Le festival PhotoIreland a débuté le 1er juillet dernier, avec la mise à l’honneur de 25 photographes mexicains. Il se clôturera le 31 juillet

 

La photographie, un peu délaissée en Irlande a l’heure actuelle, veut  se faire une place au soleil. Pour cela, les différents lieux d’exposition de Dublin sont mis à contribution pendant un mois. Expositions, atelier, discussions, débats ou encore projections de documentaires, PhotoIreland met les petits plats dans les grands pour confirmer son succès de l’année dernière, où 45 000 visiteurs avaient été comptabilisés au total.
Plusieurs expositions « phares » sont prévues, à commencer par la présentation du travail de 25 photographes mexicains contemporains, en partenariat avec le ministère des Affaires Etrangères du Mexique. L’exposition, qui a lieu à la Sebastian Guinness Gallery, veut montrer les différents aspects de la vie mexicaine en faisant participer des artistes d’âges et de techniques variés.

Un Espagnol et des Français au programme
PhotoIreland expose aussi une rétrospective sur le travail de l’espagnol Marín (1884-1944). Il fut l’un des premiers à prendre des photos de la vie quotidienne espagnole dans la rue et fut surtout à l’origine des premiers cliches aériens dans son pays, en 1913. L’exposition a lieu à l’institut Cervantès de Dublin. 
L’Alliance Française accueille l’une des 40 expositions prévues, avec les travaux du collectif français Tendance Floue, qui fête ses vingt ans cette année. Les artistes posent la question « Sommes-nous ? » à travers une série de photographies mettant en scène l’être humain et son environnement.
PhotoIreland, c'est aussi la projection de différents documentaires. Parmi eux "Silent Britain", qui raconte le film muet britannique pendant les 30 premières années du XXe siècle. Le Filmbase accueillera pour sa part une présentation de PhotoIreland… 2012, le 17 juillet. L’objectif de la discussion, accompagnée de la projection d’un court-métrage sur les migrations de populations, est d’avoir des retours des festivaliers sur l’édition 2011, pour mieux pouvoir préparer l’année prochaine. Et ne pas tomber dans le cliché.

Voir le programme complet

Jérôme Paquet (www.lepetitjournal.com/dublin) Vendredi 8 Juillet 2011

 
Une internationale

PARIS – Que faire cet été si on n’aime pas le foot ?

Vous êtes incapable de nommer un joueur de l’équipe de France de foot ? Vous voulez éviter les fanzones et ses supporters qui sentent la bière ? Pas de panique, lepetitjournal.com a fait une sélection des meilleurs expos, musées, bons plans et balades pour profiter des journées ensoleillés à Paris durant cet été très sportif. 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Découvrez enfin pour quoi vous êtes fait !

 Vos diplômes, vos expériences et vos titres professionnels ne vous ont pas permis d’identifier votre zone d’excellence. Au cours de votre parcours, vous avez été performant, parfois moins. Vous avez aimé ce que vous faites, parfois moins. Mais aucune évidence n’a surgi. Aujourd’hui, une question tourne en boucle dans votre tête : "Pour quoi suis-je fait ?". Comment le découvrir ?

COACHING - Expatrié, quelle erreur !

Samedi 1er août. Les rayons du soleil plongent à travers les larges baies vitrées de JFK, le principal aéroport de New York. Manu, assis par terre, le visage enfoui entre ses mains, se demande, « mais comment en suis-je arrivé là ? » Après deux années passées à New York, il rentre à Paris, rapatrié par sa compagnie. Un échec qu’il a encore du mal à assumer même si, au final, il ne s’est jamais senti aussi seul et misérable qu’aux États-Unis, un pays dont la mentalité qu’il juge avant tout égoïste, hypocrite et cruelle, est à l’opposé de ses principes de vie.
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales