EXPAT - Le lycée français de Düsseldorf, une belle aventure

Le lycée français de Düsseldorf, aussi appelé « LfdD » est un établissement étonnant. Fondé en 1962 pour seulement une quinzaine d’enfants, en 2010, la rentrée s’est effectuée avec 522 élèves. lepetitjournal.com Cologne a pris contact avec des « anciens » du lycée afin de mieux cerner le 220 de la Graf-Recke-Straße

Le lycée français accueille des élèves de la maternelle jusqu’en terminale

« Je me rappelle de belles parties en réseau dans la salle informatique », raconte Paul, aujourd’hui assistant d’éducation à Paris, « du voyage en Hollande organisé par notre prof de sport, monsieur Barth, qui avait également emmené quelques-uns d'entre nous aux jeux olympiques des lycées français en Allemagne, à Munich ». Paul était au LfdD de 1996 à 1998, il y a passé sa troisième, la seconde et une partie de la première.  « L'ambiance au lycée avait quelque chose d'un peu familial » ajoute t-il, « vu que nous étions environ 300 de la maternelle au Bac ». Le lycée français de Düsseldorf a en effet l’originalité d’accueillir aussi bien des maternelles, des primaires, des collégiens que des lycéens.

Des coups durs

Une concentration de générations qui s’effectue dans des locaux parfois critiqués, mais qui témoignent de la popularité de l’établissement. En effet, avec l’accroissement des effectifs qui atteignaient 280 élèves en 1992, la direction a décidé d'installer trois containers, toujours en place aujourd’hui. Mais il faut dire que le LfdD a connu de mauvais jours. En 1985, Alors que la communauté française fête le 14 juillet, l'école est victime d'un incendie criminel. Les locaux devenus inutilisables sont démolis. L’année suivante, grâce à l'assurance souscrite pour l'Association des parents d'élèves (APE), une reconstruction rapide est effectuée et le LfdD revoit à nouveau le jour. Aujourd’hui, l’établissement envisage la création d'un bâtiment en dur afin d’abriter les effectifs qui ne cessent d’augmenter.

Avant d’ouvrir au 220 de la Graf-Recke-Straße, l’établissement faisait ses débuts en 1962, dans un local situé dans le jardin du Consulat de France

Un lycée ouvert à l’international

Mis à part le brevet et le baccalauréat, le LfdD propose aussi le Zertifikat Deutsch als Fremdsprache (Certificat Allemand langue étrangère), pendant la troisième. Il permet de prouver l’acquisition d’un bon niveau d’allemand, aussi bien à l’écrit qu’à l’oral. Il y a également l’AbiBac. C’est un double diplôme délivrant non seulement l’Abitur allemand (Allgemeine Hochschulreife) mais aussi le Baccalauréat français. Le lycée offre ainsi des possibilités d’ouvertures à ses élèves français ou d’autres pays non germanophones. Cette année il accueille 46,5% de Français, 28,5% de binationaux français-allemands, 12% d’Allemands et 13% d’autres nationalités.
Nyzar, qui a passé son baccalauréat au LfdD en 1998, a décidé de partir au Brésil. Après des études supérieures en Allemagne et au Mexique, il travaille aujourd’hui dans la ville de Fortaleza : « je construis des parcs éoliens en Amérique latine », explique t-il. Hounda, qui a fréquenté le lycée français de Düsseldorf pendant 3 ans (de 2004 à 2007), est aujourd’hui en Algérie, en 2ème année de licence d’espagnol. « J'ai bien sûr gardé de très bons souvenirs » raconte Hounda, « surtout lors de l'organisation de la fête de fin d'année qui attire de nombreuses personnes ». « J'ai rencontré l'un de mes meilleurs ami là-bas », ajoute Paul, « et aussi ma première petite amie, cela ne s'oublie pas ! J’ai de bons souvenirs des professeurs, je cherche d'ailleurs à reprendre contact avec certains d'entre eux depuis peu. » Quant à Nyzar, il a également gardé contact avec d’anciens camarades mais regrette de ne plus en avoir avec ses professeurs. Une nostalgie qui en dit long sur l'attachement des "anciens" au 220 de la Graf-Recke-Strasse.

Emilie Gougache (www.lepetitjournal.com/cologne) Lundi 31 janvier 2011





 
Cologne

L'INFO PRATIQUE DE LA SEMAINE - 10 événements à ne pas manquer en juin

Pour fêter le retour de l’été, la fête de la musique revient à Cologne le 24 juin ! Mais ce n'est pas tout : ce mois-ci, vous pourrez plonger dans le monde médiéval à Mechernich, assister à des concerts de jazz à Düsseldorf, faire un tour en montgolfière à Bonn, vivre une nuit culturelle haute en couleurs dans la Ruhr ou encore célébrer la communauté gay de Cologne…
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine