Güzelliğin On Par' Etmez (Ta beauté ne vaut rien) du réalisateur Hüseyin Tabak a remporté le prix du meilleur film au prestigieux festival international Altın Portakal (Orange d’Or) d’Antalya samedi. L’œuvre décroche également le prix du meilleur scénario, meilleur acteur, meilleur second rôle féminin, meilleure mise en scène et le prix du jury Behlül Dal

Güzelliğin On Par' Etmez raconte l’intégration difficile de Veysel, un garçon de 12 ans présenté comme “moitié Turc, moitié Kurde”, en Autriche, pays où sa famille vient d’émigrer et dont il ne parle pas la langue. Veysel tombe amoureux d’une camarade de classe, Ana, et se lie d’amitié avec un voisin de 20 ans son aîné, Cem, à qui il demande de traduire en allemand son poème préféré, Güzelliğin On Par' Etmez, du grand Âşık Veysel.

L’annonce du palmarès a suscité une polémique lorsque le directeur général en charge du cinéma au ministère de la Culture et du Tourisme, Cem Erkul, a estimé que Güzelliğin On Par' Etmez aurait dû être considéré comme un film autrichien et non turc. Cem Erkul souligne que le long-métrage a concouru au nom de l’Autriche au festival Karlovy Vary 2012, qu’il est enregistré auprès de la Commission du film autrichien (AFC) et que sa société de production (Dor Film) est domiciliée à Vienne.

Les organisateurs du festival rétorquent que Hüseyin Tabak (élève du réalisateur autrichien multi-primé Michael Haneke) possède la nationalité turque et qu’il est aussi producteur du film. Hüseyin Tabak espère trouver grâce à ces récompenses un distributeur en Turquie.

Autres récompenses:

Meilleur film: Güzelliğin On Par' Etmez
Prix spécial du jury: Toprağın Çocukları
Meilleur premier film: Zerre
Meilleur réalisateur: Erdem Tepegöz, Zerre
Meilleur scénario: Hüseyin Tabak, Güzelliğin On Par' Etmez
Meilleur directeur de la photographie: Florent Herry, Pazarları Hiç Sevmem
Meilleure musique: Tamer Çıray, Elveda Katya
Meilleure actrice: Anna Andrusenko, Elveda Katya
Meilleur acteur: Abdülkadir Tuncer, Güzelliğin On Par' Etmez
Meilleur second rôle féminin: Lale Yavaş, Güzelliğin On Par' Etmez
Meilleur second rôle masculin: Tansu Biçer, Küf
Meilleure mise en scène: Christoph Loidl, Güzelliğin On Par' Etmez
Meilleur directeur artistique: Tora Aghabayova, Zerre
Prix spécial du jury Behlül Dal: Yuşa Durak, Güzelliğin On Par' Etmez
Prix spécial du jury Dr. Avni Tolunay: Nimet İnkaya ve  Gila Benezra, Küf

Compétition internationale :

Meilleur film: Aglaya (Krisztina Deák)
Prix spécial du jury: Gülümse (Rusudan Chkonia)

Retrouvez ici le palmarès complet.

Anne Andlauer (www.lepetitjournal.com/istanbul) lundi 15 octobre 2012

 
Une internationale

ETUDES – Les parents les plus généreux avec leurs enfants sont français

Pour beaucoup de parents à travers le monde, payer les études de ses enfants est l’engagement le plus important. Cela passerait avant les factures ou la retraites. Mais qui sont les parents les plus prévoyants ? Et où sont les parents qui sont les plus respectueux du choix de l’orientation de l’enfant ?
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Expatriés : 3 bonnes raisons de rentrer en France cet été !

Pour les expatriés, les mois d’été riment souvent avec vacances en France. Pour retrouver ses proches, pour (re)goûter aux plaisirs de la gastronomie ou pour que les enfants gardent un lien avec leur pays d’origine, les raisons qui poussent à passer quelques semaines dans l’Hexagone sont nombreuses. Nous en avons choisi trois et nous vous les faisons partager !
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales