Cotonou

ATO - Une association au service de la sauvegarde de la faune sauvage et des diverses espèces vivant au Bénin

 

L’association ATO (Association pour la Protection des Primates du Bénin) a participé à la réunion autour du « Projet de compétitivité et de tourisme transfrontalier » qui s’est déroulée à Cotonou fin février. L’objectif de cette association est d’informer la population et les autorités béninoises sur la richesse du patrimoine de la biodiversité au Bénin. Lepetitjournal.com a rencontré Laurence Duthu, manager et directrice adjointe d’ATO. Nous vous présentons plus en détail dans cet article l’action de cette association.

 

ATO, dont le nom choisi signifie « singe » en langue fon, est une association française régie par la loi du 1er juillet 1901 pour la protection des primates du Bénin et se réfère à la loi n° 2002-16 portant régime de la faune en République du Bénin.

C'est en 2013 que le centre d’ATO ouvre ses portes au Bénin pour accueillir et soigner les primates et la faune sauvage. Ce centre est l’unique centre de réhabilitation au Bénin pour les primates.

L’association, qui cherche à informer la population et a attirer l’attention des autorités béninoises sur la richesse du patrimoine de la biodiversité au Bénin, a pour priorité de faire connaître son action en faveur de la sauvegarde de la faune sauvage et des diverses espèces vivant au Bénin, notamment les primates.

A la recherche d'un emplacement qui puisse accueillir son centre, Véronique Tessier, fondatrice d’ATO et directrice du centre, a pu négocier l'installation de ses locaux en rénovant un bâtiment d'un centre désaffecté situé près du village Manigri, aux abords de la forêt classée des Monts Kouffé, à 7 km de Bassila.

Jusqu'ici, il n’existait aucune structure pour prendre en charge les animaux blessés, orphelins ou confisqués. L’objectif premier est de recueillir les singes détenus illégalement, soigner les animaux orphelins et les réadapter à leur milieu naturel.

Véronique et Laurence, toutes deux françaises sont entièrement bénévoles. Elles sont aidées par quatre salariés qui assurent le fonctionnement et la logistique des besoins du centre (soins, construction des enclos, nourritures, formalités, etc..).

Actuellement le centre accueille 37 singes et deux antilopes orphelines. Le travail au quotidien consiste en différentes actions : nourrir au biberon et materner les bébés orphelins dont les mères ont été tuées pour la viande de brousse ; soigner les traumatismes des jeunes singes suite à une saisie par les gardes forestiers lors de braconnages ou de détentions illégales pour la vente "d'animaux de compagnie" ; trouver des stratagèmes de socialisation de groupes entre les jeunes singes et les adultes ; nettoyer leurs espaces de vie.

Véronique et Laurence, assistées par les gardes forestiers, veulent sensibiliser la populationau respect et à la protection des primates et attirer l'attention du public sur une probable disparition de ces espèces si rien n'est fait pour eux. La chasse, le braconnage, la détention illégale de primates, le trafic de bébés singes et la déforestation ont accéléré le processus d'extermination des singes. Il faut savoir que les chimpanzés ne sont plus recensés au Bénin depuis 30 ans. Afin de limiter les conflits hommes/animaux, il devient capital de soutenir et d’œuvrer en faveur du développement durable des communautés béninoises, ce qui fait partie intégrante du projet global de l’association ATO.

Le centre est ouvert à toutes personnes qui souhaitent le visiter et découvrir le quotidien des animaux.

Pour poursuivre ses actions, l'association ATO a besoin de soutiens financiers à travers des sponsorings ou des partenariats avec les entreprises et cherche aussi à collaborer avec les associations locales et internationales. Actuellement le PAL, la fondation Brigitte Bardot, le zoo de la Barben, les savons Zebulles, Wildland Security soutiennent l’association.

En tant que particulier, vous pouvez contribuer à leur projet en parrainant un singe. Toutes donations et contributions financières sont les bienvenues pour faire vivre ce centre qui est aussi à la recherche de bénévoles. 

Suivez l’actualité de l’association ATO avec :

Facebook : web.facebook.com/ATOBenin

Internet : www.atobenin.org

LAURE GAUTHIER, www.lepetitjournal.com/cotonou, mercredi 8 mars 2017

Crédit photo : Laurence Duthu

 
A la Une à Cotonou

LA REDACTION VOUS SOUHAITE DE BONNES VACANCES!

Cher-e(s) lecteur-trice(s), La rédaction dupetitjournal.com vous souhaite d'excellentes vacances au soleil ou ailleurs. Nous vous donnons rendez-vous à partir du lundi 29 août pour une rentrée riche en évènements.
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine