Le festival PhotoIreland a débuté le 1er juillet dernier, avec la mise à l’honneur de 25 photographes mexicains. Il se clôturera le 31 juillet

 

La photographie, un peu délaissée en Irlande a l’heure actuelle, veut  se faire une place au soleil. Pour cela, les différents lieux d’exposition de Dublin sont mis à contribution pendant un mois. Expositions, atelier, discussions, débats ou encore projections de documentaires, PhotoIreland met les petits plats dans les grands pour confirmer son succès de l’année dernière, où 45 000 visiteurs avaient été comptabilisés au total.
Plusieurs expositions « phares » sont prévues, à commencer par la présentation du travail de 25 photographes mexicains contemporains, en partenariat avec le ministère des Affaires Etrangères du Mexique. L’exposition, qui a lieu à la Sebastian Guinness Gallery, veut montrer les différents aspects de la vie mexicaine en faisant participer des artistes d’âges et de techniques variés.

Un Espagnol et des Français au programme
PhotoIreland expose aussi une rétrospective sur le travail de l’espagnol Marín (1884-1944). Il fut l’un des premiers à prendre des photos de la vie quotidienne espagnole dans la rue et fut surtout à l’origine des premiers cliches aériens dans son pays, en 1913. L’exposition a lieu à l’institut Cervantès de Dublin. 
L’Alliance Française accueille l’une des 40 expositions prévues, avec les travaux du collectif français Tendance Floue, qui fête ses vingt ans cette année. Les artistes posent la question « Sommes-nous ? » à travers une série de photographies mettant en scène l’être humain et son environnement.
PhotoIreland, c'est aussi la projection de différents documentaires. Parmi eux "Silent Britain", qui raconte le film muet britannique pendant les 30 premières années du XXe siècle. Le Filmbase accueillera pour sa part une présentation de PhotoIreland… 2012, le 17 juillet. L’objectif de la discussion, accompagnée de la projection d’un court-métrage sur les migrations de populations, est d’avoir des retours des festivaliers sur l’édition 2011, pour mieux pouvoir préparer l’année prochaine. Et ne pas tomber dans le cliché.

Voir le programme complet

Jérôme Paquet (www.lepetitjournal.com/dublin) Vendredi 8 Juillet 2011

 
Une internationale

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières…
Postulez aux Trophées 2017


Participez aux Trophées des Français de l'étranger !

Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Des projets plein la tête ? Et si vous passiez à l’action en 2017 !

Vous êtes propriétaire d’un logement à Paris mais vous souhaitez déménager ? Avec l’arrivée de votre petit dernier vous vous sentez à l’étroit ? Vous souhaitez vous rapprocher de votre famille, de votre travail ? Ou bien, vous voulez juste changer d’air et changer de cadre de vie ?
Expat
Expat - Emploi

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.

GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine
En direct de nos éditions locales