Cette semaine, notez et ne manquez pas les prochains rendez-vous de Marie-France :

LePetitJournal.com a rencontré Marie-France Bergerre, photographe et sociologue à Hong Kong depuis maintenant presque 22 ans à l’occasion de la publication de son recueil d’adorables photos de chiens et/ou de leurs maitres à Hong Kong dénichés dans d’incroyables et amusantes saynètes, dans des promenades de rues ou lors de véritables festivals-rencontres des chiens et leurs maitres autour de scénarisations poussées à l’extrême. Grâce à son talent de l’observation précis qui lui permet de saisir au vol ce que l’œil commun ne voit pas, Marie-France nous livre dans ce joli petit ouvrage un florilège des photos les plus amusantes et les plus insolites.

Pétillante, vive, tout autant que pudique et discrète, Marie-France n’a de cesse de se promener appareil au cou afin de toujours saisir la sincérité de l’instant dans une grande bienveillance et rien ne peut paraître trop kitsch même si incontestablement, et c’est tant mieux, les photos nous invitent à sourire.

Le jour où tout a commencé

Lors d’une ballade en bord de plage par un bel après-midi ensoleillé, Marie-France eut comme une sorte de révélation, en observant un couple et un caniche se prélassant au soleil dans une plénitude non dissimulée …ce fut le déclic !

Marie-France qui a grandi au milieu d’animaux de toutes sortes est particulièrement à l’aise avec les chiens et elle démarre alors avec passion une observation quasi-quotidienne des "toutous" hongkongais. Depuis la fin de l’année 2010, elle photographie ainsi, avec généralement le meilleur accueil, des centaines de chiens dans toutes sortes de situations reproduisant les activités humaines : natation avec gilet de sauvetage, défilé de mode, promenade en poussettes ou en baskets roses … pour le plus grand plaisir des maitres, dans un véritable univers de tendresse qui pourrait paraître incongru aux yeux de certains Occidentaux.

Marie France avait déjà observé avec justesse l’apparition depuis plusieurs années déjà, 6-7 ans environ, guère plus, d’une vénérable adoration, de petits (ou moins petits) chiens de compagnie a Hong Kong.
Les toutous sont mis en scène et adulés comme de petits enfants, tout est choisi avec amour, de la couleur de la teinte du poil en harmonie avec le vernis de sa maitresse, de l’air conditionné de la poussette jusqu’à la doublure du sac et du bavoir. Et aujourd’hui le phénomène semble prendre de l’ampleur.

Jeudi 8 novembre à 14 heures, interview sur Radio 3 RTHK

Vendredi 9 novembre : rencontre – dédicace chez Bookazine au Landmark de Prince Building de 18h30 à 20h.

Une observation amusée de la nature canine
Avec un regard bienveillant et une teinte d’amusement, Marie France a arpenté les trottoirs, les promenades, les lieux de rencontres ... pour prendre parfois jusqu’à plus de 700 photos en une seule journée !

Chapeautés, habillés, froufroutants, brillants, ils sont bien jolis tous ces toutous et dans leurs allures parfois saugrenues, ils ont surtout l’air heureux et bien dans leurs poils !

Au-delà de ces jolies tenues d’apparat c’est la mine réjouie et bienheureuse de ces chiens et leurs maitres qui saute aux yeux. Et l’on est saisi par cette joyeuse complicité entre les chiens et leurs maîtres, complicité qui ferait presque prendre aux chiens des postures humaines comme cette ravissante chienne fière de se tenir debout comme à un concours de jeunes beautés.

Un grand besoin de tendresse

Marie France explique cette tendance en hausse par un intense besoin de tendresse que la limitation de la natalité n'assouvit pas, d’où cet intérêt pour ces races de chiens petits, souples, doux comme des "boules de poils" : tels les toy poodle (caniches) les bichons maltais, les pug, les pomerania, que l'on peut cajoler à l'envie comme des peluches ou des enfants qui ne grandiraient pas.

Une tendance qui vient du Japon, la mode du "cute" du "kawai" de la bouille ronde et qui gagnerait Taiwan voire la côte ouest des Etats Unis.

Marie-France nous confie ainsi quelques adresses insolites à Hong Kong :

Dog One Life - G-1F, 384 Lockhart Road Causeway Bay
Magasin sur 3 étages avec un Pet-café, coiffeur, manucure avec pose de vernis, studio photos pour fiançailles de chiens, ameublement, bijoux, jouets

Pet World - 351 Shui Mei Tsuen -Kam Tin -Yuen Long Nouveaux Territoires
Piscine, terrain de jeu, coiffeur

Quartier de Wanchai, sur Johnston road, possibilité d’organiser une fête d’anniversaire pour son chien entre chiens (la présentation du carton d’invitation après RSVP est obligatoire… il faut montrer patte blanche !) et l’on rentre par un tapis roulant pour chiens ; ultime récompense : le gâteau est en forme d’os

Doga :cours de yoga pour chiens

Festivals au Peak ou à Stanley Plazza, par exemple, le « Woofstock » ou le « Guiness »

Lieux de promenades prisées par les chiens et leurs maitres notamment le dimanche à Sha Tin, Sai Kung, Stanley, Causeway bay, etc.


Toutes ces belles photos invitent au sourire et à la poésie des moments innocents. Ne manquez pas de feuilleter ce charmant ouvrage bourré de joie de vivre et de petits moments de bonheur saisis au vol comme des instants de grâce; il devrait séduire petits et grands !

Stefany (www.lepetitjournal.com/hongkong.html), mercredi 7 novembre 2012

Informations pratiques rencontre-dédicace :
Vendredi 9 novembre 2012
De 18h30 / 20 h
Chez Bookazine
Landmark Prince’s Building
S'inscrire sur www.openclasses.hk/activity/1555
Renseignements au enquiries@bookazine.com.hk


 
Une internationale

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

Quand Chloé accepte de suivre Pipin et Punta, deux étudiants indonésiens de son université d’accueil, dans leur ville natale près de Yogyakarta, elle est loin d’imaginer la richesse de la culture qu’elle s’apprête à découvrir. Une escapade touristique qui se transforme vite en excursion au sein de la réalité des habitants du pays. Récit d’une journée à l’indonésienne, vécue par une étudiante française nouvellement arrivée à Jakarta.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

La meilleure résolution : investir dans l’immobilier !

Chaque année la pression du choix des résolutions arrive avec la nouvelle année. Chacun fixe des objectifs à atteindre et réalise son bilan de fin d’année.Parmi les résolutions les plus fréquentes, il y a se mettre au sport, avoir une vie plus saine, arrêter de fumer…. Vivre de ses rentes peut être une excellente résolution !
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine
En direct de nos éditions locales