En plein centre de Santiago, niché au coeur des bureau de l'intendance de la région métropolitaine, flotte le drapeau de l'Ile de  France. Rencontre avec Armando Uribe, le nouveau représentant de la région Île de France à Santiago. Arrivé il y a tout juste deux mois, il nous explique en quoi consistent les nouvelles politiques de coopération bilatérale.

La région Ile de de France partenaire de la région métropolitaine (photo DR)

Depuis deux mois, les bureaux de la coopération décentralisée Île de France/Région métropolitaine accueillent leur nouveau représentant: Armando Uribe. Pour ce Chilien qui a passé une grande partie de sa vie à l’étranger et notamment en France, c’est un peu un retour aux sources. D’abord éditeur, chargé de mission pour l’ancienne Union Latine, professeur pour des étudiants en master de l’université Cergy-Pontoise, il occupe désormais le poste d’Expert Technique International, chargé de la conception et du suivi des nouvelles politiques de coopération décentralisée.

Une curiosité française
La coopération décentralisée, comme le rappelle Armando Uribe, est une "bizarrerie française". Là où d’ordinaire la coopération se fait d’Etat à Etat, ici c’est à l’échelon régional que tout se joue. Et pour l’Île de France et la Région Métropolitaine, ça fait longtemps que ça dure. En 1995 est signé le premier accord de coopération, renforcé à partir de 1998 avec Jean-Paul Huchon à la tête de la région francilienne. A partir de 2005, la région envoie régulièrement des jeunes Français en VIE (volontariat internationale en entreprise), en charge de la gestion administrative, la préparation des dossiers et la coordination des projets. (voir l'interview de  Lucie Duez)

La « coopération 3.0
A partir de 2010, pour pallier l’instabilité des gouvernements régionaux chiliens, la coopération décentralisée change de ton : au lieu d’être "par projets", elle devient "par études". C’est-à-dire, on passe d’une coopération d’investissement à une coopération d’expertise. Ce changement de nature est aussi justifié par la récente entrée du Chili dans l’OCDE, faisant de ce pays un partenaire et un co-financeur de la coopération. Les nouveaux "projets" se conçoivent donc à moyen et long-terme, sous la forme de politiques publiques, avec un retour sur territoire pour la France. Bref, du "gagnant-gagnant".
Cécile Tron Muratori (www.lepetitjournal.com Santiago) lundi 19 novembre 2012

 
Une internationale

REGARDS – La France vue par les Youtubers d’ailleurs

Ils adorent croquer nos travers, pointer nos lubies et nos drôles de manières… Certains étrangers résidant en France vont même jusqu’à faire des web séries pour raconter ce qui les étonne chez nous, et ça prête à sourire. Démonstration en vidéo
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Propriétaires bailleurs : comment calculer votre rendement locatif ?

Vous êtes expatrié et propriétaire d’un appartement en France que vous souhaitez mettre en location pour obtenir un revenu régulier supplémentaire ? Vous avez raison ! Mais savez-vous combien cela peut vous rapporter chaque année et quels sont les facteurs à surveiller pour améliorer votre rendement ? Voici quelques clés pour devenir un bailleur expérimenté.

5 CONSEILS POUR BIEN SE PREPARER AUX TESTS D’ANGLAIS TOEFL, TOEIC, IELTS, GMAT…

Plus de 40 millions de personnes passent tous les ans des tests d’anglais officiels à travers le monde. Les plus grandes sociétés internationales françaises reconnaissent utiliser l’un de ces tests comme outil de certification. Voici 5 conseils pour bien vous préparer à l’obtention de l’un de ces sésames linguistiques :
Expat
Expat - Emploi

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine
En direct de nos éditions locales