Jusqu'au 12 janvier prochain, le National Theatre de Londres accueille l'exposition Take a view issue d'un concours de photographie ouvert à tous, amateurs comme professionnels. L'occasion de découvrir les paysages d'une Grande-Bretagne à couper le souffle

Pour la sixième année consécutive, le concours Take a view récompense les plus beaux clichés de paysages britannique. À l'origine du projet, un homme, Charlie Waite, célèbre photographe paysagiste. L’objectif : révéler les attraits du territoire britannique. "La riche diversité des paysages britanniques est à portée de main et c'est à nous d’en profiter. Ce concours offre une plate-forme pour recueillir des images qui symbolisent au mieux notre pays et notre époque" explique le photographe sur le site du concours. 

Ouverte à tous, la compétition est divisée en 5 catégorie : "Vue classique", "Paysage vivant", "Votre point de vue", "Vue urbaine" et "Jeunes". Des prix spéciaux, remis par les entreprises mécènes du concours sont également attribués à certains candidats : "Réseau ferroviaire" (sponsorisée par la société Network Rail), "Exceed Your Vision" (sponsorisée par le groupe Epson), "Le choix du Sunday Magazine" et " Le prix du Calumet Photographic".  Attention, exceptée pour la catégorie "Votre point de vue", aucune retouche n'est autorisée. Pour preuve, cette année, alors que le jury avait dans un premier temps désigné David Byrne "photographe paysagiste 2012", il a du faire marche arrière et disqualifier ce père de deux enfants. En effet, ce dernier avait légèrement retouché sa photo en noir et blanc de l’île de Lindisfarne, située sur la côte de la Northumbrie à l’Est de la Grande-Bretagne. Les 10 000£ réservés au vainqueur lui ont donc été retirés et sont allés dans la poche de Simon Butterworth pour sa photo de Port Glasgow en Écosse. Pour les mêmes raisons, deux autres photos de David Byrne ont été disqualifiées dans les catégories "Vue classique" et "Paysage vivant".

À l'arrivée, mise à part cette petite mésaventure, le concours a donné naissance à une magnifique exposition totalement gratuite qui permet de découvrir la Grande-Bretagne et la diversité de ses paysages. Un recueil de tous les clichés a également été édité et est disponible au National Theatre.

Simon Gleize (www.lepetitjournal.com/londres) lundi 12 novembre 2012

Abonnez vous gratuitement à notre newsletter !

 

Exposition 'Take a view' du 12 novembre au 12 janvier. Gratuit
National Theatre, Lyttelton exhibition space


Pour en savoir plus et pourquoi pas participer au concours 2013 : www.take-a-view.co.uk

 
Une internationale
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

L’immobilier parisien : valeur refuge ?

Les parcours professionnels s’internationalisent : un jour expatrié, un jour de retour en France pour repartir par la suite vers une autre destination d’expatriation. Mais dès qu’il s’agit d’immobilier, les français de l’étranger restent très attachés à leur mère patrie et préfèrent investir et placer leurs liquidités dans leur pays d’origine plutôt que dans leur pays d’expatriation.
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle donc n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales