Le festival PhotoIreland a débuté le 1er juillet dernier, avec la mise à l’honneur de 25 photographes mexicains. Il se clôturera le 31 juillet

 

La photographie, un peu délaissée en Irlande a l’heure actuelle, veut  se faire une place au soleil. Pour cela, les différents lieux d’exposition de Dublin sont mis à contribution pendant un mois. Expositions, atelier, discussions, débats ou encore projections de documentaires, PhotoIreland met les petits plats dans les grands pour confirmer son succès de l’année dernière, où 45 000 visiteurs avaient été comptabilisés au total.
Plusieurs expositions « phares » sont prévues, à commencer par la présentation du travail de 25 photographes mexicains contemporains, en partenariat avec le ministère des Affaires Etrangères du Mexique. L’exposition, qui a lieu à la Sebastian Guinness Gallery, veut montrer les différents aspects de la vie mexicaine en faisant participer des artistes d’âges et de techniques variés.

Un Espagnol et des Français au programme
PhotoIreland expose aussi une rétrospective sur le travail de l’espagnol Marín (1884-1944). Il fut l’un des premiers à prendre des photos de la vie quotidienne espagnole dans la rue et fut surtout à l’origine des premiers cliches aériens dans son pays, en 1913. L’exposition a lieu à l’institut Cervantès de Dublin. 
L’Alliance Française accueille l’une des 40 expositions prévues, avec les travaux du collectif français Tendance Floue, qui fête ses vingt ans cette année. Les artistes posent la question « Sommes-nous ? » à travers une série de photographies mettant en scène l’être humain et son environnement.
PhotoIreland, c'est aussi la projection de différents documentaires. Parmi eux "Silent Britain", qui raconte le film muet britannique pendant les 30 premières années du XXe siècle. Le Filmbase accueillera pour sa part une présentation de PhotoIreland… 2012, le 17 juillet. L’objectif de la discussion, accompagnée de la projection d’un court-métrage sur les migrations de populations, est d’avoir des retours des festivaliers sur l’édition 2011, pour mieux pouvoir préparer l’année prochaine. Et ne pas tomber dans le cliché.

Voir le programme complet

Jérôme Paquet (www.lepetitjournal.com/dublin) Vendredi 8 Juillet 2011

Une internationale

MALADIE DES OS DE VERRE – Aidez Beth à faire le tour du monde !

Beth est une jeune Australienne de 12 ans atteinte de la maladie des os de verre. Avant l’entrée au lycée, sa mère Katie a souhaité qu’elle puisse vivre la grande aventure de sa vie en partant à la découverte du monde. L'hébergement représente un gros budget lors d'un tel voyage mais vous pouvez les aider grâce au home-sitting en les invitant chez vous !
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine