Affiliée à la FIAFE (Fédération Internationale de l’Accueil des Français à l’Etranger), Buenos Aires Accueil est une association à but non lucratif dédiée à l’intégration des Français expatriés de Buenos Aires. Créée en 1984, elle compte aujourd’hui près de 160 adhérents. Stéphanie Degonde nous présente l’association dont elle est coordinatrice depuis peu.

Des bénévoles au service des expatriés et de la culture française

Buenos Aires Accueil (BAA) est gérée par une équipe coordinatrice de douze bénévoles et un réseau de huit marraines de quartier chargées d’accueillir et de guider les nouveaux arrivants. « Nous avons deux rôles principaux », nous explique Stéphanie, « faciliter l’accueil des familles expatriées et diffuser la culture française ». Car si la plupart des adhérents sont français, l’association compte également des francophones (canadiens, belges, suisses), des conjoints de français ou encore des Argentins cherchant à garder un lien avec la culture française.

Stéphanie reconnait que, dans un premier temps, l’installation peut être difficile. Elle-même fille d’expatrié, elle admet que "les amis et la famille que l’on a laissés en France ainsi que le manque de repères peuvent nous faire sentir un peu perdus". Pour elle, "la femme est le squelette de la famille, si elle est intégrée et qu’elle se sent bien, l’expatriation se passera sans problème". C’est en cela que l’association peut être utile aux nouveaux arrivants et particulièrement aux mères de familles.

Coté pratique, elle donne de nombreux conseils sur le fonctionnement du pays, les quartiers où habiter ou encore les adresses utiles, comme celles de médecins parlant français. Quant au relationnel, l’association fait en sorte de faciliter l’intégration de ces expats en organisant des rencontres grâce aux différentes activités proposées.

Parallèlement, BAA est en contact avec d’autres associations caritatives installées en Argentine comme Dame tu Mano, Emmaüs ou encore la Fondation d’Entraide des Français en Argentine,, qu’elle aide ponctuellement.

Une association vivante et "buena onda"

Chaque mois est publié "Buena Onda", le journal de l’association bien fourni en bonnes adresses, plans voyages, interviews, infos historiques et culturelles sur Buenos Aires et l’Argentine. Les 160 adhérents sont tous invités à participer à sa publication, des plus jeunes aux plus anciens.

Il donne notamment rendez-vous pour des rencontres gourmandes autour d’un café-viennoiseries, d’un atelier cuisine entre copines ou d’un apéro convivial. Il permet de faire des rencontres, de passer de bons moments entre amis et de se communiquer les derniers bons plans.

Quant aux activités culturelles, elles permettent de découvrir ou redécouvrir la culture Argentine : au programme la visite du Teatro Colon, des quartiers de Buenos Aires ou encore des expositions et rencontres avec des intervenants argentins.

Enfin, BAA propose, une fois par semaine, des activités variées allant de l’atelier théâtre au club Kayak à Tigre. "Nous avons aussi dans l’idée de développer des sorties photos en groupe", nous confie Stéphanie.

Pour ceux qui seraient tentés de rejoindre l’association, une conférence sur Antonio Berni dans le cadre de l’exposition Fortabat à Puerto Madero aura lieu prochainement.

Crédit Photo : BAA

Daphné de Vautibault (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) Jeudi 16 Août 2012

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’association Buenos Aires Accueil ou prenez directement contact par mail avec l’équipe de BAA: contact@buenosairesaccueil.com.

 

 
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Primo-investisseurs : 3 raisons de se lancer

L’investissement locatif offre des rendements intéressants, s’adapte à des profils très différents et présente peu de risques. Bien accompagné dans vos démarches, vous êtes sûrs de ne pas rater votre placement d’avenir !

Propriétaires : comment réagir en cas de départ de votre locataire ?

Vous êtes propriétaire d’un appartement en France et votre locataire vient de vous informer qu’il souhaite partir ? Avec la distance, cette nouvelle peut vite se transformer en cauchemar. C’est pour éviter cet écueil qu’Actibail, spécialiste de la gestion locative pour propriétaires expatriés, a mis au point une méthode efficace basée sur deux piliers : rigueur et anticipation.
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine
En direct de nos éditions locales