Affiliée à la FIAFE (Fédération Internationale de l’Accueil des Français à l’Etranger), Buenos Aires Accueil est une association à but non lucratif dédiée à l’intégration des Français expatriés de Buenos Aires. Créée en 1984, elle compte aujourd’hui près de 160 adhérents. Stéphanie Degonde nous présente l’association dont elle est coordinatrice depuis peu.

Des bénévoles au service des expatriés et de la culture française

Buenos Aires Accueil (BAA) est gérée par une équipe coordinatrice de douze bénévoles et un réseau de huit marraines de quartier chargées d’accueillir et de guider les nouveaux arrivants. « Nous avons deux rôles principaux », nous explique Stéphanie, « faciliter l’accueil des familles expatriées et diffuser la culture française ». Car si la plupart des adhérents sont français, l’association compte également des francophones (canadiens, belges, suisses), des conjoints de français ou encore des Argentins cherchant à garder un lien avec la culture française.

Stéphanie reconnait que, dans un premier temps, l’installation peut être difficile. Elle-même fille d’expatrié, elle admet que "les amis et la famille que l’on a laissés en France ainsi que le manque de repères peuvent nous faire sentir un peu perdus". Pour elle, "la femme est le squelette de la famille, si elle est intégrée et qu’elle se sent bien, l’expatriation se passera sans problème". C’est en cela que l’association peut être utile aux nouveaux arrivants et particulièrement aux mères de familles.

Coté pratique, elle donne de nombreux conseils sur le fonctionnement du pays, les quartiers où habiter ou encore les adresses utiles, comme celles de médecins parlant français. Quant au relationnel, l’association fait en sorte de faciliter l’intégration de ces expats en organisant des rencontres grâce aux différentes activités proposées.

Parallèlement, BAA est en contact avec d’autres associations caritatives installées en Argentine comme Dame tu Mano, Emmaüs ou encore la Fondation d’Entraide des Français en Argentine,, qu’elle aide ponctuellement.

Une association vivante et "buena onda"

Chaque mois est publié "Buena Onda", le journal de l’association bien fourni en bonnes adresses, plans voyages, interviews, infos historiques et culturelles sur Buenos Aires et l’Argentine. Les 160 adhérents sont tous invités à participer à sa publication, des plus jeunes aux plus anciens.

Il donne notamment rendez-vous pour des rencontres gourmandes autour d’un café-viennoiseries, d’un atelier cuisine entre copines ou d’un apéro convivial. Il permet de faire des rencontres, de passer de bons moments entre amis et de se communiquer les derniers bons plans.

Quant aux activités culturelles, elles permettent de découvrir ou redécouvrir la culture Argentine : au programme la visite du Teatro Colon, des quartiers de Buenos Aires ou encore des expositions et rencontres avec des intervenants argentins.

Enfin, BAA propose, une fois par semaine, des activités variées allant de l’atelier théâtre au club Kayak à Tigre. "Nous avons aussi dans l’idée de développer des sorties photos en groupe", nous confie Stéphanie.

Pour ceux qui seraient tentés de rejoindre l’association, une conférence sur Antonio Berni dans le cadre de l’exposition Fortabat à Puerto Madero aura lieu prochainement.

Crédit Photo : BAA

Daphné de Vautibault (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) Jeudi 16 Août 2012

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’association Buenos Aires Accueil ou prenez directement contact par mail avec l’équipe de BAA: contact@buenosairesaccueil.com.

 

 
Une internationale

COEXISTER - Loin des clivages et des amalgames

Faire un tour du monde n'est jamais une aventure anodine, encore moins lorsque celui-ci s'inscrit dans un projet ambitieux : explorer les initiatives interreligieuses aux quatre coins du globe et prouver, loin des clivages et des amalgames, que la pluralité religieuse de nos sociétés contemporaines est une véritable force pour le vivre-ensemble.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Préparez dès maintenant votre retour en France !

La France vous manque ? Sa pointe d’Etretat, ses plages de Saint Tropez, ses vignobles bourguignons ou encore ses menhirs de Carnac ? Vous ressentez ce besoin irrépressible de revenir au pays ? A moins que ce soit pour venir profiter des grands évènements sportifs qui animeront ces mois d’été ? N’hésitez plus, revenez ! La France vous attend !
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Pourquoi se reconvertir est important ?

Que vous soyez une femme, un homme, le conjoint suiveur ou le/la salarié(e) qui est expatrié(e), la problématique est totalement identique. Il arrive des moments (une expatriation ou une nième expatriation, un accouchement, un burn-out ou tout autre évènement) qui peuvent être un déclencheur. Ce(s) moment(s) permettent de « sortir la tête du guidon » et nous aident à prendre du recul pour nous apercevoir que nous avons été, jusque-là, en mode automatique. Nous avons suivi un chemin sans même nous poser trop de questions et/ou prendre de vraies décisions quant à la vie que nous souhaitons avoir.

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine
En direct de nos éditions locales