Grand amateur de pêche et amoureux de l'Irlande, Jean-Louis Bigot a fait de ses passions son métier. Il fait découvrir la pêche et organise des séjours pour les Français qui veulent découvrir la région du Shannon où il vit depuis 1989

(Photo Jean-Louis Bigot)

Depuis plus de vingt ans, Jean-Louis Bigot travaille comme guide de pêche en Irlande. Pour son compte, mais aussi en collaboration avec l'Organisation Chasse et Pêche (Orchape).
Il organise des séjours pour les nombreux Français qui veulent pêcher le brochet, la truite ou encore le saumon. Guide de tourisme qualifié depuis 2002 et de pêche depuis 2003, il est aujourd'hui membre de l'association des guides d'Irlande et de celle des guides de pêche.

Une passion devenue un métier
Originaire de Seine et Marne, Jean-Louis Bigot est issu d'une famille de pêcheurs et de chasseurs. Il découvre la pêche du brochet et de la truite lors des vacances d'été qu'il passe en Irlande avec sa famille. Peu à peu, il forge des liens avec l'île verte, notamment de 1980 à 1988, période pendant laquelle il travaille pour Orchape à Paris. Au bout de ces huit années, il décide d'oeuvrer pour la promotion de la chasse et de la pêche en Irlande pour le compte de l'Office du Tourisme d'Irlande.
Son attirance pour ce pays et les contacts qu'il y entretient le poussent finalement à quitter Paris et à venir travailler de façon permanente sur les lieux. C'est là qu'il rencontre une amie de son correspondant irlandais qui devient sa femme en 1999. Ayant travaillé comme hôtesse pour la compagnie aérienne Aer Lingus pendant vingt ans, Elaine est parfaitement bilingue. "Elle peut donc me seconder pour accueillir des Français", explique son mari.
Jean-Louis a donc réalisé son rêve aujourd'hui : faire de sa passion son métier en Irlande. Il connaît les meilleurs endroits pour pêcher, sillonne les plus beaux paysages de l'ouest du pays et pratique toutes sortes de pêches, celle à la mouche restant sa préférée.

Concilier pêche et tourisme
Très souvent, les visiteurs veulent concilier pêche et tourisme. Jean-Louis a la chance de posséder les deux casquettes. Un couple ou un groupe d'amis pourra ainsi se partager entre rivières et lieux touristiques. Les séjours qu'il organise comprennent aussi transports et prêt de matériel de pêche et de barques.
Jean-Louis accueille quelquefois des Suisses ou des Belges, mais la plupart de ses clients sont Français. Ils seraient environ 10.000 à venir chaque année pour pêcher en Irlande. Leur nombre a diminué depuis quelques années avec la concurrence de régions comme l'Ecosse ou de pays tels la Suède ou l'Espagne. Aujourd'hui, "la pêche du bar, en mer, se développe beaucoup en Irlande", précise-t-il "les guides et les livres spécialisés se font de plus en plus nombreux". Jean-Louis travaille d'ailleurs en collaboration avec Max Couque, un Français qui, lui, organise des séjours de pêche en mer. Mais la pêche du brochet reste la plus demandée en Irlande et elle a encore de beaux jours devant elle.

Marie Villacèque (www.lepetitjournal.com/Dublin) Mardi 4 janvier 2010

Pour plus d'informations sur la pêche en Irlande: Pêche en Irlande et Pêche Alliance

Pour plus d'informations sur la pêche en mer: Pêche en mer Irlande

 
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Investissement locatif : comment être efficace dans sa recherche de bien ?

La rentabilité d'un investissement locatif peut varier considérablement d'un bien à l'autre. Mieux vaut laisser l'élément affectif de côté au moment de choisir le bien dans lequel vous allez investir, pour se concentrer sur des critères vraiment déterminants et rentabiliser l'investissement.
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales