À Hong Kong de nombreuses structures offrent un riche panel d’activités aux Français expatriés. Mais qu’en est-il de la communauté francophile qui se passionne pour notre langue et notre culture ? Depuis 2003, la French Alumni Association n’a de cesse de chercher à réunir tous ceux qui sont animés d’un amour commun pour la France. Partez à la découverte d’un groupe en plein essor et de son pilote, Jacky Lau, un homme aux multiples facettes….

Le profil de l’association

C’est une structure "d’amitié" bénévole, à but non lucratif, de statut hongkongais mais créée avec le support du Consulat français.  Elle regroupe deux types de membres : les membres alumni ayant réalisé au moins 3 mois consécutifs d’études en France et les membres associés qui n’ont pas vécu en France mais qui s’intéressent à sa culture. La FAA reste toutefois ravie d’intégrer en son sein des Français qui souhaiteraient partager un moment convivial. Forte de la présence régulière de plus de 300 personnes à Hong Kong, l’association dispose désormais de membres organisateurs à Paris, tels que la vice-présidente, Karen Lee, qui se chargent d’accueillir les étudiants et de proposer des rassemblements.

Jacky Lau, président de la French Alumni Association - Crédit photo : APC

Les objectifs de la FAA

L’ambition première de l’association est de réunir les Hongkongais ayant effectué des études en France. Marqués par l’"expérience unique" qu’ils ont vécue en métropole, ces personnes expliquent que leur vision des mœurs et comportements en a été bouleversée. Il n’est pas toujours évident de partager ce ressenti avec ceux restés à Hong Kong. C’est pourquoi la FAA propose des moments conviviaux pour que les bons souvenirs puissent reprendre vie et que l’expérience française perdure.

Les anciens étudiants, aux profils variés, sont également là pour guider ceux qui souhaitent partir étudier en France, les aider à intégrer cette nouvelle culture et leur fournir des astuces pour une installation réussie.

Les activités proposées

L’important, ainsi que le rappelle Jacky Lau est d’ "être ensemble" pour promouvoir la culture française au travers d’activités accessibles à tous. Pour ce faire, les tarifs des événements sont minimes et les langues françaises et chinoises sont utilisées, ce qui permet d’intégrer ceux qui n’ont pas une maîtrise parfaite de la langue.

Les "ouvertures à des cultures différentes étant assez limitées à Hong Kong", l’association organise diverses activités pour promouvoir la langue et approfondir la connaissance de la culture française. L’année est ainsi rythmée par plusieurs rencontres. Outre le traditionnel dîner annuel ou la soirée de Noël, on peut se rendre aux "Cafés Parlez" et à des séminaires qui mettent à l’honneur les domaines artistique, littéraire ou encore culinaire. Récemment des sujets éclectiques tels que l’impressionnisme, le Petit Prince, les saucissons et les fromages ont été abordés. La FAA offre également des visites privées et guidées d’expositions françaises ainsi qu’une Fête de la Musique.

Jacky Lau, un président au parcours unique

Après avoir été le vice-président de l’association pendant 4 ans, Jacky Lau en est devenu le président il y a de cela un an. Sa devise, "la vie est une rivière", se reflète bien dans le chemin qu’il a parcouru. Pour ce polyglotte dévoreur d’aventures, tout commence lorsqu’après l’obtention d’un diplôme en littérature anglaise il décroche une bourse d’été pour aller étudier au Japon. Sur place, il découvre les musées d’art contemporain. Une sculpture d’Auguste Rodin, Le baiser, fait office de révélation. Sa vraie passion, celle qui sommeille en lui depuis l’enfance, se réveille et elle porte un nom : les Beaux-arts. Après un an d’enseignement en lycée à Hong Kong, Jacky s’envole pour la France. Il commence par y apprendre la langue pendant 8 mois puis passe le concours d’entrée à l’école nationale supérieure des Beaux-arts de Dijon. Il obtient, après cinq ans d’études, son Diplôme mention  "Félicitations du Jury".

Lorsqu’il rentre à Hong Kong, il doit gagner sa vie et supporter sa famille. Il travaille alors en gestion de bijouteries pendant 5 ans. Lassé par cette vie qui grignote tout son temps libre il décide de se reconvertir. Il commence alors à concevoir des bijoux de jade et à organiser des séminaires sur la pierre semi-précieuse. Depuis, il officie également en tant que designer d’intérieur, professeur de français et interprète pour des marques de luxe.

Grand voyageur, Jacky Lau est un croqueur de nouveautés, un amateur de découvertes. Il répète chaque année aux nouveaux étudiants hongkongais effrayés à l’idée de partir seuls en France que le voyage est une opportunité unique de se découvrir, de se rencontrer soi-même et de comprendre enfin qui l’on est.

Aude Patrigeon Christe (www.lepetitjournal.com/hongkong.html), mardi 6 novembre 2012

Pour connaître l’agenda de la FAA, rendez-vous ICI

A la une

Le dernier grand voyage vers l'île de Sainte-Hélène

Cinq jours aller, cinq jours retour: Sainte-Hélène, l'île où Napoléon vécut les dernières années de sa vie, est l'une des dernières destinations que l'on ne peut atteindre qu'après un long voyage en mer. Une traversée déjà teintée de nostalgie, car le bateau sera bientôt remplacé par un avion bien moins romantique.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENEURS & SAC À DOS – Un tour d’Asie de l’entrepreneuriat

http://entrepreneurs-et-sac-a-dos.com/
Marlène et Cyrille sont partis découvrir l’entrepreneuriat sous toutes ses formes au cours d’une traversée de l’Asie. Jeunes et passionnés, ils partent à l’aventure avec leurs économies à la recherche de modèles d’entrepreneuriat social et responsable sous le nom d’ « Entrepreneurs et sac à dos ».
Expat - Politique

THIERRY MARIANI – "Il faut que notre diplomatie serve les intérêts de la France"

Thierry Mariani
Député de la XIème circonscription des Français de l’étranger (Asie Océanie), Thierry Mariani était à Singapour pour célébrer, avec la communauté française, le 50ème anniversaire de la cité Etat. L’occasion d’évoquer avec lui Singapour, les Français de l’étranger, et la nécessité, sur le plan diplomatique de distinguer entre les zones où dominent les enjeux économiques et celles qui restent essentiellement confrontées à des problèmes de sécurité.

TAHAR BEN JELLOUN – Le conteur arabe qui écrit dans la langue de Molière

Tahar Ben Jelloun a rencontré son premier succès populaire en 1985 grâce au roman "L’enfant de sable". Il est couronné deux ans plus tard par le prestigieux prix Goncourt, avec "La nuit sacrée". A l’occasion de la 20e édition de la fête de la francophonie, il est venu à la rencontre de ses lecteurs de Shanghai.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala