Halloween ? Non. Pas pour les irréductibles français qui  vivent à Kuala Lumpur. Samedi 17 novembre,  rendez-vous au restaurant français, La Vie en Rose, pour participer à un banquet gaulois où hydromel et cerf à la broche seront au  rendez-vous. LePetitJournal.com et le chef Jean-Michel Fraisse seront vos hôtes le temps d’une soirée très spéciale pour laquelle 50% des bénéfices seront reversés à votre édition préférée. Avec votre falbala ou vos copains de la carrière de menhirs, venez festoyer tout en aidant le journal des francophones et Français à l’étranger !

Le Nouvel An gaulois ancêtre de Halloween
Il y a plus de 2.000 ans, pour marquer la fin de l’été et le retour des bêtes au bercail, les Gaulois et plus globalement les peuples celtes avaient instauré une fête des morts. C’est le Samain, le début de la saison sombre, celle des nuits longues et du froid intense. Cette fête, qui pouvait durer plus jours, était une véritable parenthèse dans la vie du village. Elle marquait le passage d’un monde à un autre, d’une année à une autre. Dans ce processus, il fallait rendre hommage à l’autre monde, celui des morts.

Au cours de la nuit, les Gaulois se rassemblaient en cercle et les druides étouffaient solennellement le feu sacré de l'autel, puis frottaient des branches sèches du chêne sacré jusqu'à enflammer un nouveau feu pour honorer le dieu du soleil, et effrayer les esprits diaboliques. Chaque chef de famille recevait de la braise rouge recueillie dans ce feu pour en allumer un nouveau dans son âtre, feu qui devait brûler jusqu'à l'automne suivant. Ce feu sacré devait protéger du danger le foyer tout au long de l'année.

Un repas exceptionnel spécialement concocté par Jean-Michel Fraisse
Le nom de Samain signifie "réunion". C’est donc une fête obligatoire pour toute la société. Outre les rites druidiques, les Gaulois y festoient dans des banquets rituels. Le druide est présent et toute absence est punie de mort. Vous avez donc intérêt à venir … surtout pour goûter le menu exceptionnel, créé pour l'occasion par le chef, Jean-Michel Fraisse. Directeur de l'académie "French Culinary School in Asia", chef de "La Vie en Rose" et figure emblématique de la gastronomie française en Malaisie, son talent et sa bonne humeur mis dans un même repas ne pourront que séduire le gaulois qui sommeille en vous.

 

MENU  NOUVEL AN GAULOIS : 180 RM

Soupe de lentilles du puy au lait, crème à la moutarde à l'ancienne

Cerf rôti à la broche, confiture d'oignons, patates à la graisse de canard

Assiette de fromage

Millas poêlé à la confiture de cerise

Hydromel gaulois tout au long du repas

 

Pour un soir, LePetitJournal.com vous invite à célébrer ensemble le Nouvel An Gaulois. Qu'importe que vous soyez de Lucrèce ou de Lugdunum, chaussez vos moustaches, parez-vous de votre plus beau casque à cornes et venez le samedi 17 novembre à la Vie en Rose. L’occasion de découvrir Jean-Michel Fraisse en Obélix mais aussi de participer au développement de votre édition !

 

Pour en savoir plus sur Jean-Michel Fraisse, le chef de ce banquet gaulois

Pour en savoir plus sur votre édition, lepetitjournal.com Kuala Lumpur

Pour en savoir plus sur la Vie en Rose, le lieu du banquet

Adresse : 39 Jalan Raja Chulan, 50200 Kuala Lumpur, Wilayah Persekutuan Kuala Lumpur, Malaisie

Téléphone : 03-2078-3883


L’évènement sur facebook

 

Réservation par e-mail : kualalumpur@lepetitjournal.com ou par téléphone. Renaud Voisin : +6 (0)10 86 22 627

 

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) Mercredi 8 novembre 2012

 
Une internationale

MAÏTÉ NÈGRE - Le Gabon au coeur

Il n'est pas si fréquent qu'un Français s'intègre dans son pays d'adoption à ce point ! Maïté Nègre a un parcours hors du commun: mariée à un ministre gabonais, elle s’est engagée pendant de longues années pour aider les handicapés, les femmes maltraitées ou encore dans la lutte contre le virus du SIDA. Aujourd’hui maire de Ndendé, petite ville au sud du Gabon, à 66 ans, Maïté continue ses combats. 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Cappuccino d'asperges blanches

L’asperge fait partie des légumes symboliques de la belle saison et le mois de juin est idéal pour les déguster. Simple à préparer et raffinée en bouche, l’asperge est la vedette de vos assiettes printanières. 

L’investissement en parts de SCPI plus facile grâce à CA Consumer Finance

Depuis septembre 2015, CA Consumer Finance soutient le développement des ventes de SCPI grâce à une offre spécifique de crédit, axée sur le financement de parts de SCPI. Cette solution permet aux particuliers de financer, par le biais d’un prêt amortissable affecté, l’acquisition de parts de SCPI avec une prise de garantie obligatoire sous forme de nantissement.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Avoir un profil professionnel atypique : quelle chance, j’ai !

L’exemple du profil « atypique » est le parcours professionnel qui n’a pas suivi une ligne droite « cohérente ». Personnellement, je n’ai entendu parler de ce concept que depuis que je vis à l’étranger et depuis quelques années seulement. Plus je regardais et me documentais sur le sujet et plus je m’apercevais qu’effectivement le fait de vivre à l’étranger et de vouloir travailler demande de réinventer sa conception du travail et de ses savoir-faire.

ENTREPRENDRE EN TUNISIE - Au lendemain des révolutions, une situation précaire

La Tunisie c'est le premier des pays qui s'est levé contre les dictatures dans le Maghreb, et c'est surtout le régime qui semble avoir le mieux géré sa transition démocratique. Pour le W Project, ce qui est marquant en Tunisie, c'est la résilience du peuple, l'envie de faire émerger de nouveaux modèles, et le dynamisme général des jeunes générations. Découvrez l’analyse du W Project en vidéo !
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine
En direct de nos éditions locales