Cambodge

CONFERENCE - « Vers une e-santé intégrée aux systèmes de santé »

 

Ce lundi 3 juillet 2017, a eu lieu la deuxième conférence internationale d’e-santé au Campus Numérique Francophone (CNF) de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) à Phnom Penh.

Une vingtaine d'étudiants du département des sciences de la santé de l'Université Royale de Phnom Penh, d'experts, et de représentants des institutions, d'ONG, d'organisations internationales et de secteurs privés ont participé à la conférence organisée par la Fondation Pierre Fabre dans son siège, en Doyse, à Toulouse, et transmise en live-streaming. Celle-ci a été diffusée dans une vingtaine de campus numériques dans le monde dont 4 CNF de la région Asie-Pacifique (à Hanoï, Vientiane, Phnom Penh et Hô-Chi-Minh-Ville). Il faut noter qu’en partenariat avec l’AUF, et via un système de visioconférence, tous les participants du monde entier ont pu débattre ensemble.

Le thème de la conférence de cette année était « Vers une e-santé intégrée aux systèmes de santé ». L’e-santé, cela regroupe tous les moyens et services en lien avec la santé qui se servent des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Les conférences et les débats animés par des experts internationaux, des initiateurs de projets dans les pays du Sud et des partenaires ont permis de dresser un état des lieux de l’e-santé dans ces pays. Au cours de cette journée, des experts internationaux ont présenté les témoignages de porteurs d’initiatives qui créent des solutions pour faire face aux problèmes liés à la santé tels que la pauvreté, le manque d’infrastructures sanitaires dans les zones éloignées, ou encore la communication.

À cette occasion, le Rwanda a montré son modèle d’intégration du numérique dans les politiques de santé. Il a ainsi pu être mis en évidence que l’e-santé apporte des solutions d'avenir dans les pays du Sud. Elle peut participer à la réduction du coût de l'accès aux soins, fournir aux populations des informations pour lutter contre les épidémies et améliorer la couverture vaccinale et la lutte contre les faux médicaments.

Comme l’année dernière, les prix de l’Observatoire de la E-Santé dans les pays du Sud ont été remis aux réalisations les plus prometteuses parmi les projets proposés en ligne. Créé à l’initiative de la Fondation Pierre Fabre, cet observatoire a pour mission d’identifier, de documenter, de promouvoir, et d’aider à développer les initiatives e-santé qui favorisent l’accès aux soins et aux médicaments de qualité pour les populations les plus défavorisées dans les pays à ressources limitées. Il se positionne comme un référent et une passerelle pour le développement de l’e-santé dans les pays du Sud.

Vous pouvez revoir la conférence en intégralité sur le site de l’Observatoire.

 

La rédaction (www.lepetitjournal.com/cambodge) jeudi 6 juillet 2017

 
A la Une Cambodge

CULTURE - Sok Visal, Artiste couteau suisse

Réalisateur, compositeur, produc­teur, graphiste. Sok Visal a touché à tout. Cette année, il produira deux films, The Life Of Music coréalisé par Caylee So et In the Shade, un drame fan­tastique sur le traumatisme cambodgien, via 802AD Productions, sa société de production. Dans le même temps, il relance aussi son label de musique KlapYaHandz. Bref, à 46 ans, son année sera encore bien remplie.

MUSIQUE - CamboJam fête ses dix ans

CamboJam fête ce week end ses dix ans au Repuplic à Siem Reap. C’est l’occasion pour Rapahel Ferry, notre correspondant à Siem Reap de rencontrer…
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine