PROSTITUTION – Les maisons closes en Allemagne, un business comme un autre (2ème volet)



A Dortmund, Bornstraße est la rue connue en terme de prostitution. Rencontre avec Christian, manager de la maison close "das Laufhaus - Escort" depuis quatre ans

 

"Das Laufhaus – Escort"  est une sorte d’hôtel qui facture à la demi-heure ou à l’heure (Photo : Emilie Gougache)

 A cinq minutes du centre-ville en métro, c’est à la station Glückaufstraße qu’il faut s’arrêter pour trouver la maison close. Sur Juliustraße, perpendiculaire à la fameuse Bornstraße, "das Laufhaus – Escort" ne passe pas inaperçue. L’entrée, éclairée par une enseigne de néons bleus et un couloir rose est immanquable. "Cette maison appartient à ma femme qui est aussi designer d’intérieur, raconte Christian, en fait c’est dans la famille depuis dix-sept ans". Le lieu se partage en deux temps, sur trois étages. Tout d’abord un bar, semblable à n’importe quel autre. Des tables hautes ou basses avec des fauteuils et des flippers. Ensuite il y a les chambres, au premier et au troisième étage. Entre les deux, la maison propose une salle à louer pour des anniversaires ou d’autres événements. "C'est le client qui paie la chambre, généralement pour une demi-heure ou une heure. Les filles ont leurs propres tarifs pour leurs prestations sexuelles, mais pour louer une chambre, la maison a fixé un prix de 15 euros la demi-heure à 20 euros l’heure, explique le manager. Ils vont en haut, font ce qu’ils ont à faire, ensuite ils partent ".

La maison contient neuf chambres avec sanitaires à l’intérieur ou à l’extérieur (Photo : Emilie Gougache)

Des règles d’hygiène strictes
" Il y a 44 à 55 filles qui viennent ici tout les jours et beaucoup plus en été, poursuit Christian. Ici la drogue est interdite. On prévient une fois, deux fois, puis c’est terminé. Lorsque le client et la prostituée louent une chambre, ils ont des draps propres. Les filles ont des préservatifs sur elles, mais on en vend aussi au bar, ajoute t-il. Avant de quitter la chambre, ils doivent prendre un peu de leur temps pour laisser un endroit correct. Pas de préservatifs par terre, les draps qu’ils ont utilisés doivent êtres déposés dans un bac à linge sale. C’est la maison qui s’occupe de tout le reste concernant la propreté ". Question sécurité, dans la maison rien de spécifique n’a été prévu. Christian assure qu’il n’y a "jamais de problème à part dans la rue". "Certaines d’entre elles ne vont dans la maison que pour rester au chaud, au bar. Mais c’est dans la rue qu’elles trouvent leurs clients. Seules les majeures peuvent venir, déclare t-il, on vérifie leur âge si elles sont nouvelles et qu’on a un doute".

Beaucoup de Roumaines et de Bulgares
" Je ne les connais pas toutes, avoue Christian, car il y en a toujours des nouvelles et elles changent souvent d’endroit. Je ne connais que celles qui viennent tout les jours. Il y a beaucoup de Roumaines et de Bulgares et le problème est qu’elles parlent très peu ou pas allemand, ce n’est donc pas toujours facile de discuter avec elles ". En ce qui concerne le proxénétisme, bien qu'en principe les prostituées soient des travailleuses indépendantes, Christian ne se fait pas d’illusions. "Je vois bien les choses dehors, confie t-il. Il y a parfois des hommes qui sont à côté d’elles et j’en vois certaines amener de l’argent à d’autres à côté du métro. Je les vois attendre les filles, prendre leur argent. Je ne crois pas que ces filles soient heureuses, beaucoup doivent de l’argent et je pense que la plupart ne sont pas fières de ce qu’elles font, avoue t-il, mais j’aime bien travailler ici. A côté je travaille aussi dans la boutique de design de ma femme. Ce qui me dérange, c’est que les gens nous voient comme des criminels avec de grosses voitures et des gros bijoux. Je n’ai rien de tout ça. Ici on travaille de manière à pouvoir se regarder dans le miroir le lendemain matin".

Emilie Gougache (www.lepetitjournal.com/cologne) Mercredi 16 mars 2011

Pour relire notre 1er volet sur la prostitution : PROSTITUTION - Sous contrôle en Allemagne ? (1er volet)



Cologne

SORTIR EN NRW - Les bons plans du week-end du 28 et 29 mars

A l'approche des fêtes de Pâques, les idées de sorties se multiplient. Entre cérémonie du thé, exposition chocolatée, décorations d'œufs de Pâques ou visite d'Essen en bus, lepetitjournal.com Cologne vous a sélectionné quelques idées pour ce week-end !
Actualité Allemagne

LANGUES - Pierre Sommet, détective des mots

Pierre Sommet a dirigé la section langues étrangères de la Volkshochschule de Krefeld pendant 34 ans. Disposant de la double nationalité franco-allemande, il revient dans ses deux ouvrages Madame Baguette und Monsieur Filou et Madame Coquette und Monsieur Galant sur les nombreux emprunts de la langue de Molière dans celle de Gœthe
A la une

AMOUR ET EXPATRIATION - Les grandes tendances

La Saint-Valentin, c’était le mois dernier. Mais l’amour, c’est tous les jours, et peu importe les kilomètres qu’il faut parcourir. Une étude baptisée « Expat insider 2014 » publiée par le site communautaire d’expatriés Internations dévoile des statistiques sur l’amour et l’expatriation. On y apprend notamment que 11% des sondés ont choisi l’expatriation par amour pour leur conjoint.
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala
Expat
Expat - Emploi

FRANCOPHONIE – Le français, la langue morte des entreprises ?

Yves Montenay yvesmontenay.fr
À l’heure de la mondialisation, l’anglais a un statut hégémonique dans le monde de l’entreprise. Qu’en est-il du français ? Peut-il encore être considéré comme une langue de travail ? Yves Montenay, directeur de l’Institut de culture, économie et géopolitique, et ancien chef d’entreprise, estime que c’est une valeur essentielle à la santé des entreprises francophones.

COACHING - Peur de rentrer en France

Après 25 ans en Australie à travailler dans l'hôtellerie Joséphine hésite à rentrer. Le retour en France est-il simple après une si longue expatriation ? Afin de surmonter son appréhension elle fait appel à un coach. Nicolas Serres Cousiné nous fait part de cette expérience
Expat - Politique

FRANCOPHONIE - Fleur Pellerin lance la 20e édition de la semaine de la langue Française

"La langue française est langue d’accueil " c’est le thème de la 20e édition de la semaine de langue française, lancée par la ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin ce mercredi 11 mars à Paris. Avec les événements de ce début d’année, la langue française devient un outil stratégique d’unification et de tolérance pour les francophones.

MATTHIAS FEKL – Premier forum pour pousser les PME à l’export

Pour aider les PME à exporter plus, Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l’étranger, présentait un nouveau plan d’action lors du premier forum des PME à l’international dont il est l'initiateur.
Magazine
Francophonie

JEAN-FRANÇOIS BLAREL - La francophonie: un partenariat gagnant pour tous les participants

Le 20 mars est traditionnellement la date lors de laquelle un peu partout dans le monde on fête la francophonie. Alors qu´au Portugal un certain nombre de changements sont en cours au sein des structures françaises, Lepetitjournal.com a voulu interroger l´ambassadeur de France, M. Jean-François Blarel sur l´importance de cette célébration et sur le poids de la présence française dans le pays.

REPORTAGE - A São Paulo, Zaz est la nouvelle star du Brésil

"Maravilhoso", "empolgamente", "genial", "top"… Les superlatifs résonnent après le concert de Zaz dimanche dernier à l’auditorium Ibirapuera – Oscar Niemeyer du parc Ibirapuera de São Paulo. Mais que diable les Brésiliens ont-ils pour l’artiste française ? Retour sur cette soirée musicale pleine de bonne humeur et de messages d’espoir !