Cambodge

ÉDUCATION/ENTRETIEN – L’école anglophone Nira International School fait un grand pas vers le français

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours en lien avec le thème de la francophonie qui a animé la capitale cambodgienne toute la semaine dernière, David Said, co-fondateur et directeur de Nira International School à Phnom Penh a partagé avec lepetitjournal.com, lors d’un entretien, son projet d’intégrer la langue française dans le système éducatif et curriculum de l’école privée anglophone. Comment et pourquoi prendre cette direction ? David Said nous dit tout.

Avec un système éducatif et un curriculum anglophone, pourquoi avoir décidé de vous diriger vers un enseignement bilingue français-anglais ?

Deux raisons. Tout d’abord, nous avons réalisé très tôt que beaucoup de parents d’élèves sont francophones ou francophiles. Ensuite, comme la plupart sont des familles expatriées qui vont, à un moment, quitter le Cambodge pour retourner dans leurs pays respectifs ou autres, nous devons assurer un niveau de français de qualité pour que les enfants ne soient pas en difficulté dans leur prochaine école.

Quelles sont les difficultés liées à l’établissement d’un curriculum bilingue ?

La difficulté majeure se pose lors du recrutement, c’est un acte complexe car nous avons besoin de professeurs qualifiés, performants et disponibles. Cela demande aussi plus de travail et de matériel au niveau du curriculum. Nous visons à assurer un bon niveau de français aux élèves, nous suivons l’évolution de l’Éducation nationale, les certifications et devons également gérer un apprentissage multilingue avec l’anglais et parfois le khmer.

Quelles sont les classes et niveaux qui pourront recevoir cet enseignement bilingue ?

Dès la classe de Toute Petite Section, les enfants seront familiarisés avec cet apprentissage bilingue qui se fera de manière graduelle jusqu’au lycée. Il nous faut nous assurer que le curriculum ne soit pas trop exigeant pour les enfants.

Nous sommes agréablement surpris par cette évolution de la francophonie, fiers d’y participer, de combler et répondre à des besoins en satisfaisant à la fois parents et enfants. Le français est plus vivant que jamais !

Le cursus bilingue est-il déjà mis en place et depuis combien de temps?

Le cursus n’est pas encore finalisé, nous avons effectué un recrutement à l’international en 2016 et sommes à l’écriture du curriculum depuis le mois de mai 2016. Le tout sera livré graduellement (par cycle) à partir d’août 2017.

Leïla Pelletier (www.lepetitjournal.com/cambodge) mardi 28 mars 2017

 
A la Une Cambodge

POLITIQUE – Florian Bohême, "un véritable engagement citoyen"

Il n'est pas anodin de s'engager dans une campagne électorale comme celle des législatives. Florian Bohême, seul candidat de la 11e circonscription des Français de l'étranger à vivre au Cambodge, nous explique son engagement citoyen, pourquoi il a mené campagne et tire un bilan de cette aventure de trois mois dans 23 pays différents.
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine