La Galerie Atalante, située à deux pas de l’Ambassade de France, est spécialisée dans l’exposition, la restauration et la conservation de tapisseries et d’art textile. Les propriétaires, Luz del Val et son époux Charles Rifon, se dédient avec passion à une activité unique. Rencontre

Luz del Val et son époux Charles Rifon (Photo Lepetitjournal.com)

"Cela fait quatre ans que nous sommes installés dans ce local (NDLR avant la galerie se trouvait Plaza de la Independencia), mais cela fait 25 ans que je me consacre aux tapisseries", explique Luz del Val. Cette Madrilène qui est aussi de nationalité française, a débuté sa carrière à Paris comme antiquaire. Après un séjour de 15 ans dans l’Hexagone, Luz del Val ouvre une galerie d’antiquités à Bruxelles, puis retourne dans sa ville natale accompagnée de son conjoint, Charles Rifon. "Pour moi, la tapisserie est l’un des plus grands arts, car elle réunit tous les arts à la fois".

La tapisserie est une peinture
"Tout commence avec le peintre, appelé 'cartonista' : car la tapisserie est avant tout une peinture", explique la spécialiste. "Après le peintre viennent le teinturier et le tisseur. Une tapisserie est une 'peinture tissée', elle doit refléter exactement ce que le peintre a dessiné : les couleurs, l’intensité, les reflets, la luminosité…" C’est ce concept même qui a passionné Luz del Val : des œuvres d’art authentiques, parmi les moins altérées par le temps. "Le textile, composé de fibres naturelles, est une matière très résistante", explique la galeriste. La trame d’une tapisserie est faite de coton, parfois de lin, puis est tissée avec de la laine. Et dépendant de la qualité de la tapisserie, on peut utiliser des fils de soie, d’or ou d’argent.

Tapisserie représentant Cibeles / (Photo Atalante)

Une tradition venue d’Europe
Les tapisseries exposées dans la galerie Atalante proviennent principalement d’héritages et de déménagements. "Les gens nous contactent et nous font des offres. Nous en recevons du monde entier", raconte Luz del Val. Elle et son mari parcourent l’Europe – il n’y a pas de tradition de la tapisserie en Amérique – en quête des plus belles pièces, issues des manufactures de Belgique, de France, d’Espagne et d’Angleterre. La manufacture des Gobelins, bâtie en 1601 à Paris, a produit des œuvres majestueuses, principalement financées par Louis XIV. La majorité de ces pièces fait désormais partie du patrimoine du Mobilier National Français. Atalante expose dans ses locaux une collection permanente de tapisseries datant de la fin du XVe siècle jusqu’au XXe. Mais Luz del Val et Charles Rifon sont spécialisés dans les œuvres datant des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, considérés comme les plus importants pour cet art. Les thèmes des tapisseries sont variés, et représentent des scènes historiques, religieuses mais aussi mythologiques.

Un an pour restaurer une tapisserie
Une grosse partie de l'activité d'Atalante consiste à restaurer les tapisseries. Ce travail de précision s’effectue dans l’atelier du couple, situé à la frontière hispano-portugaise. Dix à douze personnes y travaillent, et peuvent tarder jusqu’à un an pour restaurer une tapisserie. Ce processus se fait en deux étapes : un nettoyage adéquat, puis une consolidation de manière traditionnelle selon les techniques anciennes. Pour mieux apprécier ce travail de patience, une visite de le galerie vaut tout simplement le détour.

Amélie HEIDINGER et VG (www.lepetitjournal.com – Espagne) Mercredi 13 juillet 2011
Atalante
Salustiano Olózaga, 3 – 28001 Madrid
Tlf : 914 261 270
Email : atalante@atalante-art.com
www.atalante-art.com


 
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
 Bleu Blanc Box

Caroline Gaujour et Bleu Blanc Box : un partenariat haut en couleur !

Si vous êtes lecteur de notre édition stambouliote, peut-être avez-vous déjà entendu parler de Caroline Gaujour ? L'illustratrice installée depuis maintenant plus de deux ans dans la capitale turque a lancé son blog "dessinsdexpat.com" ainsi qu'une bande dessinée où elle retrace en dessins et avec beaucoup d'humour la vie et la condition d'expatrié(e). Elle vient récemment de nouer un partenariat avec Bleu Blanc Box. Cliquez ici pour en savoir plus
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

TOP 4 Voyages en Europe qui coûtent moins cher qu’un vélo

Budgets restreints ? Grâce à des outils qui filtrent les meilleures offres de logements, Hundredrooms permet d’économiser toute l’année.
L’argent n’est plus un frein pour devenir aventurier, le comparateur planifie des escapades low-cost à moins de 200 euros vers de magnifiques destinations en Europe.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales