Quittant le Brésil, une belle maison et les plages de rêve d'Arraial d'Ajuda, dans l'État de Bahia, Claudia décide de déménager en Argentine. Là voilà donc installée dans la capitale depuis mars dernier, à la recherche d'une nouvelle vie. Dans un français impeccable, elle raconte son parcours, entre Rio de Janeiro, Paris, Nice et Buenos Aires.

"Je voulais retourner vivre à Paris, mais la crise, le froid de l'hiver et l'humeur des habitants m'ont découragés" confie la jolie brune qui a trouvé en Buenos Aires une ville qui lui rappelle l'Europe, tout en étant proche géographiquement de son pays d'origine.
La cinquantaine tonique, elle confie son amour de la France où elle est partie vivre à 18 ans, seule, pendant deux ans. Après quelques temps de cours intensifs à l'Alliance française de Rio, elle débarque à Paris, puis direction le Sud et Nice, toujours pour prendre des cours de langue, perfectionner son français et aussi profiter de la vie.
Totalement bilingue, Claudia rentre au Brésil et exercera toute une ribambelle de métiers, de vendeuse en bijouterie à peintre. Aujourd'hui, professeur de portugais, elle vend également dans une boutique de vêtements, "mais mon but c'est de travailler dans un hôtel-boutique à Palermo" reconnaît-elle pleine d'espoir.

N'ayant rien perdu de son niveau de français, elle répond avec le sourire et dans la langue de Molière à notre portrait chinois.

Si j'étais un quartier/un lieu de Buenos Aires? Palermo, parce que c'est un quartier charmant, avec des immeubles pas trop hauts et une super ambiance. C'est beau, et moi j'aime les belles choses !

Si j'étais un lieu en Argentine ? Buenos Aires ou la Patagonie et ses montagnes. Ça m'attire parce que c'est un coin tout à fait différent de ce qu'on trouve dans mon pays. Cependant, je n'aimerais pas y vivre.

Si j'étais un restaurant ? Un restaurant où on mange de bonnes empanadas. Comme je ne mange pas de viande rouge, forcément j'apprécie peu les parillas !

Si j'étais un bruit ? Pas un bruit, mais plutôt l'accent argentin et le lunfardo que l'on entend dans la rue.  

Si j'étais un objet ? Un appareil photo, il y a beaucoup de choses à enregistrer par ici.

Si j'étais un mot ? Hola ! tout simplement.

Si j'étais un super pouvoir ? S'il y a un pouvoir qui me permet de pouvoir habiter dans un loft à Palermo Soho...

Si j'étais une différence entre la France et l'Argentine ? L'obélisque ! Je préfère celui de la place de la Concorde à Paris à celui de l'avenida 9 de Julio.

Si j'étais un conseil à prodiguer ? Sourier plus les Porteños, vous vivez dans une belle ville !

 

Chloe Wallut (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) vendredi 17 août 2012

 
Une internationale

CHEMINS D’AILLEURS – Sandrine Beillard, un parcours de vie à l’écoute du monde

Née au Maroc, pays de ses racines, Sandrine Beillard, longtemps professeur au Lycée Français International de Hong Kong, est une véritable globe-trotteuse. Des rivages de Namibie aux marchés d’Asie, du bush australien au Pakistan, elle a vécu mille aventures et fait de magnifiques rencontres. Elle les relate dans un livre, illustré par de nombreuses photos, hymne à la beauté d’un monde parfois déjà révolu, et au respect de soi et desautres.
Postulez aux Trophées 2017

TROPHEES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER – Postulez !

Vous avez un parcours hors du commun à l’étranger ? Le 7 mars prochain, sept Français de l'étranger seront récompensés lors d’une soirée de prestige au Quai d'Orsay organisée par LEPETITJOURNAL.COM en présence de M. Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Alors n'attendez plus, postulez à cette cinquième édition ! Cliquez ici pour en savoir plus


Participez aux Trophées des Français de l'étranger !

Actu internationale
Actualités de nos partenaires

NOËL EN EXPATRIATION – Pour des festivités réussies à l’étranger

Sous le soleil ou la neige, on se prépare doucement à fêter Noël. Mais dans la vie d’un expatrié, Noël fait partie de ces moments délicats à passer à l’étranger loin de sa famille et ces festivités peuvent avoir un gout doux-amer. Voici quelques conseils pour lutter contre le petit coup de blues de décembre

COMMENT OBTENIR DES REVENUS EN PÉRIODE DE TAUX BAS ?

Face à la baisse continue des taux d’intérêt, les rendements des fonds en euros des compagnies d’assurance vie suivent cette même tendance. Il existe cependant des solutions qui, pour un risque mesuré, permettent d’augmenter les performances de votre épargne. Avec un rendement moyen de 4,85%* en 2015, les SCPI constituent une excellente opportunité d’obtenir des revenus
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE – L’aventure VivaLing continue en Chine

VivaLing, première académie de langue en ligne, se développe tous azimuts : ouverture en Chine, lancement de la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne, une 5e langue - l’allemand - qui complète l’offre de l’anglais, du chinois, du français et de l’espagnol… Ce dynamisme est fondé sur une conviction : apprendre une langue à un enfant, "c’est créer des ponts entre les adultes de demain"

COACHING - L’impact de l’expatriation sur la confiance en soi

Les gens vous perçoivent-ils comme quelqu’un de sûr de vous ? Comme une personne qui a réussi dans la vie et qui accompli beaucoup de choses ? Ils n’ont pas tout à fait tord, vous vous êtes tout de même expatrié, adapté à une nouvelle culture, un nouvel environnement et peut-être même avez-vous appris un nouveau langage ?
Expat - Politique

« 2017, la fin des tabous » – Discussion entre grands patrons et candidats à l’élection présidentielle

La 3ème édition du Sommet de l’économie de Challenges, titrée « 2017, la fin des tabous » réunissait des chefs d’entreprises françaises et des candidats à l’élection présidentielle pour aborder les mesures à prendre pour « redonner confiance à la France ». Mondialisation, énergies renouvelables, start-ups, formation professionnelle, directive travail détaché… Les décideurs ont confronté leurs idées, un exercice intéressant en cette période pré-électorale.

PARTI SOCIALISTE – Le Projet 2017 pour les Français de l’étranger

La fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste présente son Projet 2017 en vue des élections législatives. Véritable « boite à outil » pour les candidats – 5 sont connus à ce jour – ce document fait le bilan de l’action gouvernementale en faveur des Français de l’étranger et formule des propositions dans de nombreux domaines, avec "un impératif, celui du réalisme".
Magazine
En direct de nos éditions locales