Cette semaine, notez et ne manquez pas les prochains rendez-vous de Marie-France :

LePetitJournal.com a rencontré Marie-France Bergerre, photographe et sociologue à Hong Kong depuis maintenant presque 22 ans à l’occasion de la publication de son recueil d’adorables photos de chiens et/ou de leurs maitres à Hong Kong dénichés dans d’incroyables et amusantes saynètes, dans des promenades de rues ou lors de véritables festivals-rencontres des chiens et leurs maitres autour de scénarisations poussées à l’extrême. Grâce à son talent de l’observation précis qui lui permet de saisir au vol ce que l’œil commun ne voit pas, Marie-France nous livre dans ce joli petit ouvrage un florilège des photos les plus amusantes et les plus insolites.

Pétillante, vive, tout autant que pudique et discrète, Marie-France n’a de cesse de se promener appareil au cou afin de toujours saisir la sincérité de l’instant dans une grande bienveillance et rien ne peut paraître trop kitsch même si incontestablement, et c’est tant mieux, les photos nous invitent à sourire.

Le jour où tout a commencé

Lors d’une ballade en bord de plage par un bel après-midi ensoleillé, Marie-France eut comme une sorte de révélation, en observant un couple et un caniche se prélassant au soleil dans une plénitude non dissimulée …ce fut le déclic !

Marie-France qui a grandi au milieu d’animaux de toutes sortes est particulièrement à l’aise avec les chiens et elle démarre alors avec passion une observation quasi-quotidienne des "toutous" hongkongais. Depuis la fin de l’année 2010, elle photographie ainsi, avec généralement le meilleur accueil, des centaines de chiens dans toutes sortes de situations reproduisant les activités humaines : natation avec gilet de sauvetage, défilé de mode, promenade en poussettes ou en baskets roses … pour le plus grand plaisir des maitres, dans un véritable univers de tendresse qui pourrait paraître incongru aux yeux de certains Occidentaux.

Marie France avait déjà observé avec justesse l’apparition depuis plusieurs années déjà, 6-7 ans environ, guère plus, d’une vénérable adoration, de petits (ou moins petits) chiens de compagnie a Hong Kong.
Les toutous sont mis en scène et adulés comme de petits enfants, tout est choisi avec amour, de la couleur de la teinte du poil en harmonie avec le vernis de sa maitresse, de l’air conditionné de la poussette jusqu’à la doublure du sac et du bavoir. Et aujourd’hui le phénomène semble prendre de l’ampleur.

Jeudi 8 novembre à 14 heures, interview sur Radio 3 RTHK

Vendredi 9 novembre : rencontre – dédicace chez Bookazine au Landmark de Prince Building de 18h30 à 20h.

Une observation amusée de la nature canine
Avec un regard bienveillant et une teinte d’amusement, Marie France a arpenté les trottoirs, les promenades, les lieux de rencontres ... pour prendre parfois jusqu’à plus de 700 photos en une seule journée !

Chapeautés, habillés, froufroutants, brillants, ils sont bien jolis tous ces toutous et dans leurs allures parfois saugrenues, ils ont surtout l’air heureux et bien dans leurs poils !

Au-delà de ces jolies tenues d’apparat c’est la mine réjouie et bienheureuse de ces chiens et leurs maitres qui saute aux yeux. Et l’on est saisi par cette joyeuse complicité entre les chiens et leurs maîtres, complicité qui ferait presque prendre aux chiens des postures humaines comme cette ravissante chienne fière de se tenir debout comme à un concours de jeunes beautés.

Un grand besoin de tendresse

Marie France explique cette tendance en hausse par un intense besoin de tendresse que la limitation de la natalité n'assouvit pas, d’où cet intérêt pour ces races de chiens petits, souples, doux comme des "boules de poils" : tels les toy poodle (caniches) les bichons maltais, les pug, les pomerania, que l'on peut cajoler à l'envie comme des peluches ou des enfants qui ne grandiraient pas.

Une tendance qui vient du Japon, la mode du "cute" du "kawai" de la bouille ronde et qui gagnerait Taiwan voire la côte ouest des Etats Unis.

Marie-France nous confie ainsi quelques adresses insolites à Hong Kong :

Dog One Life - G-1F, 384 Lockhart Road Causeway Bay
Magasin sur 3 étages avec un Pet-café, coiffeur, manucure avec pose de vernis, studio photos pour fiançailles de chiens, ameublement, bijoux, jouets

Pet World - 351 Shui Mei Tsuen -Kam Tin -Yuen Long Nouveaux Territoires
Piscine, terrain de jeu, coiffeur

Quartier de Wanchai, sur Johnston road, possibilité d’organiser une fête d’anniversaire pour son chien entre chiens (la présentation du carton d’invitation après RSVP est obligatoire… il faut montrer patte blanche !) et l’on rentre par un tapis roulant pour chiens ; ultime récompense : le gâteau est en forme d’os

Doga :cours de yoga pour chiens

Festivals au Peak ou à Stanley Plazza, par exemple, le « Woofstock » ou le « Guiness »

Lieux de promenades prisées par les chiens et leurs maitres notamment le dimanche à Sha Tin, Sai Kung, Stanley, Causeway bay, etc.


Toutes ces belles photos invitent au sourire et à la poésie des moments innocents. Ne manquez pas de feuilleter ce charmant ouvrage bourré de joie de vivre et de petits moments de bonheur saisis au vol comme des instants de grâce; il devrait séduire petits et grands !

Stefany (www.lepetitjournal.com/hongkong.html), mercredi 7 novembre 2012

Informations pratiques rencontre-dédicace :
Vendredi 9 novembre 2012
De 18h30 / 20 h
Chez Bookazine
Landmark Prince’s Building
S'inscrire sur www.openclasses.hk/activity/1555
Renseignements au enquiries@bookazine.com.hk


Une internationale

MALADIE DES OS DE VERRE – Aidez Beth à faire le tour du monde !

Beth est une jeune Australienne de 12 ans atteinte de la maladie des os de verre. Avant l’entrée au lycée, sa mère Katie a souhaité qu’elle puisse vivre la grande aventure de sa vie en partant à la découverte du monde. L'hébergement représente un gros budget lors d'un tel voyage mais vous pouvez les aider grâce au home-sitting en les invitant chez vous !
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine