Certaines activités de la vie quotidienne peuvent relever du parcours du combattant ... Patience et longueur de temps pour décrocher (peut être) un téléphone en Argentine

J’ai déménagé il y a six semaines. L’appartement où j’habitais était sympa et grand, j’en ai simplement eu marre des coups de peintures pour cacher la moisissure des murs de la chambre et de me prendre les 12.000 décibels des collectivos dans les oreilles lorsque j’étais dans le salon.

Alors j’ai visité un meublé à San Telmo, dans un endroit calme et sans trace d’humidité. Tout semble prévu dans l’appartement : de la télévision à la statue de la vierge installée dans une petite niche, en passant par la poterie dorée et ornée de petits anges à trompettes. Je vais pouvoir regarder River, Boca et compagnie sous protection divine, que demander de plus ? Je prends donc l’appartement.

Quelques heures après avoir emménagé, je me dis que j’aurais quand même bien fait de demander s’il y avait le téléphone : seuls des câbles effilochés semblent constituer les vestiges d’une installation téléphonique datant probablement du pré-Kirchner.

Les renseignements pris auprès de la propriétaire confirment mes soupçons : il y a bien eu une ligne téléphonique mais elle a été coupée il y a au moins une douzaine d’années. Elle est néanmoins d’accord pour que je fasse installer le téléphone, à mes frais évidemment.

J’envisage alors avec joie la possibilité qui m’est offerte de pratiquer mon espagnol avec les employés de Telefonica. Et je vais être comblé au-delà de mes espérances !

Je commence donc par me rendre au "locutorio" du coin où l’on m’attribue un téléphone rose fluo collé à une tablette qui menace de s’effondrer au prochain raccrochage. J’appelle le service commercial de Telefonica qui m’apprend qu’à défaut d’avoir un numéro de DNI (carte d’identité argentine), je dois me rendre avec mon passeport dans l’un de leurs bureaux pour demander l’ouverture d’une ligne.

Ça tombe bien : il fait beau et une marche de trente minutes pour aller dans le Microcentro me fera du bien !

J’arrive audit bureau, fais la queue à l’accueil et explique ma situation. On me donne un ticket pour faire la queue au service compétent pour l’ouverture d’une ligne téléphonique. Cinq minutes plus tard, je réexplique mon cas à un employé de Telefonica qui, non sans avoir préalablement essayé de me vendre le service téléphonique le plus cher, un abonnement à internet et un téléphone, finit par me demander un document d’identité pour traiter ma demande. À la vue de mon passeport, il se montre hésitant et demande à son supérieur s’il peut enregistrer un numéro de passeport pour une ouverture de ligne. Dix minutes plus tard il revient avec une bonne nouvelle : ma demande peut être prise en compte et Telefonica m’appellera sur mon portable sous 72 heures pour qu’un technicien ouvre la ligne.

Je repars rassuré vers mon nouvel appartement qui aura bientôt le téléphone, du moins c’est ce que je crois.

Trois jours plus tard, une opératrice de Telefonica m’appelle pour me dire que l’on m’appellera sous 72 heures pour fixer un rendez-vous d’installation. Décidément, ils aiment bien les délais de 72 heures chez Telefonica.

Je me tiens donc sur mes gardes durant les 72 heures suivantes et guette l’appel tant attendu. Celui-ci arrivera quatre jours plus tard, un vendredi, vers 18 heures. Une opératrice m’annonce à nouveau qu’un technicien va me contacter sous 72 heures pour convenir d’un rendez-vous d’installation. Je commence à avoir l’impression d’être dans un film d’espionnage et de recevoir des coups de fil mystérieux me fixant un rendez-vous clandestin. Mon contact viendra-t-il ? Existe-t-il vraiment ?

Je garde mon sang froid et patiente encore quelques jours pour recevoir le coup de fil tant attendu. Le technicien de Telefonica existe bel et bien et viendra le mardi suivant entre 9 et 11 heures.

Il arrivera bien le mardi mais à 12 h 30. Peu importe, après l’avoir attendu comme le messie, ce genre de détail n'a que peu d'importance. À moins que… si, ce genre de détail a de l’importance ! Pour installer la ligne il m’explique qu’il doit monter sur la terrasse de l’immeuble. Celle-ci n’est accessible que par une porte dont seule la concierge de l’immeuble détient la clé. Le problème est que selon le règlement de l’immeuble cette porte ne peut être ouverte que jusqu’à midi. La concierge étant de mauvais poil ce jour-là, le technicien est reparti sans pouvoir rien faire et mes démarches des dernières semaines se sont vues réduites à néant.

Je vais donc devoir recommencer les démarches et mettre à profit deux choses qu'il vaut mieux apprendre à Buenos Aires : l’espagnol et la patience.

Pierre-Olivier Vilain (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires)mercredi 24 octobre 2012

 
Une internationale

CARNAVAL - Tout sur cette fête ébouriffante autour du monde

Nous avons tous en tête les images des cortèges exubérants du carnaval de Rio ou les costumes de la Comedia dell’Arte de Venise, mais savez vous vraiment comment le Carnaval est né et comment il est célébré aujourd’hui à travers le monde ?
Les trophées 2016

PRIX DU PUBLIC - Votez pour votre candidat préféré !

Quel est votre candidat préféré ? Etudiez attentivement les 10 candidatures pré-sélectionnés par la rédaction du site lepetitjournal.com et par la Banque Transatlantique et donnez-nous votre avis ! Pour le prix du Public, c'est vous qui choisissez le lauréat!
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Star Wars fait son entrée chez Telligo !

La grande nouveauté des colonies de vacances Telligo pour l’été 2016 : le thème Star Wars s’invite sur les séjours pour que les jeunes vivent pleinement leur passion pendant les vacances ! Deux séjours à destination des ados et des plus jeunes, et le pouvoir de la Force qui s’étend aussi jusqu’au Royaume-Uni avec notre nouveau séjour thématique linguistique May the Force be with you.
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Les flops du coaching

 J’ai reçu dernièrement un mail de Louis, Chief Marketing Officer à Londres, qui lit souvent mes rubriques dans lepetitjournal.com et qui me demande si le coaching est vraiment fait pour tout le monde. « Cher Nicolas : Je lis régulièrement vos articles avec intérêt et grand plaisir. À chaque fois, vos histoires se finissent bien. Vous est-il déjà arrivé de faire un constat d’échec avec l’un de vos clients, et si oui, pourquoi ? » Ma réponse ne s’est pas fait attendre.

MUSIQUE FRANÇAISE - Les artistes qui s'imposent à l'étranger

 David Guetta, Zaz, Indila... Que ce soit de la pop commerciale, des chansons plus alternatives ou de la variété, la musique française a encore connu une bonne année en 2015. Ces résultats illustrent l’éclectisme et la richesse de la scène musicale francophone qui réussit à s’imposer à l’étranger. 
Expat - Politique

SECURITÉ DES ENTREPRISES À L’ÉTRANGER – Un enjeu majeur

La dixième conférence sur la sécurité des entreprises françaises à l’étranger organisée jeudi célèbre une décennie de coopération étroite entre les entreprises françaises et le Centre de crise, dans un contexte marqué par la multiplication et la diversification des risques et menaces. Des avancées ont été dévoilées, notamment pour les voyageurs d’affaires
Magazine
En direct de nos éditions locales