Le Musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme a inauguré le premier festival de ciné des Droits de l’Homme, "Memoria Audiovisual". Jusqu’au 12 août, près de 80 références de longs et courts métrages seront exhibées, et toutes les représentations sont gratuites !

Le 1er festival de ciné de la Mémoire et des Droits de l’Homme, "Festival Memoria Audiovisual", a été inauguré vendredi 3 août à Santiago. Conçu par le Musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme comme un festival itinérant, il sera présent dans la capitale jusqu’au 12 août, après avoir passé le mois de juillet dans la 4ème région.

Le programme est chargé, avec près de 80 références de longs et courts métrages. En plus des travaux audiovisuels sur le thème de la mémoire et des droits de l’homme, le festival propose une compétition entre une sélection de courts-métrages et documentaires, sur des thèmes comme l’écologie, le genre ou l’histoire récente. Les universités ARCIS et del desarrollo présenteront aussi deux cycles de conférences, "mobilisations étudiante, réalisation documentaire et contingence sociale", et "ciné documentaire de résistance en dictature" ; auxquels s’ajoutent des forums de discussion et de débats.

Londres 38 présente "Trazos de memoria" dans les œuvres en compétition
Londres 38, association qui a fait de l’ancien lieu de torture un lieu de mémoire, a présenté jeudi 2 août le court-métrage d’animation "trazos de memorias", son nouvel outil de sensibilisation. Le court-métrage fait partie des œuvres en compétition durant le festival de Ciné des Droits de l’Homme.

La forme se veut innovante. A partir de témoignages enregistrés d’anciens détenus, proches de disparus et survivants du centre de torture Londres 38, des jeunes créateurs (dessinateurs ou designers) ont été appelés pour mettre en images ces récits. Le recours à la technologie audiovisuelle a permis d’animer ces images, et d’aboutir à la réalisation du court-métrage. D’une durée de 13 minutes, il présente 6 témoignages et récits différents. L’association Londres 38 a conçu ce film comme un outil à disposition du public ou des organisations qui souhaiteraient en faire l’usage. Il est visible directement sur la page web de l’association*, avec un livre d’accompagnement en téléchargement libre sur la même page.

Cécile Tron Muratori, (www.lepetitjournal.com Santiago) vendredi 10 août 2012
Représentations gratuites au Musée de la Mémoire et des Droits de l’homme : Matucana 501, Métro Quinta Normal. Plus d’infos et programmation

* le site de l’association Londres 38

 
Une internationale

MARDI EXPAT – L’afterwork de l’expatriation à Paris en partenariat avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger)

Mardi 11 juillet prochain aura lieu la prochaine édition de Mardi Expat, l’afterwork de l’expatriation. Organisé par Lepetitjournal.com avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) comme partenaire, cet événement veut rassembler à Paris anciens et futurs expatriés afin d’échanger et de bénéficier de conseils avisés pour préparer sa prochaine expatriation.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Comment reconstruire son cercle d’amis après un déménagement?

Déménager quelque part, que ce soit dans une autre ville ou dans un autre pays, c’est un peu comme repartir de zéro sur certains points. Même la plus sociable des personnes peut parfois ressentir des difficultés à faire des rencontres après un déménagement.
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales