À Hong Kong de nombreuses structures offrent un riche panel d’activités aux Français expatriés. Mais qu’en est-il de la communauté francophile qui se passionne pour notre langue et notre culture ? Depuis 2003, la French Alumni Association n’a de cesse de chercher à réunir tous ceux qui sont animés d’un amour commun pour la France. Partez à la découverte d’un groupe en plein essor et de son pilote, Jacky Lau, un homme aux multiples facettes….

Le profil de l’association

C’est une structure "d’amitié" bénévole, à but non lucratif, de statut hongkongais mais créée avec le support du Consulat français.  Elle regroupe deux types de membres : les membres alumni ayant réalisé au moins 3 mois consécutifs d’études en France et les membres associés qui n’ont pas vécu en France mais qui s’intéressent à sa culture. La FAA reste toutefois ravie d’intégrer en son sein des Français qui souhaiteraient partager un moment convivial. Forte de la présence régulière de plus de 300 personnes à Hong Kong, l’association dispose désormais de membres organisateurs à Paris, tels que la vice-présidente, Karen Lee, qui se chargent d’accueillir les étudiants et de proposer des rassemblements.

Jacky Lau, président de la French Alumni Association - Crédit photo : APC

Les objectifs de la FAA

L’ambition première de l’association est de réunir les Hongkongais ayant effectué des études en France. Marqués par l’"expérience unique" qu’ils ont vécue en métropole, ces personnes expliquent que leur vision des mœurs et comportements en a été bouleversée. Il n’est pas toujours évident de partager ce ressenti avec ceux restés à Hong Kong. C’est pourquoi la FAA propose des moments conviviaux pour que les bons souvenirs puissent reprendre vie et que l’expérience française perdure.

Les anciens étudiants, aux profils variés, sont également là pour guider ceux qui souhaitent partir étudier en France, les aider à intégrer cette nouvelle culture et leur fournir des astuces pour une installation réussie.

Les activités proposées

L’important, ainsi que le rappelle Jacky Lau est d’ "être ensemble" pour promouvoir la culture française au travers d’activités accessibles à tous. Pour ce faire, les tarifs des événements sont minimes et les langues françaises et chinoises sont utilisées, ce qui permet d’intégrer ceux qui n’ont pas une maîtrise parfaite de la langue.

Les "ouvertures à des cultures différentes étant assez limitées à Hong Kong", l’association organise diverses activités pour promouvoir la langue et approfondir la connaissance de la culture française. L’année est ainsi rythmée par plusieurs rencontres. Outre le traditionnel dîner annuel ou la soirée de Noël, on peut se rendre aux "Cafés Parlez" et à des séminaires qui mettent à l’honneur les domaines artistique, littéraire ou encore culinaire. Récemment des sujets éclectiques tels que l’impressionnisme, le Petit Prince, les saucissons et les fromages ont été abordés. La FAA offre également des visites privées et guidées d’expositions françaises ainsi qu’une Fête de la Musique.

Jacky Lau, un président au parcours unique

Après avoir été le vice-président de l’association pendant 4 ans, Jacky Lau en est devenu le président il y a de cela un an. Sa devise, "la vie est une rivière", se reflète bien dans le chemin qu’il a parcouru. Pour ce polyglotte dévoreur d’aventures, tout commence lorsqu’après l’obtention d’un diplôme en littérature anglaise il décroche une bourse d’été pour aller étudier au Japon. Sur place, il découvre les musées d’art contemporain. Une sculpture d’Auguste Rodin, Le baiser, fait office de révélation. Sa vraie passion, celle qui sommeille en lui depuis l’enfance, se réveille et elle porte un nom : les Beaux-arts. Après un an d’enseignement en lycée à Hong Kong, Jacky s’envole pour la France. Il commence par y apprendre la langue pendant 8 mois puis passe le concours d’entrée à l’école nationale supérieure des Beaux-arts de Dijon. Il obtient, après cinq ans d’études, son Diplôme mention  "Félicitations du Jury".

Lorsqu’il rentre à Hong Kong, il doit gagner sa vie et supporter sa famille. Il travaille alors en gestion de bijouteries pendant 5 ans. Lassé par cette vie qui grignote tout son temps libre il décide de se reconvertir. Il commence alors à concevoir des bijoux de jade et à organiser des séminaires sur la pierre semi-précieuse. Depuis, il officie également en tant que designer d’intérieur, professeur de français et interprète pour des marques de luxe.

Grand voyageur, Jacky Lau est un croqueur de nouveautés, un amateur de découvertes. Il répète chaque année aux nouveaux étudiants hongkongais effrayés à l’idée de partir seuls en France que le voyage est une opportunité unique de se découvrir, de se rencontrer soi-même et de comprendre enfin qui l’on est.

Aude Patrigeon Christe (www.lepetitjournal.com/hongkong.html), mardi 6 novembre 2012

Pour connaître l’agenda de la FAA, rendez-vous ICI

 
Une internationale
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

BNP PARIBAS : Check-list pour bien préparer votre départ en expatriation

Tout projet d’expatriation nécessite une logistique importante et de nombreuses démarches à effectuer, qu’il s’agisse de sujets bancaires, de protection sociale, de la scolarité des enfants, etc…BNP Paribas vous propose un aide-mémoire, à titre indicatif, qui vous permettra d’organiser au mieux votre expatriation.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Devenir riche, oui et alors ?

Jean, fils d’ouvriers de la banlieue parisienne, prend l’avion demain pour la ville de Mexico, un départ qu’il espère définitif, « la France ce n’est pas pour moi, cela ne l’a jamais été »
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales