Ils s'appellent Olivier Collet et Jérôme Lefaure. Ces deux Français ont fait le pari homesession : promouvoir des artistes d'ici et d'ailleurs, en les invitant à la production artistique dans leur "home sweet home". Depuis 2007, le projet prend de l'ampleur...

(Jérôme Lefaure et Olivier Collet, les cofondateurs de Homesession / Photo Homesession)

Quartier de Poble Sec. Un local blanc fraichement repeint. De la mezzanine plonge un monstre brun, un dragon... de carton. Cette pièce est le nouvel espace "homesession", destiné à accueillir des projets d'artistes locaux. Homesession n'est pas un musée, ni même une galerie. "C'est un projet unique en Espagne, un format atypique", explique Olivier Collet. Ce Français, Barcelonais d'adoption, co-fonde avec Jérôme Lefaure l'association Homession en 2007, une idée longtemps en gestation.

Collocation artistique
Les deux passionnés invitent alors des artistes du monde entier à venir partager un mois dans leur appartement barcelonais. En échange, l'artiste produit une création conçue pour le lieu, qu'il présentera finalement au public. "Je n'aime pas beaucoup le terme de 'couch-surfing', avoue Olivier. Les artistes ne viennent pas pour dormir, mais pour créer".
Travailler la relation public-privé à travers l'art, c'était également l'idée de ce "musée domestique", au contexte et au budget singuliers. Charles Lefaure et Olivier Collet ont eux aussi un rôle unique "Nous aimons l'art, mais nous ne sommes pas nous mêmes artistes. Pas critiques ni mécènes...", réfléchit Olivier. "En fait, notre travail pourrait s'apparenter à celui de programmateur culturel ou commissaire d'exposition".

De l'international à l'échelle locale

Toujours à la recherche de nouvelles expériences, Olivier et Jérôme lancent en 2010 un deuxième volet de Homesession, "InvitedOneday". Cette fois, il s'agit d'inviter des artistes locaux, à réaliser un projet artistique en une journée. Photo, vidéo, arts plastiques, "il y a toujours une rencontre avec le public. Nous avons de nombreux critères, mais tous sont des gens qui travaillent dans leur époque, qui ont un langage contemporain". Les artistes passés par la maison parlent de politique, de genre, ou encore de l'art lui-même. "Ca s'est toujours bien passé", se réjouit Olivier. Le meilleur projet ? "C'est celui qui est en cours, ou celui qui va venir. J'ai la sensation que l'association apporte quelque chose aux artistes, aux locaux, et aussi à nous mêmes. Cela nous permet un suivi  du processus créatif en immersion totale".

PRE-.
Aujourd'hui, grâce au nouveau local, Homession prend un nouveau tournant et peut accueillir beaucoup plus d'artistes. Le projet inaugural de de ce halo artistique, l'exposition collective PRE-., sera présenté lors d'un vernissage ouvert au public , le 26 avril. PRE-., c'est le prélude des projets individuels Homession 2012. Fran Meana, Jordi Ferreiro, Anamor, Julia Gorosditi et Rafael Castañer. Six artistes liés à Barcelone, à l'univers, au passif différent, qui parleront leur langage, l'art, entre eux et avec le public.

PRE.-, 26 avril 2012 à 19h00, C/ Creu dels Molers, 15 (local), 08004 Barcelona.
Tel : 651 040 711
www.homesession.org


Lucie BARRAS (www.lepetitjournal.com - Espagne) Mercredi 18 avril 2012


 
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine
En direct de nos éditions locales