ÉTUDE UNICEF - Les petits Allemands sur le podium du bien-être

L’Unicef a publié une étude sur le bien-être des enfants de 41 pays industrialisés, membres de l’Union européenne ou d’autres organisations internationales et dont le revenu moyen est élevé. L’étude se base sur des critères divers, comme l’éducation, l’accès à la santé ou la protection contre les violences. Les bons élèves sont les pays scandinaves (cinq dans les six premières places). L’Allemagne finit deuxième derrière la Norvège. Les enfants allemands sont très bien classés, notamment pour l’éducation et la mortalité infantile. Le bas du tableau est occupé par  la Roumanie, la Bulgarie et le Chili. Les Etats-Unis ne sont que 37ème. Autre constat de l’étude : vivre dans un pays industrialisé n’est en aucun cas une garantie bien-être, car les inégalités entre riches et pauvres sont en constante augmentation. En Suède, seulement 10% des enfants sont touchés par la pauvreté, alors qu’ils sont un tiers en Israël et presque 29% aux Etats-Unis. En moyenne, 21% des enfants dans ces 41 pays vivent sous le seuil de pauvreté et un enfant sur huit vit dans un foyer ou la nourriture n’est pas toujours suffisante. La France se classe 19ème.

JM (www.lepetitjournal/cologne.com) Vendredi 16 juin 2017

Enregistrer

 
Cologne
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine