Nous avons parfois un appétit déconcertant pour les incongruités et autres bizzareries qui, il faut bien le dire, sont légions dans notre monde. Et, fort heureusement,  la vie se charge régulièrement de nous instruire en la matière, pour notre plus grand plaisir, et parfois même, à notre corps défendant…

Hello qui ?
Il y a peu, à la veille du Moon Festival, je me présentai à l’aéroport de Hong Kong au comptoir d’une compagnie low cost sur laquelle j’avais réservé un aller-retour pour Taipei, lorsque une hôtesse m’annonça, souriante, que je ne voyagerais pas comme je le pensais sur les lignes Hong Kong Airlines mais sur celles d’une compagnie partenaire nommée Eva Air. Qu’à cela ne tienne ! Nullement agacée par ce changement inattendu, je me dirigeai d’un pas résigné mais léger vers le comptoir de la dite compagnie. Bien évidemment, je ne devinais encore rien à ce moment-là de l’expérience aérienne qui m’attendait. Juré, craché, croix de bois, croix de fer…. Je ne commençais à soupçonner la vérité que lorsque l’hôtesse pourtant tout habillée de vert (comme quoi ces gens-là avancent masqués) me tendit mon boarding pass sur lequel j’aperçus, incrédule, les moustaches d’un célèbre chat. Vous auriez vu ma tête ! Eh oui, parce qu’Eva Air, pour notre gouverne à tous, pauvres incultes que nous sommes qui ignorions encore tout de cette compagnie chic et de bon goût, c’est la Taiwan Hello Kitty Airlines ! Si, si, comme on vous dit ! Avec la tête du gros chachat blanc au nœud rose sur le gros navion ! Je ne réalisais tout à fait ce qui m’arrivait qu’une fois installée sur mon siège, assise face à un cartoon façon « Hello Kitty and friends » me souhaitant bienvenue à bord.

Kitchissime
N’en croyant pas mes yeux ni mes oreilles (ah oui ! parce qu’il y aussi de la musique à bord pour accompagner le cartoon, un petit jingle bien mélodieux du genre Mimi la Souris et autre émission pour enfants …), j’inspectais tout autour de moi, l’oreiller Hello Kitty, le sac pour vomir Hello Kitty, les lingettes Hello Kitty…  Mise en appétit par tant de kitscheries kittiennes, je contenais mal mon impatience. Qu’allais-je découvrir dans le plateau repas qu’on ne manquerait pas de nous servir ? Je ne doutais pas qu’il serait le clou de ce spectacle sirupeux. Celui-ci en effet finit par débouler, après le décollage, servi par des hôtesses en tabliers rose bonbon à gros nœud (que vous pouvez d’ailleurs vous procurer à bord : il est au catalogue duty free !). Ma kesako ? Quelle déception ! Après tant de promesses, voilà que se présente un repas d’un classicisme déceptif, sans imagination ni fioritures…. Alors que je commençais à me réjouir de cette immersion aérienne dans le monde blanc et rose à moustache, me délectant par avance du récit savoureux que j’allais pouvoir en faire autour de moi, aucune trace dans mon assiette des pâtes et de la pasta sauce Hello Kitty tant escomptées ! Nada, zéro, niente ! Rien qu’un vulgaire porc sauté accompagné de riz ! Je lorgnais alors avec envie le plateau d’une de mes voisines qui avait la chance, elle, d’avoir ladite pasta party, livrée dans une boîte rose au kitsch renversant ! L’avait-elle commandée ?!!? Je n’avais, moi, pour toute consolation, que les couverts de dinette roses et le surimi à tête de chat sur ma salade ! Pas même un chocolat ou une sucette Hello Kitty pour accompagner mon café !

Mais je me remis bientôt de ma déception car le meilleur m’attendait à l’aéroport de Taipei où un espace entier est dédié à la compagnie et à son égérie. Mais chhhhhhhhhuuut ! Je vous laisse découvrir les photos....

 



Florence Morin (www.lepetitjournal.com/hongkong.html), vendredi 16 novembre 2012

 
Une internationale

BERNARD PIVOT – "La fermeture des Instituts Français à l’étranger est un drame"

Le journaliste et écrivain Bernard Pivot était invité des Rencontres littéraires, organisées par l’Alliance Française à Paris. Celui qui a commencé à voyager à travers les livres lorsqu’il était enfant en dévorant son dictionnaire du Petit Larousse, en dit plus sur sa vision de la langue française et l’intérêt de promouvoir la francophonie à travers le monde.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Découvrez enfin pour quoi vous êtes fait !

 Vos diplômes, vos expériences et vos titres professionnels ne vous ont pas permis d’identifier votre zone d’excellence. Au cours de votre parcours, vous avez été performant, parfois moins. Vous avez aimé ce que vous faites, parfois moins. Mais aucune évidence n’a surgi. Aujourd’hui, une question tourne en boucle dans votre tête : "Pour quoi suis-je fait ?". Comment le découvrir ?

COACHING - Expatrié, quelle erreur !

Samedi 1er août. Les rayons du soleil plongent à travers les larges baies vitrées de JFK, le principal aéroport de New York. Manu, assis par terre, le visage enfoui entre ses mains, se demande, « mais comment en suis-je arrivé là ? » Après deux années passées à New York, il rentre à Paris, rapatrié par sa compagnie. Un échec qu’il a encore du mal à assumer même si, au final, il ne s’est jamais senti aussi seul et misérable qu’aux États-Unis, un pays dont la mentalité qu’il juge avant tout égoïste, hypocrite et cruelle, est à l’opposé de ses principes de vie.
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales