COLLEGE ANATOLE FRANCE – La fête solidaire et citoyenne a remporté un vif succès

Vendredi 30 mai dernier, s’est déroulée au collège A. France de Casablanca la 4è édition de la fête de la Solidarité et de la Citoyenneté. Organisée en vue d’aider le village de Tizi N’Oucheg dans le Haut Atlas à rénover son école, cette fête a été un véritable succès. Retour en images.


L’association de Tizi N’Oucheg Littanmia   
Christian Dupin, principal du collège est très heureux de cette 4è édition qui a largement rempli ses objectifs. Alors que le collège avait récolté en 2013 la somme de 111.000 Dhs, il a réussi, grâce à son dynamisme à lever en 2014 plus de 207.000 Dhs !
"Plutôt que de disperser nos actions, nous avons fait le choix cette année de nous concentrer sur un seul projet, celui de la réhabilitation d’une école au village de Tizi N’Oucheg"


Situé à 60 km de Marrakech, Tizi n’Oucheg est un village berbère du Haut Atlas à 1600 mètres d’altitude, dans la vallée de l’Ourika. Depuis 2011, l’association Tizi N’Oucheg Littanmia contribue au développement du village en participant à des projets économiques, sociaux et culturels. Les membres de l’association réussissent à impliquer les 620 habitants dans leur démarche.

L’association a pour objectif de contribuer à l’autonomisation de la communauté villageoise en améliorant l’accès aux besoins primaires des habitants: accès à l’eau, à l’éducation, l’aménagement du village, construction de pistes, de réseaux d’irrigation et en développant les activités économiques du village, agricoles et touristiques.

En récoltant des fonds et en sollicitant de généreux donateurs pour venir en aide à cette association, le collège a mené une action concrète, notamment au travers de dons de matériaux de construction, de fournitures scolaires… Les résultats sont donc visibles et des photos ont été prises tout au long du projet pour permettre à l’ensemble des acteurs, collège, enseignants, élèves, parents… de se rendre compte du résultat de leurs efforts.


Une fête de la Solidarité et de la Citoyenneté très animée  
La journée du 30 mai a été une réussite. La solidarité apparente autour du projet de l’association de Tizi N’Oucheg Littanmia a marqué le président de l’association, Rachid Mandili qui déclare "Je n’ai jamais vu ca ! Je ne sais comment vous remercier !".
Pour animer la journée, plusieurs personnalités et associations sont venues au collège : le parrain de la journée a été Nacer Ibn Abdeljalil, premier marocain à avoir gravi l’Everest (lire notre article). Il a déclaré aux enfants qu’ils devaient croire en leurs rêves comme lui a crû au sien. L’association Matissa, déjà présente l’an dernier, a fait une démonstration de percussions très appréciée. Nouri, chanteur marocain, est également monté sur scène, tout comme les jeunes de l’association l’heure joyeuse avec leur chorégraphie. D’autres associations sont venues également pour présenter leurs actions au quotidien : Bayti pour l’enfance en situation difficile ; Le Sourire de Reda, espace d'écoute anonyme pour les jeunes. Aouina, tagueur marocain a offert gracieusement de son temps pour dessiner une fresque sur l’un des murs de l’établissement.
Une grande partie des professeurs et du personnel de l’établissement a participé à la FSC en proposant des activités, en encadrant leurs élèves dans des prestations variées, etc. : chant, danse, gymnastique, spectacle, travaux manuels, manifestations sportives…
Une très belle tombola de plus de 600 lots a clôturé la journée.

(ci-dessous: diaporama photos. Crédits L.Pincemail)


Un projet à long terme  
Le collège souhaite s’engager sur plusieurs années auprès du village de Tizi N’oucheg. Les élèves de 5è3, section française, sont partis 4 jours au village pour rencontrer les enfants, partager avec eux activités, jeux et échange d’expérience. D’autres voyages scolaires auront lieu là-bas.
Par ailleurs, compte tenu de la somme d’argent récoltée cette année, le collège souhaite participer à la création d’un lavoir. Pour cela, il compte s’associer au Club Alpin Français qui oeuvre pour la découverte et la valorisation de la montagne marocaine et a déjà entrepris de construire un bassin de lagunage. Ce projet vise à faire de Tizi N'Oucheg le premier village du Haut Atlas marocain à maitriser complètement sa gestion de l'eau, du captage des sources à la réutilisation des eaux usées pour l'irrigation des cultures.

 


Lorraine Pincemail (http://www.lepetitjournal.com/casablanca) Vendredi 13 juin 2014  

 
Casablanca

Au Maroc, des antibiotiques "dopés" aux huiles essentielles

Des antibiotiques "dopés" aux huiles essentielles: après 30 ans de recherche, le Marocain Adnane Remmal, qui a reçu en juin le "prix du public" de l'Office européen des brevets, espère contribuer à la lutte contre le fléau mondial des germes résistants.

DARIJA - La musique 2

Comme le chante si bien Nicoletta : "Pour moi la musique...Oui, la musique...Je le sais sera la clé...De l'amour, de l'amitié ". Si en plus vous…

CASA FESTIVAL - Le RDV des cultures

Organisé du 6 au 15 juillet, le Casa Festival revient avec une programmation riche et surprenante. Il se veut être le nouveau temps fort artistique…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine