Depuis 2 ans, Cambodian Living Arts propose des spectacles réguliers sur une saison entière, joués dans le jardin du Musée National. Cette année, l’association présente une nouvelle programmation, intitulée Plae Pakaa et enrichie de deux nouvelles pièces : outre la troupe de danse "Children of Bassac", le public découvrira ''Mak Therng'', un opéra Yike, et ''Passage of Life'', une pièce de théâtre humoristique.

"Arrivé à maturité"

"Nous cherchons toujours à faire revivre la richesse des arts cambodgiens", rappelle Ieng Sithul, professeur au Cambodian Living Arts (CLA) et directeur artistique de la saison Plae Pakaa ((littéralement "arrivée à maturité"). C'est lui qui a coordonné la mise en scène des trois pièces qui seront présentées du 1er novembre 2012 au 30 mars 2013 : "Children of Bassac" ; ''Mak Therng'', un opéra Yike ; et ''Passage of Life'', pièce de théâtre qui retrace, avec humour, les grandes étapes de la vie cambodgienne, de la naissance à la mort en passant par diverses célébrations traditionnelles.

En enrichissant sa programmation de spectacles, Cambodian Living Arts confirme son épanouissement. Créée en 2008 à l’initiative de Arn Chorn-Pond, l’association, qui a pour objectif de contribuer au développement du pays à travers la promotion des arts, est désormais aussi bien établi dans le paysage des ONG que sur la scène culturelle : CLA propose aujourd’hui 20 classes artistiques (musique et danse traditionnelles, théâtre d’ombre, opéra Yike…) dans 8 provinces du Cambodge – ce qui représente un total de 500 étudiants.


"Passage of Life" (Crédit Photo : ©Pierre Collet)

Vivre de son art
L’objectif de ces formations est de permettre aux jeunes artistes de décrocher un emploi dans leur domaine et vivre ainsi de leur passion. "Au Cambodge, il est encore très difficile de vivre de l’art, bien que certains ont une carrière qui commence à se dessiner, à l’instar de la troupe Children of Bassac qui revient d’une tournée au Vietnam", explique Marion Gommard, directrice de communication au Cambodian Living Arts.

C’est bien dans cette optique qu’une saison de spectacles permanents comme Plae Pakaa a été mise en place. Les recettes des représentations serviront à rémunérer les artistes des trois spectacles, tout en permettant à l’ONG de développer ses projets. Et les prochains sont de taille : au printemps 2013, CLA participera notamment au Festival d'art de New York qui se tient du 6 avril au 31 mai 2013. Soit un festival multi-disciplinaire où seront présentées à New York plusieurs créations cambodgiennes dans les domaines de la danse, de la musique, du théâtre, des arts visuels... De quoi donner un rayonnement international à la culture cambodgienne.

En attendant la "Saison du Cambodge" à New York, les trois spectacles de Plae Pakaa, auxquels on peut ajouter la représentation mensuelle de la troupe de cirque de Phare Ponleu Selpak (un spectacle différent chaque mois), sont déjà une excellente nouvelle à l’échelle de Phnom Penh, où la scène des arts devient de plus en plus… vivante !

 


Musiciens qui accompagnent les autres représentations artistiques (Crédit Photo : ©Pierre Collet)

Pierre Collet (www.lepetitjournal.com/cambodge.html) lundi 29 octobre 2012

Renseignements pratiques :

  • Children of Bassac - Représentation les lundis et jeudis
  • Yike Opera - Représentation les mardis et vendredis
  • Passage of Life - Représentation les mercredis et samedis

Les représentations commencent à 19h au Musée National de Phnom Penh et se dérouleront du 25 octobre 2012 au 30 mars 2013.

Réservation et renseignement au 023 986 032 ou events@cambodianlivingarts.org

Prix :

  • adulte - 10$
  • enfant de moins de 12 ans - 6$
  • cambodgien - 5$
  • enfant de moins de 12 ans cambodgien - 3$
 
Une internationale

HISTOIRE – Le mystique soufi Mansur al Hallaj, premier "expatrié"?

On connaît les pérégrinations de Paul de Tarse dans le monde méditerranéen ou encore l'épopée légendaire de l'apôtre Thomas jusqu'en Inde. Moins connue est la vie de Mansur al-Hallaj, mystique persan du soufisme, qui s'installa longtemps en terre non-musulmane pour répandre sa religion et son amour de Dieu. Cette grande figure mystique a donné lieu à une biographie rédigée par l'islamologue Stéphane Ruspoli qui lui attribue le titre d'"expatrié".
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

TOURISME EN IRAN - Un secteur en expansion et des défis à surmonter

 Depuis le rétablissement et l’amélioration des relations entre l’Iran et l’Occident, il y a un secteur qui se porte à merveille... le tourisme. Annoncé par les analystes depuis déjà plusieurs années, Marc Botinelli parlait déjà en 2013 de « Bombe touristique à retardement » et il ne s’était pas trompé.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales