Cambodge

Pharmacie - Objectif compétence chez Ucare Pharma

 

Le Petit Journal est ravi d'accueillir Ucare Pharma comme nouveau partenaire et sponsor de notre nouvelle rubrique "Santé". Vous retrouverez désormais régulièrement des articles sur cette thématique majeure qui concerne l'ensemble de la communauté française et francophone. Ce premier article met en avant  la restructuration du groupe et les objectifs à relever depuis le rachat du réseau par la famille Catry.

L’environnement pharmaceutique cambodgien est en train de prendre un tournant en ce début d’année. Ainsi, les agents du Ministère de la Santé ont entamé une campagne de contrôles sur l’enregistrement des médicaments dans les officines, sanctionnant celles qui seraient peu regardantes sur l’origine des produits qu’elles vendent.

Dans ce contexte, la chaîne de pharmacies Ucare Pharma a pris les devants, en embauchant il y a quelques mois une pharmacienne philippine, Kirstine Galvez, pour contribuer à élever le niveau de qualité et d’exigence de son offre pharmaceutique.

Pascal CATRY, le nouveau CEO de Ucare Pharma, lui-même pharmacien, s’est fixé le challenge de devenir la référence en matière de pharmacie au Cambodge.

Un défi de taille

Mais devant l’ampleur de la tâche, avec l’objectif en parallèle d’ouvrir trois nouvelles pharmacies chaque année (s’ajoutant aux 17 existantes), il a rapidement opté pour le recrutement d’un soutien. Devant la candidature  de Kirstine, la décision fut rapidement prise. « Kirstine a une expérience de clinicienne, ayant travaillé en milieu hospitalier, elle maîtrise le travail en réseau avec d’autres professionnels de santé. Et en parallèle, elle connaît le principe du fonctionnement d’une chaîne de pharmacies, ayant été également au service d’une chaîne de magasins de produits naturels (aliments et compléments alimentaires) aux Philippines.

« J’ai eu plusieurs propositions à l’étranger, nous confie Kirstine, mais j’ai tout de suite vu dans l’offre de Ucare une occasion idéale de faire valoir mon expertise ». Pour cette première expérience au Cambodge, elle n’est pas spécialement perturbée, « le pays ressemble en de nombreux points aux Philippines » selon elle.

Toujours est-il que le défi est de taille : réajuster l’offre médicamenteuse par rapport à une garantie d’origine sur 17 pharmacies et plus de 200 fournisseurs, et apporter la compétence indispensable aux 45 pharmaciens employés par le groupe, sachant que le niveau est très disparate.

Un programme de formation

« Pour le choix des médicaments enregistrés, je bénéficie de l’aide d’Elsa, une jeune pharmacienne française qui nous donne un coup de main tout en finissant sa thèse ici au Cambodge. Nous faisons un tri dans les produits physiquement présents dans les pharmacies, et nous recherchons des sources d’approvisionnement fiables. Pour la formation des pharmaciens, j’ai établi un programme comprenant des interventions extérieures (un médecin britannique, un pharmacien et une infirmière français, un pharmacien américano-khmer) et ma propre contribution, pour apporter à nos pharmaciens, à la fois des connaissances théoriques solides, et un savoir-faire en matière d’approche patient et de conseil. Certains de nos pharmaciens ont de bonnes bases, mais ils sont bloqués par manque de confiance et une compréhension parfois limitée des demandes des clients étrangers. » 

Créer un réseau entre professionnels de santé

En parallèle, un plan spécifique a été élaboré pour optimiser le recrutement des nouveaux pharmaciens, et pour les accueillir lors d’une session de formation préliminaire, qui se poursuit par un programme de trois mois. Ceci afin de leur inculquer les principes de base de l’exercice pharmaceutique selon Ucare.

La troisième mission de Kirstine est de créer un véritable réseau entre professionnels de santé, et de représenter la personne de référence chez Ucare pour toute question dans le domaine pharmaceutique. Une hotline téléphonique et en ligne est en projet également pour renseigner et conseiller les patients comme les professionnels de santé.

« Nous ne pouvons pas tout changer seuls, conclut Kirstine, la solution passe par l’accompagnement des pharmaciens Cambodgiens qui ne demandent qu’à apprendre, et par l’éducation des populations sur l’achat et l’utilisation de médicaments de qualité. »

 www.lepetitjournal.com/cambodge lundi 30 janvier 2017

 

 
A la Une Cambodge
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire