RENTREE 2014-2015 - L'Ecole Supérieure de Journalisme et de Communication de Casablanca rouvre ses portes !

Ayant renoué ses accords avec la maison mère de Paris et promue par son président M. Guillaume Jobin, l'antenne de l'École Supérieure de Journalisme et de Communication de Casablanca se renouvelle pour la rentrée ! Bâtie en 2008, elle propose pour cette année 2014-2015 des formations professionnelles et francophones en Master journalistique, ouvertes aux étudiants de tous horizons ayant déjà un niveau minimum Bac +3.

Soucieux de satisfaire un public identique en France comme au Maroc, celui d'une masse étudiante demandeuse de qualité d'enseignement, l'ESJC, École Supérieure de Journalisme de Paris à Casablanca, mêle idéologies journalistiques, techniques concrètes et théorie de contenu. En effet, offrant exactement le même programme de qualité au Maroc qu'en France, la réouverture de l'antenne Casablancaise ne tient qu'à une question de logique, et ne prévoit aucune ombre à celle déjà présente à Rabat. En effet, il est de notoriété publique que la blanche ville du Maroc est la plus demandeuse en terme d'offres de formations, et il est tout à fait rationnel d'instaurer un service d'éducation de qualité en ces lieux peuplés d'étudiants. L'ESJC étant une école privée, l'admission se décide par le biais de test et d'une étude de dossier ; 45 000 Dirhams sont à prévoir pour une inscription en Master. 

Des professeurs francophones provenant de milieux variés sont d'ores et déjà recrutés afin d'assouvir le plus honnêtement possible les besoins informationnels du monde entier. Deux Master reconnus par l'état seront ainsi proposés à Casablanca à la rentrée 2014, 37, rue Tata : l'un prépare au marché du travail sous ses différentes formes, que ce soit en presse écrite, télévision, radio ou encore le journalisme numérique. L'autre est une formation originale axée sur les nouvelles formes de journalisme web et de communication multimédia, intégrant la conception de site internet et le community management. En lien avec les demandes du marché du travail, cette dernière sera proposée en étroite collaboration avec l’École de Management et de Sciences Informatiques de Casablanca et L'École Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation de Paris.

Notons également le récent partenariat instauré avec Maghreb Arab Press ainsi que la présence des Éditions Casa Express maison d'édition affiliée à l'école dans le cadre d'un environnement culturel fort et d'une professionnalisation ardente. En effet, des stages obligatoires ainsi que des coopérations avec les différents établissements de l'ESJ dans son ensemble sont prévus. Outre le fait de permettre la création d'un solide réseau professionnel, ils sont institués afin de préparer au mieux les étudiants à exercer dans un cadre international en se confrontant dès le départ de leur carrière à des cultures variées.

De plus, forte d'une présence planétaire avec des rameaux à Alger, Bruxelles, Casablanca, Dubaï, Rabat et Tunis, aucune distinction n'est faite entre les différents lieux dispensant les formations de l'École Supérieure de Journalisme de Paris. Seule la langue dans laquelle ces formations sont dispensées diffère en fonction des requêtes géographiques, et les partenariats locaux dans lesquelles elles s'inscrivent. A titre d'illustration, les certificats d'études obtenus comportent uniquement le titre du diplôme validant les compétences, et non pas la ville dans laquelle il a été donné. Ainsi, les élèves sont uniquement diplômés de l'ESJ, aucune nomination géographique faite qui pourraient amener à une singularisation de l'enseignement.

Manon Kole (http://www.lepetitjournal.com/casablanca) Vendredi 06 juin 2014  

 
Casablanca

Au Maroc, des antibiotiques "dopés" aux huiles essentielles

Des antibiotiques "dopés" aux huiles essentielles: après 30 ans de recherche, le Marocain Adnane Remmal, qui a reçu en juin le "prix du public" de l'Office européen des brevets, espère contribuer à la lutte contre le fléau mondial des germes résistants.

DARIJA - La musique 2

Comme le chante si bien Nicoletta : "Pour moi la musique...Oui, la musique...Je le sais sera la clé...De l'amour, de l'amitié ". Si en plus vous…

CASA FESTIVAL - Le RDV des cultures

Organisé du 6 au 15 juillet, le Casa Festival revient avec une programmation riche et surprenante. Il se veut être le nouveau temps fort artistique…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine