MICRO-TROTTOIR - Quelle est votre conception de l’Europe ?

A l’occasion de la Journée de l’Europe, fête célébrée tous les 9 mai par les Etats membres de l’Union Européenne pour commémorer la Déclaration Schumann du 9 mai 1950, considérée comme texte fondateur de l’Union Européenne et également comme symbole de la paix et de l’amitié entre l’Allemagne et la France, Lepetitjournal.com Cologne est allé à la rencontre d’Allemands et de Français pour leur demander de partager leur vision de l’Europe. Voici quelques témoignages…

Dominik, 37 ans, Allemand travailleur social

Que représente l’Europe pour vous ?

L’Europe est pour moi une belle idée au départ : permettre plus de mobilité aux citoyens européens, abolir les frontières, faire en sorte que les pays membres soient plus responsables les uns envers les autres et se soutiennent mutuellement… Mais finalement il me semble que l’Union Européenne offre une liberté plus économique que sociale. Je l’envisage donc au quotidien plutôt comme une relation purement économique. Lorsqu'elle accentue les problèmes sociaux comme la pauvreté ou l’exclusion sociale au lieu de les réduire, alors je trouve que c’est un échec et qu’il faudrait la réformer.

Vous sentez-vous plutôt citoyen allemand ou européen ?

Je ne m’identifie pas à une nation. J’ai grandi en Allemagne et ai bien sûr intériorisé beaucoup de la culture allemande, mais je me vois plutôt comme un homme du monde que comme un Allemand ou comme un Européen, même si l’idée de communauté européenne m’inspire beaucoup.

Gwendal, 22 ans, Français étudiant en e-commerce

Que représente l’Europe pour vous ?

L’Europe représente une force pour la France, celle de pouvoir s’appuyer sur ses voisins et ainsi de rester une grande puissance à l’échelle mondiale.

Vous sentez-vous plutôt citoyen français ou européen ?

Plutôt français car l’Union Européenne a encore une histoire très récente, contrairement à la France qui, elle, a une histoire millénaire.

Daniel, 32 ans, Allemand juge

Que représente l’Europe pour vous ?

Je pense que l’Union Européenne était au départ une très belle idée, mais malheureusement c’est à mon sens plus devenu une union des grandes entreprises, des banques etc, qu’une union des peuples. En bref, je trouve que cette union sert finalement plus les élites que les gens normaux.

Vous sentez-vous plutôt citoyen allemand ou européen ?

Je me sens avant tout citoyen européen. Il m’est difficile d’expliquer pourquoi, mais je trouve que nous avons une culture et une histoire communes.

Pascal, 54 ans, Français retraité

Que représente l’Europe pour vous ?

Pour moi il s’agit avant tout d’une chance, d’une formidable opportunité pour partager des idées, donner envie de découvrir d’autres cultures, d’autres modes de vie et de se rassembler.

Vous sentez-vous plutôt citoyen français ou européen ?

Je me sens tout d’abord breton, car c’est la région de laquelle je viens et l’endroit où je me sens le mieux, puis européen, et finalement habitant de la planète Terre.

 Alice, 24 ans, Française consultante social media

Que représente l’Europe pour vous ?

L’Europe est à mes yeux une opportunité pour ses membres de se faire entendre et de s’imposer sur la scène internationale. C’est aussi le moyen de mener une politique économique cohérente et solide. Plus concrètement, mon expérience personnelle de l’Europe, c’est une source précieuse d’échanges et d’enrichissement culturel : pouvoir voyager plus facilement, rencontrer des jeunes Européens de mon âge, étudier ou travailler à l’étranger… Un moyen d’éviter le repli sur soi. L’Europe est beaucoup critiquée et mise à mal ces derniers temps, mais je pense qu’elle perdurera car les Etats membres peuvent désormais difficilement vivre indépendamment de l’Union.

Vous sentez-vous plutôt citoyenne française ou européenne ?

En fait ce ne sont pas vraiment deux choses que j’aurais tendance à comparer. Je me sens liée à ces deux identités en raison de leurs histoires, des valeurs qui en découlent, des droits que cela me donne… mais qui sont différents et que je ne trouve donc pas nécessaire de mettre en opposition. Et puis, même si j’aime mon pays bien sûr, je n’aime pas me revendiquer trop fortement d’une identité communautaire ou patriotique, car de toute façon dans le monde d’aujourd’hui la mondialisation fait qu’on peut avoir des convictions et des modes de vie plus proches de personnes vivant à des milliers de kilomètres que de notre voisin de palier… L’importance reste l’ouverture vers l’autre, et pas la recherche identitaire à tout prix.

Propos recueillis par Morgane Levier (www.lepetitjournal.com/cologne) Mardi 9 mai 2017

Enregistrer

 
Cologne

AGENDA DU WEEK-END - Nos idées de sorties entre le 26 et le 28 mai

Envie de profiter de ce beau week-end pour rêver, voyager, vous distraire, faire des achats, vous instruire.. ? Lepetitjournal.com Cologne a sélectionné des événements divers et variés qui vous permettront de vous évader ! Que ce soit grâce au cinéma iranien, à la vie rurale, à l’art de la céramique, à travers un voyage dans le monde des chevaliers médiévaux, via la musique ou la philosophie, vous n’aurez que l’embarras des choix !
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine