Cambodge

GEEKS IN CAMBODIA – Deux Français lancent le premier site d'infos 100% techno au Cambodge

Au Cambodge, où les surenchères sur l’avenir des médias sociaux et du secteur hi-tech vont bon train, il manquait un site anglophone spécialisé dans l’info digitale. Les Français Adrienne Ravez et Yohan Brizolier ont voulu y remédier en lançant Geeks in Cambodia.

À la fois experts et passionnés de communication digitale, Adrienne et Yohan, trentenaires originaires de Toulouse, ont fait le choix de s’installer à Phnom Penh en février dernier. Par ''coup de cœur pour la ville'', pour ''la simplicité des démarches administratives'', mais aussi parce qu’ils ont perçu au Cambodge un véritable ''potentiel de développement'' pour leur secteur. Avec l’appui de la Chambre de commerce franco-cambodgienne, ils lancent Endorphine Concept Digital Solutions, antenne de l’agence de solutions digitales qu’ils ont fondé en France. Ils s’assurent ainsi de pouvoir travailler comme prestataire au sein de leur ancien réseau, le temps de sonder tranquillement les opportunités du marché local.

Une offre de contenus 100% techno
Dans ce cadre, le duo constate l’absence d’un site anglophone de référence sur l’univers digital : il lance Geeks in Cambodia en mai 2013. ''En France, on étaient des lecteurs réguliers de sites comme Presse-citron, The Next Web ou TechCrunch. On s’est dit que ce serait sympa de partager des infos qu’on trouvent intéressantes et qui ne sont pas toujours disponibles au Cambodge'', explique Adrienne Ravez, qui rappelle cependant que Geeks in Cambodia est avant tout ''un blog de passionnés'', contrairement à une site comme Tech in Asia, basé à Singapour, et composé d’une équipe de salariés.

Sur Geeks in Cambodia, on parle donc médias sociaux, innovations techno, mais également des initiatives de start-up locales, puisque selon Adrienne, cela relève d’un même ''élan de partage et de la même volonté de faire passer l’info''. En Une du site en ce moment : un article sur des coques d’iPhone au style hip-hop, ou encore un focus sur le Project Alba, jeune entreprise française qui entend faire le lien entre le marché agricole global et les petits producteurs cambodgiens.  ''D’un côté, on va traiter d’infos techno généralistes, avec un angle adapté au lectorat local. De l’autre côté, on va parler de tendances locales avec la volonté de les faire connaître à l’international.’’ Le tout avec un ton qui se veut léger, même si Geeks in Cambodia à vocation à se professionnaliser, afin de répondre aux attentes de partenaires et sponsors déjà attirés par cette offre de contenus spécialisés. Une version en khmère vient même d’être lancée, amenant l’audience du site à 7.000 visiteurs par mois.

La possibilité d’un marché
Avec un nombre croissant d’utilisateurs Facebook au Cambodge (environ 740.000 recensés par Social Bakers en mai 2013), mais avec aussi l’avantage que prennent les recommandations sociales sur la publicité classique, le secteur du digital offre des perspectives encourageantes. Le marché est certes jeune au Cambodge, mais on assiste justement à son éclosion, comme en témoignent les événements orientés web et médias sociaux qui se multiplient depuis ces deux dernières années. Ce week-end se tenait à Kampong Cham une édition du BarCamp, réunion participative sur le sujet et ouverte à tous, dont nous avions présenté l’édition 2012 de Phnom Penh. En septembre se tiendra également le Tech Camp Cambodia, et en novembre le Start-up weekend. Autant de rendez-vous qui attirent un public jeune, curieux, et de plus en plus nombreux, et auxquels Geeks in Cambodia participe, en tant que partenaires médias ou intervenants.

Tout en continuant à étendre son réseau, la plateforme peut déjà se vanter aujourd’hui d’avoir rempli sa fonction première : satisfaire la passion de ses fondateurs, heureux de pouvoir partager les infos qu’ils guettent avec tant d’intérêt. La dernière news digitale locale qui a fait le tour de leur réseau ? L’arrivée prochaine de Google Street View Cambodge, rappelle Yohan sans hésiter. Voilà, vous n’avez plus qu’à partager !

Céline Ngi (www.lepetitjournal.com/cambodge) Mercredi 28 août 2013

 
A la Une Cambodge

ÉDUCATION/ENTRETIEN – Le français dès le plus jeune âge au Lycée René Descartes

Lepetitjournal.com est allé à la rencontre de Guillaume Froeschel, proviseur du Lycée Français René Descartes qui s’inscrit comme un pilier historique de l’enseignement français au Cambodge. Cet établissement participe depuis 1951 au rayonnement de la francophonie et forme ses élèves à une culture multilingue et à être « citoyens du monde ».
Une internationale

BAÏKA – La promesse d’un "voyage à chaque page"

Lancer un nouveau magazine est un pari audacieux. D’autant plus quand on souhaite s’adresser aux plus jeunes et les sensibiliser aux différentes cultures du monde. C’est pourtant le défi que s’est lancé Noémie Monier, éditrice et rédactrice en chef de Baïka, trimestriel dédié aux 8-12 ans qui cherche à travers son magazine à éveiller ses lecteurs à « l’autre », en mêlant fictions, récits mythologiques et documentaires. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

MICHAELLE JEAN – "«J’aime, je partage», c’est parler comme un francophone"

Le 20 mars, c’est la Journée Internationale de la Francophonie. Pour l’occasion, nous avons rencontré une ardente protectrice de la langue de Molière, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis 2014. Très déçue de voir que la France a opté pour un slogan en anglais pour sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024, elle nous parle avec enthousiasme de ses projets, notamment numériques, pour développer notre langue dans le monde.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire