Tir Na Nog est une île légendaire près de la côte ouest de l'Irlande, dont le nom signifie "la terre de l'éternelle jeunesse". Une jeune fille aux cheveux roux montant un cheval blanc est le symbole de cette histoire, qui ne cesse de fasciner de génération en génération

A Tir Na Nog, le temps est arrêté, personne ne peut vieillir ou souffrir d'une quelconque maladie. Le climat n'est ni trop chaud ni trop froid, et les fleurs ne fanent jamais.
Au XXe siècle, Giraldus Cambrensis a écrit l'histoire d'une île qui était apparue soudainement au large des côtes irlandaises, mais qui disparaissait dès que quelqu'un voulait l'approcher.

En réalité, cette histoire a eu lieu il y a bien longtemps, sur les côtes ouest de l'Irlande, où vivait un jeune homme nommé Oisin. Un jour, Oisin a voulu explorer la lande avec les Fianna, des guerriers chasseurs. Alors qu'ils étaient à la chasse, ils ont soudain vu un spectacle extraordinaire: une belle jeune femme aux longs cheveux roux montait une jument blanche. Elle s'appelait Niamh et était la fille du roi de Tir Na Nog. Les yeux d'Oisin ont rencontré ceux de Niamh, et ils sont tombés amoureux. "Viens avec moi à Tir Na Nog", lui a-t-elle dit. C'est ainsi qu'ensemble, ils ont traversé la mer jusqu'à l'île, et qu'ils ont construit leur vie ensemble.
300 ans se sont écoulés, mais il semblait à Oisin que ce n'était qu'un seul jour. Personne à Tir Na Nog ne vieillissait ou ne tombait malade. Ils vivaient des moments de jeunesse remplis de bonheur.
En dépit de la beauté de la terre et de l'amour profond que Niamh et Oisin partageaient l'un pour l'autre, celui-ci se sentait seul. Il a alors dit à Niamh son désir de retourner en Irlande pour voir sa famille. Elle lui a prêté sa jument blanche, mais lui a dit que son pied ne devait pas toucher le sol de l'Irlande.  

La fin de l'éternelle jeunesse
Dès qu'il est arrivé, Oisin a vu combien l'Irlande avait changé. Sa famille et ses amis avaient disparu depuis longtemps. Oisin éprouvait tant de douleur qu'il oublia de prendre soin du beau cheval blanc.
Au moment de repartir vers Tir Na Nog, la jument a trébuché, Oisin a perdu l'équilibre et il est tombé à terre. Quelques instants plus tard, il était âgé de 300 ans. Alors, une grande lassitude l'a envahi et il a fermé les yeux pour partir dans le sommeil éternel.
Aujourd'hui, les pêcheurs et les gardiens de phare racontent encore cette histoire lorsque la lune est pleine, et ils voient un cheval blanc qui scintille dans les vagues le long des côtes de l'Irlande. Certains disent que la jeune fille aux cheveux roux cherche encore Oisin.

Marie Villacèque (www.lepetitjournal.com/Dublin) mardi 11 janvier 2011

 
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Investissement locatif : comment être efficace dans sa recherche de bien ?

La rentabilité d'un investissement locatif peut varier considérablement d'un bien à l'autre. Mieux vaut laisser l'élément affectif de côté au moment de choisir le bien dans lequel vous allez investir, pour se concentrer sur des critères vraiment déterminants et rentabiliser l'investissement.
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales