LOGO – Du renouveau au collège Anatole France de Casablanca

 

Le collège Anatole France de Casablanca vient de se doter d'un nouveau logo que Monsieur Dupin, principal du collège, vous présente.

Lepetitjournal.com : Pourquoi avez-vous décidé de changer le logo de votre établissement ?
Christian DUPIN : Notre précédent logo datait de 2002. Nous sommes en train de rénover notre site internet et notre signalétique extérieure et intérieure pour faire apparaître le logo des établissements en gestion directe tel que défini par la nouvelle charte graphique de l'AEFE. Par ailleurs, les lettres en arabe de l'ancien logo étaient utilisées de manière maladroite. Enfin, nous voulions donner plus de personnalité à cette image.

Pouvez-vous nous présenter votre nouveau logo ?
Nous voulions nous inscrire dans la continuité de l'école Claude Bernard dont viennent la très grande majorité de nos élèves. L'école a aussi un nouveau logo centré sur un livre et utilise une tonalité de couleur sable. Nous avons ajouté du bleu qui traduit le caractère littoral de Casablanca.
Nous avons choisi un livre comme élément central de la composition, symbole de la transmission des connaissances. Même si nous entrons dans l'ère du numérique, le livre reste un support essentiel de la culture classique pour les générations actuelles ... et nous souhaitons qu'il le reste.
Le zellige, caractéristique de l'art marocain, peut figurer le visage de l'enfant plongé dans la lecture qui transforme cette structure géométrique en une libre explosion de couleurs qui est le résultat de ce qu'il va créer grâce à son imagination et son travail intellectuel.
Les mains qui apparaissent contribuent à imaginer un lecteur en action et traduisent aussi l’ouverture aux autres.
Nous avons ajouté le palmier pour évoquer la flore marocaine et l'arc outrepassé caractéristique de l'art arabo-musulman.
Les lignes basses sont là pour traduire la dynamique.L'écriture du nom du collège se veut aussi moderne. Enfin, Casablanca nous situe bien dans notre environnement.

A chacun de nous faire part de sa lecture de ce logo qui a pour objectif de suggérer des images !

Lorraine Pincemail (www.lepetitjournal.com/casablanca) Jeudi 23 mai 2013

 
Casablanca

LEGISLATIVES : Interview de la candidate Loubna Feirouze ZAÏR

C'est lors de son séjour au Maroc, que nous profitons de la présence de la candidate aux législatives Loubna Feirouze ZAÏR pour lui faire une petite interview pour mieux la connaître. Son petit accent du Sud et son large sourire nous rappelle la bonne humeur typique du Sud-Ouest. Elle n'est pourtant pas au Maroc pour se relaxer, mais bel et bien pour rencontrer les français et mieux comprendre leurs problématiques.

DARIJA - L'Argent

Après la leçon de la semaine dernière sur le lexique relatif à la banque, Gérard WISSOCQ nous offre un cours sur le vocabulaire concernant l'argent.…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine