Affiliée à la FIAFE (Fédération Internationale de l’Accueil des Français à l’Etranger), Buenos Aires Accueil est une association à but non lucratif dédiée à l’intégration des Français expatriés de Buenos Aires. Créée en 1984, elle compte aujourd’hui près de 160 adhérents. Stéphanie Degonde nous présente l’association dont elle est coordinatrice depuis peu.

Des bénévoles au service des expatriés et de la culture française

Buenos Aires Accueil (BAA) est gérée par une équipe coordinatrice de douze bénévoles et un réseau de huit marraines de quartier chargées d’accueillir et de guider les nouveaux arrivants. « Nous avons deux rôles principaux », nous explique Stéphanie, « faciliter l’accueil des familles expatriées et diffuser la culture française ». Car si la plupart des adhérents sont français, l’association compte également des francophones (canadiens, belges, suisses), des conjoints de français ou encore des Argentins cherchant à garder un lien avec la culture française.

Stéphanie reconnait que, dans un premier temps, l’installation peut être difficile. Elle-même fille d’expatrié, elle admet que "les amis et la famille que l’on a laissés en France ainsi que le manque de repères peuvent nous faire sentir un peu perdus". Pour elle, "la femme est le squelette de la famille, si elle est intégrée et qu’elle se sent bien, l’expatriation se passera sans problème". C’est en cela que l’association peut être utile aux nouveaux arrivants et particulièrement aux mères de familles.

Coté pratique, elle donne de nombreux conseils sur le fonctionnement du pays, les quartiers où habiter ou encore les adresses utiles, comme celles de médecins parlant français. Quant au relationnel, l’association fait en sorte de faciliter l’intégration de ces expats en organisant des rencontres grâce aux différentes activités proposées.

Parallèlement, BAA est en contact avec d’autres associations caritatives installées en Argentine comme Dame tu Mano, Emmaüs ou encore la Fondation d’Entraide des Français en Argentine,, qu’elle aide ponctuellement.

Une association vivante et "buena onda"

Chaque mois est publié "Buena Onda", le journal de l’association bien fourni en bonnes adresses, plans voyages, interviews, infos historiques et culturelles sur Buenos Aires et l’Argentine. Les 160 adhérents sont tous invités à participer à sa publication, des plus jeunes aux plus anciens.

Il donne notamment rendez-vous pour des rencontres gourmandes autour d’un café-viennoiseries, d’un atelier cuisine entre copines ou d’un apéro convivial. Il permet de faire des rencontres, de passer de bons moments entre amis et de se communiquer les derniers bons plans.

Quant aux activités culturelles, elles permettent de découvrir ou redécouvrir la culture Argentine : au programme la visite du Teatro Colon, des quartiers de Buenos Aires ou encore des expositions et rencontres avec des intervenants argentins.

Enfin, BAA propose, une fois par semaine, des activités variées allant de l’atelier théâtre au club Kayak à Tigre. "Nous avons aussi dans l’idée de développer des sorties photos en groupe", nous confie Stéphanie.

Pour ceux qui seraient tentés de rejoindre l’association, une conférence sur Antonio Berni dans le cadre de l’exposition Fortabat à Puerto Madero aura lieu prochainement.

Crédit Photo : BAA

Daphné de Vautibault (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) Jeudi 16 Août 2012

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’association Buenos Aires Accueil ou prenez directement contact par mail avec l’équipe de BAA: contact@buenosairesaccueil.com.

 

 
Une internationale

ACCUEILS FRANCOPHONES - Des bons plans, de l'écoute, des rencontres

Anne Trousseau est la Présidente de la Fédération Internationale des Accueils Français et francophones à l’Etranger (FIAFE) depuis mai 2014. La FIAFE est une association ouverte aux Français à l’étranger et aux francophones, présente dans 90 pays. L’objectif? Faciliter l’intégration des arrivants dans le pays en mettant en relation les francophones et en créant des liens avec la culture locale. 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Ecoles à distance et expatriés : résultats de notre baromètre 2016

La scolarité des enfants à l’occasion d’une expatriation, quel que soit l’âge de l’enfant, est une question toujours délicate : va-t-il s’adapter facilement dans son nouvel environnement ? Va-t-il maintenir son niveau de français ? Comment faire en sorte qu’il retrouve un établissement de qualité quand nous rentrerons en France ? Quelles sont les modalités pour passer les examens ? Autant de questions auxquelles de nombreuses familles expatriées choisissent de répondre en inscrivant leur enfant en enseignement à distance au sein d’une des écoles de notre groupe.
Expat
Expat - Emploi

LEPETITJOURNAL.COM - Soyez la voix des Français et francophones dans votre ville

Vous cherchez un défi personnel, professionnel et dans les médias ? Vous voulez être votre propre patron tout en intégrant un réseau en pleine expansion ? Vous possédez de fortes attaches dans la communauté des expatriés et des Francophones de votre ville que vous désirez faire fructifier ? Devenez partenaire du site lepetitjournal.com !

MANAGEMENT - Christian Barqui, président de l'APM : "On n’apprend pas sans émotion"

Créée en 1987 à l’initiative de Pierre Bellon, alors PDG de Sodexo, l’APM, Association pour le Progrès du Management, suscite l’engouement d’un nombre croissant de dirigeants en France et à l’international. L’association compte désormais 353 clubs réunissant une fois par mois de 20 à 25 dirigeants autour d’un expert. Le Président et le Directeur Général de l’APM, reviennent sur les éléments clés qui concourent à ce succès.
Expat - Politique

MICHAELLE JEAN - "Nous n’agissons pas seulement pour le français, mais pour le public et les 77 délégations sportives francophones"

La secrétaire générale de la Francophonie était à Rio la semaine dernière afin d’assister à la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques, accompagnée du musicien Manu Dibango, Grand Témoin de la Francophonie pour ces Olympiades. Notre édition de Rio a pu s’entretenir avec la Canadienne lors des premières épreuves d’aviron, à la Lagoa de Rio. 
Magazine
En direct de nos éditions locales