Le Musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme a inauguré le premier festival de ciné des Droits de l’Homme, "Memoria Audiovisual". Jusqu’au 12 août, près de 80 références de longs et courts métrages seront exhibées, et toutes les représentations sont gratuites !

Le 1er festival de ciné de la Mémoire et des Droits de l’Homme, "Festival Memoria Audiovisual", a été inauguré vendredi 3 août à Santiago. Conçu par le Musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme comme un festival itinérant, il sera présent dans la capitale jusqu’au 12 août, après avoir passé le mois de juillet dans la 4ème région.

Le programme est chargé, avec près de 80 références de longs et courts métrages. En plus des travaux audiovisuels sur le thème de la mémoire et des droits de l’homme, le festival propose une compétition entre une sélection de courts-métrages et documentaires, sur des thèmes comme l’écologie, le genre ou l’histoire récente. Les universités ARCIS et del desarrollo présenteront aussi deux cycles de conférences, "mobilisations étudiante, réalisation documentaire et contingence sociale", et "ciné documentaire de résistance en dictature" ; auxquels s’ajoutent des forums de discussion et de débats.

Londres 38 présente "Trazos de memoria" dans les œuvres en compétition
Londres 38, association qui a fait de l’ancien lieu de torture un lieu de mémoire, a présenté jeudi 2 août le court-métrage d’animation "trazos de memorias", son nouvel outil de sensibilisation. Le court-métrage fait partie des œuvres en compétition durant le festival de Ciné des Droits de l’Homme.

La forme se veut innovante. A partir de témoignages enregistrés d’anciens détenus, proches de disparus et survivants du centre de torture Londres 38, des jeunes créateurs (dessinateurs ou designers) ont été appelés pour mettre en images ces récits. Le recours à la technologie audiovisuelle a permis d’animer ces images, et d’aboutir à la réalisation du court-métrage. D’une durée de 13 minutes, il présente 6 témoignages et récits différents. L’association Londres 38 a conçu ce film comme un outil à disposition du public ou des organisations qui souhaiteraient en faire l’usage. Il est visible directement sur la page web de l’association*, avec un livre d’accompagnement en téléchargement libre sur la même page.

Cécile Tron Muratori, (www.lepetitjournal.com Santiago) vendredi 10 août 2012
Représentations gratuites au Musée de la Mémoire et des Droits de l’homme : Matucana 501, Métro Quinta Normal. Plus d’infos et programmation

* le site de l’association Londres 38

 
Une internationale

ETUDES – Les parents les plus généreux avec leurs enfants sont français

Pour beaucoup de parents à travers le monde, payer les études de ses enfants est l’engagement le plus important. Cela passerait avant les factures ou la retraites. Mais qui sont les parents les plus prévoyants ? Et où sont les parents qui sont les plus respectueux du choix de l’orientation de l’enfant ?
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales