Le festival PhotoIreland a débuté le 1er juillet dernier, avec la mise à l’honneur de 25 photographes mexicains. Il se clôturera le 31 juillet

 

La photographie, un peu délaissée en Irlande a l’heure actuelle, veut  se faire une place au soleil. Pour cela, les différents lieux d’exposition de Dublin sont mis à contribution pendant un mois. Expositions, atelier, discussions, débats ou encore projections de documentaires, PhotoIreland met les petits plats dans les grands pour confirmer son succès de l’année dernière, où 45 000 visiteurs avaient été comptabilisés au total.
Plusieurs expositions « phares » sont prévues, à commencer par la présentation du travail de 25 photographes mexicains contemporains, en partenariat avec le ministère des Affaires Etrangères du Mexique. L’exposition, qui a lieu à la Sebastian Guinness Gallery, veut montrer les différents aspects de la vie mexicaine en faisant participer des artistes d’âges et de techniques variés.

Un Espagnol et des Français au programme
PhotoIreland expose aussi une rétrospective sur le travail de l’espagnol Marín (1884-1944). Il fut l’un des premiers à prendre des photos de la vie quotidienne espagnole dans la rue et fut surtout à l’origine des premiers cliches aériens dans son pays, en 1913. L’exposition a lieu à l’institut Cervantès de Dublin. 
L’Alliance Française accueille l’une des 40 expositions prévues, avec les travaux du collectif français Tendance Floue, qui fête ses vingt ans cette année. Les artistes posent la question « Sommes-nous ? » à travers une série de photographies mettant en scène l’être humain et son environnement.
PhotoIreland, c'est aussi la projection de différents documentaires. Parmi eux "Silent Britain", qui raconte le film muet britannique pendant les 30 premières années du XXe siècle. Le Filmbase accueillera pour sa part une présentation de PhotoIreland… 2012, le 17 juillet. L’objectif de la discussion, accompagnée de la projection d’un court-métrage sur les migrations de populations, est d’avoir des retours des festivaliers sur l’édition 2011, pour mieux pouvoir préparer l’année prochaine. Et ne pas tomber dans le cliché.

Voir le programme complet

Jérôme Paquet (www.lepetitjournal.com/dublin) Vendredi 8 Juillet 2011

 
Une internationale
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Quelle loi s’applique à votre contrat de travail ?

La plupart des contrats de travail conclus aujourd’hui prévoient explicitement la législation à laquelle ils sont soumis.Mais si ce n’est pas le cas du vôtre, savez-vous quelle loi s’applique à vos relations avec votre employeur ?
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine
En direct de nos éditions locales