Dans le cadre du Dublin Theatre Festival, le metteur en scène français Philippe Quesne vient présenter sa pièce l’Effet de Serge. Il nous explique le succès de ce spectacle à la fois étrange et ludique qui fait entrer le spectateur dans l’univers de Serge, personnage solitaire

effet de  sergeGaëtan Vourc'h, acteur principal de l'Effet de Serge

Lepetitjournal.com : Vous créez et mettez en scène des pièces depuis plusieurs années. Pouvez-vous décrire votre parcours ?

Philippe Quesne- J’ai commencé à écrire des spectacles en 2003, mais au départ j’avais une formation d’arts plastiques. J’ai eu envie de monter une pièce il y a sept ans, et j’ai donc décidé de réunir un groupe d’acteurs, tous assez différents. J’ai créé ma propre compagnie, Vivarium Studio, avec qui je travaille depuis.

Quand avez-vous créé l’Effet de Serge ?
J’ai écrit ce spectacle il y a trois ans et depuis nous l’avons produit un peu partout dans le monde, du Brésil en Argentine, en Europe de l’Est, en Islande… La semaine dernière, nous étions à Rotterdam. Je pense que nous allons encore le produire pendant quelques années.

En quoi consiste le spectacle ?
L’Effet de Serge est plutôt une pièce, dont le personnage principal, Serge, est un homme solitaire qui invente des sketchs d’une minute pour ses amis le dimanche. Des relations entre les personnes se créent, et il y a tout un jeu de musique et de lumière qui est très important.

Pourquoi ce nom de « l’Effet de Serge » ? A-t-il un rapport avec l’environnement ?
Oui, en fait il fait écho à un spectacle précédent qui parlait des menaces environnementales, donc c’est une allusion à cette pièce, une sorte de "private joke".

Est-ce la première fois que vous venez en Irlande ? Dans un pays anglophone ?
Oui, c’est la première fois que nous présentons une pièce en Irlande, et nous sommes très contents ! Nous étions à New-York l’année dernière et nous irons très probablement en Grande-Bretagne l’année prochaine.

Comment avez-vous adapté le spectacle en anglais ? L’humour est-il le même ?
L’acteur principal, Gaëtan Vrouc’h parle bien anglais et nous avons des acteurs locaux dans chaque ville. Et puis, il y a peu de paroles dans le spectacle, ce qui simplifie les choses ! Quant à l’humour, je ne modifie jamais le spectacle et le public rit toujours, même si l’humour ne se place pas toujours au même endroit. Ce qui est extraordinaire, c’est de voir que l’Effet de Serge peut voyager dans le monde.

Avez-vous des retours du public ?
Le spectacle connaît un beau succès, nous avons donc la chance d’être invités partout. C’est très excitant de présenter la pièce dans un festival, cela permet d’avoir en effet des retours du public.

Quels sont vos projets à venir ?
L’année dernière, nous avons fêté la 100e représentation de l’Effet de Serge, et je pense que nous allons continuer à le produire. Ou bien nous allons remonter d’anciennes pièces à Dublin ! Mais ensuite, j’aimerais continuer à créer de nouveaux spectacles.

Propos recueillis par Marie Villacèque (lepetitjournal.com/Dublin) lundi 11 octobre 2010

L’Effet de Serge
Conception, scénographie et mise en scène : Philippe Quesne
Avec : Gaëtan Vourc’h, Isabelle Angotti, Rodolphe Auté, Fiona Curry, Christine Kostick, Juno Kostick, Jeremy Robert Kemp, Mick O'Rourke et Emilie Rousset.
Les 13, 14, 15 et 16 octobre à 19h30, le 17 octobre à 15h. Samuel Beckett Theatre.
Durée : 1h15

www.vivariumstudio.net

Pour plus d'informations, consultez le site du Dublin Theatre Festival.

 
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Investissement locatif : comment être efficace dans sa recherche de bien ?

La rentabilité d'un investissement locatif peut varier considérablement d'un bien à l'autre. Mieux vaut laisser l'élément affectif de côté au moment de choisir le bien dans lequel vous allez investir, pour se concentrer sur des critères vraiment déterminants et rentabiliser l'investissement.
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales