Güzelliğin On Par' Etmez (Ta beauté ne vaut rien) du réalisateur Hüseyin Tabak a remporté le prix du meilleur film au prestigieux festival international Altın Portakal (Orange d’Or) d’Antalya samedi. L’œuvre décroche également le prix du meilleur scénario, meilleur acteur, meilleur second rôle féminin, meilleure mise en scène et le prix du jury Behlül Dal

Güzelliğin On Par' Etmez raconte l’intégration difficile de Veysel, un garçon de 12 ans présenté comme “moitié Turc, moitié Kurde”, en Autriche, pays où sa famille vient d’émigrer et dont il ne parle pas la langue. Veysel tombe amoureux d’une camarade de classe, Ana, et se lie d’amitié avec un voisin de 20 ans son aîné, Cem, à qui il demande de traduire en allemand son poème préféré, Güzelliğin On Par' Etmez, du grand Âşık Veysel.

L’annonce du palmarès a suscité une polémique lorsque le directeur général en charge du cinéma au ministère de la Culture et du Tourisme, Cem Erkul, a estimé que Güzelliğin On Par' Etmez aurait dû être considéré comme un film autrichien et non turc. Cem Erkul souligne que le long-métrage a concouru au nom de l’Autriche au festival Karlovy Vary 2012, qu’il est enregistré auprès de la Commission du film autrichien (AFC) et que sa société de production (Dor Film) est domiciliée à Vienne.

Les organisateurs du festival rétorquent que Hüseyin Tabak (élève du réalisateur autrichien multi-primé Michael Haneke) possède la nationalité turque et qu’il est aussi producteur du film. Hüseyin Tabak espère trouver grâce à ces récompenses un distributeur en Turquie.

Autres récompenses:

Meilleur film: Güzelliğin On Par' Etmez
Prix spécial du jury: Toprağın Çocukları
Meilleur premier film: Zerre
Meilleur réalisateur: Erdem Tepegöz, Zerre
Meilleur scénario: Hüseyin Tabak, Güzelliğin On Par' Etmez
Meilleur directeur de la photographie: Florent Herry, Pazarları Hiç Sevmem
Meilleure musique: Tamer Çıray, Elveda Katya
Meilleure actrice: Anna Andrusenko, Elveda Katya
Meilleur acteur: Abdülkadir Tuncer, Güzelliğin On Par' Etmez
Meilleur second rôle féminin: Lale Yavaş, Güzelliğin On Par' Etmez
Meilleur second rôle masculin: Tansu Biçer, Küf
Meilleure mise en scène: Christoph Loidl, Güzelliğin On Par' Etmez
Meilleur directeur artistique: Tora Aghabayova, Zerre
Prix spécial du jury Behlül Dal: Yuşa Durak, Güzelliğin On Par' Etmez
Prix spécial du jury Dr. Avni Tolunay: Nimet İnkaya ve  Gila Benezra, Küf

Compétition internationale :

Meilleur film: Aglaya (Krisztina Deák)
Prix spécial du jury: Gülümse (Rusudan Chkonia)

Retrouvez ici le palmarès complet.

Anne Andlauer (www.lepetitjournal.com/istanbul) lundi 15 octobre 2012

 
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
 Bleu Blanc Box

Caroline Gaujour et Bleu Blanc Box : un partenariat haut en couleur !

Si vous êtes lecteur de notre édition stambouliote, peut-être avez-vous déjà entendu parler de Caroline Gaujour ? L'illustratrice installée depuis maintenant plus de deux ans dans la capitale turque a lancé son blog "dessinsdexpat.com" ainsi qu'une bande dessinée où elle retrace en dessins et avec beaucoup d'humour la vie et la condition d'expatrié(e). Elle vient récemment de nouer un partenariat avec Bleu Blanc Box. Cliquez ici pour en savoir plus
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

TOP 4 Voyages en Europe qui coûtent moins cher qu’un vélo

Budgets restreints ? Grâce à des outils qui filtrent les meilleures offres de logements, Hundredrooms permet d’économiser toute l’année.
L’argent n’est plus un frein pour devenir aventurier, le comparateur planifie des escapades low-cost à moins de 200 euros vers de magnifiques destinations en Europe.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales