Halloween ? Non. Pas pour les irréductibles français qui  vivent à Kuala Lumpur. Samedi 17 novembre,  rendez-vous au restaurant français, La Vie en Rose, pour participer à un banquet gaulois où hydromel et cerf à la broche seront au  rendez-vous. LePetitJournal.com et le chef Jean-Michel Fraisse seront vos hôtes le temps d’une soirée très spéciale pour laquelle 50% des bénéfices seront reversés à votre édition préférée. Avec votre falbala ou vos copains de la carrière de menhirs, venez festoyer tout en aidant le journal des francophones et Français à l’étranger !

Le Nouvel An gaulois ancêtre de Halloween
Il y a plus de 2.000 ans, pour marquer la fin de l’été et le retour des bêtes au bercail, les Gaulois et plus globalement les peuples celtes avaient instauré une fête des morts. C’est le Samain, le début de la saison sombre, celle des nuits longues et du froid intense. Cette fête, qui pouvait durer plus jours, était une véritable parenthèse dans la vie du village. Elle marquait le passage d’un monde à un autre, d’une année à une autre. Dans ce processus, il fallait rendre hommage à l’autre monde, celui des morts.

Au cours de la nuit, les Gaulois se rassemblaient en cercle et les druides étouffaient solennellement le feu sacré de l'autel, puis frottaient des branches sèches du chêne sacré jusqu'à enflammer un nouveau feu pour honorer le dieu du soleil, et effrayer les esprits diaboliques. Chaque chef de famille recevait de la braise rouge recueillie dans ce feu pour en allumer un nouveau dans son âtre, feu qui devait brûler jusqu'à l'automne suivant. Ce feu sacré devait protéger du danger le foyer tout au long de l'année.

Un repas exceptionnel spécialement concocté par Jean-Michel Fraisse
Le nom de Samain signifie "réunion". C’est donc une fête obligatoire pour toute la société. Outre les rites druidiques, les Gaulois y festoient dans des banquets rituels. Le druide est présent et toute absence est punie de mort. Vous avez donc intérêt à venir … surtout pour goûter le menu exceptionnel, créé pour l'occasion par le chef, Jean-Michel Fraisse. Directeur de l'académie "French Culinary School in Asia", chef de "La Vie en Rose" et figure emblématique de la gastronomie française en Malaisie, son talent et sa bonne humeur mis dans un même repas ne pourront que séduire le gaulois qui sommeille en vous.

 

MENU  NOUVEL AN GAULOIS : 180 RM

Soupe de lentilles du puy au lait, crème à la moutarde à l'ancienne

Cerf rôti à la broche, confiture d'oignons, patates à la graisse de canard

Assiette de fromage

Millas poêlé à la confiture de cerise

Hydromel gaulois tout au long du repas

 

Pour un soir, LePetitJournal.com vous invite à célébrer ensemble le Nouvel An Gaulois. Qu'importe que vous soyez de Lucrèce ou de Lugdunum, chaussez vos moustaches, parez-vous de votre plus beau casque à cornes et venez le samedi 17 novembre à la Vie en Rose. L’occasion de découvrir Jean-Michel Fraisse en Obélix mais aussi de participer au développement de votre édition !

 

Pour en savoir plus sur Jean-Michel Fraisse, le chef de ce banquet gaulois

Pour en savoir plus sur votre édition, lepetitjournal.com Kuala Lumpur

Pour en savoir plus sur la Vie en Rose, le lieu du banquet

Adresse : 39 Jalan Raja Chulan, 50200 Kuala Lumpur, Wilayah Persekutuan Kuala Lumpur, Malaisie

Téléphone : 03-2078-3883


L’évènement sur facebook

 

Réservation par e-mail : kualalumpur@lepetitjournal.com ou par téléphone. Renaud Voisin : +6 (0)10 86 22 627

 

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) Mercredi 8 novembre 2012

 
Une internationale
Postulez aux Trophées 2017


Participez aux Trophées des Français de l'étranger !

Actu internationale
Actualités de nos partenaires

SCPI à crédit : une solution idéale pour les expatriés

Ils ne pouvaient rester éternellement à un niveau excessivement bas. Les taux d'intérêt consentis lors d'un achat immobilier commencent à remonter en raison de la hausse des taux d'intérêt à long terme. Cette dernière est induite par les énormes besoins de financement des États, notamment ceux des États-Unis dont la dette fédérale frôle 20 000 milliards de dollars
Expat
Expat - Emploi

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.

GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine
En direct de nos éditions locales