INTERVIEW - Patrick VEILLON, fondateur de DIALANGUES

Voici le portrait d'un jeune Français tout fraichement installé au Maroc. Il s'appelle Patrick Veillon et bouillonne d'idées à n'en plus finir. Un de ses projets et certainement celui qui lui est le plus cher, est de voir son école de langues DIALANGUES installée à Rennes (en Bretagne) s'agrandir et installer une antenne à Casablanca. Il a ouvert des bureaux au Technopark dans le quartier Sidi Maarouf et propose à des adultes, mais aussi à des  enfants d'acquérir ou de perfectionner une langue étrangère à distance via SKYPE. 
Ainsi, de chez soi ou de son bureau, l'élève peut bénéficier d'une heure de cours ou de conversation avec un professeur de français, anglais, espagnol et même chinois, natif de la langue, et à des prix compétitifs.
 
Qu'est-ce qui vous a amené à vous installer au Maroc ?
Je suis venu au Maroc en Juin 2015 pour trouver des baisses de coûts pour une de mes sociétés en France. J'ai découvert un pays avec son peuple. Je me suis rendu compte qu'il y avait beaucoup d'opportunités et mes premiers salariés au Maroc m'ont demandé de créer une école car ils avaient les échos de mes étudiants en France et voulaient la même la chose (rire). 
Bien que très difficile, le Maroc m'a déjà beaucoup apporté et je vais maintenant le lui rendre en apportant l'accès aux langues qui permet un meilleur travail aux plus pauvres et éloignés des villes. Ce sera ma plus grande fierté quand j'aurai réussi, après la naissance de ma fille (rire).
 
Vous reconnaissez-vous comme un partisan de la promotion de la langue française ?
Oui, de fait, en participant à la promotion de cette langue dans un pays étranger. 
 
Gérer DIALANGUES du Maroc vous apporte-il des avantages ?
Je n'ai jamais pensé à des avantages cependant, le pays facilite la création et l'investissement. 
 
Gérer DIALANGUES du Maroc vous apporte-il des contraintes ?
Même si de l'autre côté, les règles sont difficiles à comprendre car différentes de la culture française. Les coûts de démarrage ont été explosés et j'ai ressenti trois fois sur 18 mois l'envie de tout arrêter tant c'était difficile ( j'en ai pleuré). J'ai dû affronter des menaces, des chantages, des escroqueries, des vols, etc...
 
Que conseillerez-vous à un Français qui aurait le projet de créer sa société au Maroc ?
Pour ne pas vivre ce que j'ai vécu ainsi que d'autres Français, je conseillerai la personne de se faire accompagner et conseiller. Je suis en mesure de proposer cette prestation complète depuis l'arrivée dans mes nouveaux bureaux sous l'entreprise FREDOFF CALL avec mes équipes de collaborateurs et intervenants free lance. La prestation couvre l'installation personnelle du futur expatrié ( logement, apprentissage de la langue, démarches administratives, banques, scolarisation des enfants, etc..) la création d'une entreprise, la gestion propre au Maroc, le recrutement, le management et l'intégration dans la culture marocaine.
 
En 3 mots comment qualifiez-vous la philosophie de DIALANGUES ?
Efficacité, sincérité, humilité. 
 
Allez-vous proposer des cours de Darija  ou d'arabe littéraire à des français résidents ou à des Français installés en France ?
Oui, les cours de Darija sont déjà donnés à des élèves. Nous avons déjà un professeur et un programme. Les cours sont donnés actuellement par Skype ou en face à face, mais l'objectif de l'école à court terme est de ne donner que des cours à distance par skype pour toutes les formations.
  
Vos projets pour développer DIALANGUES ?
Dialangues Maroc va proposer des formations avec niveau B1 atteint donc garanti et un emploi dès le niveau atteint. La stratégie de Dialangues va être d'insérer ses étudiants dans le monde du travail Marocain ou étrangers par la maîtrise professionnelle de la langue française ou anglaise. Le projet est d'être reconnu comme un acteur de premier plan dans l'insertion des marocains quelques soit leur origine sociale.  
 
Si vous souhaitez bénéficier de ces cours à des tarifs intéressants, vous pouvez contacter son bureau au +212 522 87 17 54 ou par mail au accueil@dialangues.net. Il est peut-être temps de se mettre au darija ou de perfectionner son anglais ?!
 

Nadia Jacquot (www.lepetitjournal.com/casablanca) mardi 9 mai 2017.

 
Casablanca

Au Maroc, des antibiotiques "dopés" aux huiles essentielles

Des antibiotiques "dopés" aux huiles essentielles: après 30 ans de recherche, le Marocain Adnane Remmal, qui a reçu en juin le "prix du public" de l'Office européen des brevets, espère contribuer à la lutte contre le fléau mondial des germes résistants.

DARIJA - La musique 2

Comme le chante si bien Nicoletta : "Pour moi la musique...Oui, la musique...Je le sais sera la clé...De l'amour, de l'amitié ". Si en plus vous…

CASA FESTIVAL - Le RDV des cultures

Organisé du 6 au 15 juillet, le Casa Festival revient avec une programmation riche et surprenante. Il se veut être le nouveau temps fort artistique…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine