Cambodge

GEEKS IN CAMBODIA – Deux Français lancent le premier site d'infos 100% techno au Cambodge

Au Cambodge, où les surenchères sur l’avenir des médias sociaux et du secteur hi-tech vont bon train, il manquait un site anglophone spécialisé dans l’info digitale. Les Français Adrienne Ravez et Yohan Brizolier ont voulu y remédier en lançant Geeks in Cambodia.

À la fois experts et passionnés de communication digitale, Adrienne et Yohan, trentenaires originaires de Toulouse, ont fait le choix de s’installer à Phnom Penh en février dernier. Par ''coup de cœur pour la ville'', pour ''la simplicité des démarches administratives'', mais aussi parce qu’ils ont perçu au Cambodge un véritable ''potentiel de développement'' pour leur secteur. Avec l’appui de la Chambre de commerce franco-cambodgienne, ils lancent Endorphine Concept Digital Solutions, antenne de l’agence de solutions digitales qu’ils ont fondé en France. Ils s’assurent ainsi de pouvoir travailler comme prestataire au sein de leur ancien réseau, le temps de sonder tranquillement les opportunités du marché local.

Une offre de contenus 100% techno
Dans ce cadre, le duo constate l’absence d’un site anglophone de référence sur l’univers digital : il lance Geeks in Cambodia en mai 2013. ''En France, on étaient des lecteurs réguliers de sites comme Presse-citron, The Next Web ou TechCrunch. On s’est dit que ce serait sympa de partager des infos qu’on trouvent intéressantes et qui ne sont pas toujours disponibles au Cambodge'', explique Adrienne Ravez, qui rappelle cependant que Geeks in Cambodia est avant tout ''un blog de passionnés'', contrairement à une site comme Tech in Asia, basé à Singapour, et composé d’une équipe de salariés.

Sur Geeks in Cambodia, on parle donc médias sociaux, innovations techno, mais également des initiatives de start-up locales, puisque selon Adrienne, cela relève d’un même ''élan de partage et de la même volonté de faire passer l’info''. En Une du site en ce moment : un article sur des coques d’iPhone au style hip-hop, ou encore un focus sur le Project Alba, jeune entreprise française qui entend faire le lien entre le marché agricole global et les petits producteurs cambodgiens.  ''D’un côté, on va traiter d’infos techno généralistes, avec un angle adapté au lectorat local. De l’autre côté, on va parler de tendances locales avec la volonté de les faire connaître à l’international.’’ Le tout avec un ton qui se veut léger, même si Geeks in Cambodia à vocation à se professionnaliser, afin de répondre aux attentes de partenaires et sponsors déjà attirés par cette offre de contenus spécialisés. Une version en khmère vient même d’être lancée, amenant l’audience du site à 7.000 visiteurs par mois.

La possibilité d’un marché
Avec un nombre croissant d’utilisateurs Facebook au Cambodge (environ 740.000 recensés par Social Bakers en mai 2013), mais avec aussi l’avantage que prennent les recommandations sociales sur la publicité classique, le secteur du digital offre des perspectives encourageantes. Le marché est certes jeune au Cambodge, mais on assiste justement à son éclosion, comme en témoignent les événements orientés web et médias sociaux qui se multiplient depuis ces deux dernières années. Ce week-end se tenait à Kampong Cham une édition du BarCamp, réunion participative sur le sujet et ouverte à tous, dont nous avions présenté l’édition 2012 de Phnom Penh. En septembre se tiendra également le Tech Camp Cambodia, et en novembre le Start-up weekend. Autant de rendez-vous qui attirent un public jeune, curieux, et de plus en plus nombreux, et auxquels Geeks in Cambodia participe, en tant que partenaires médias ou intervenants.

Tout en continuant à étendre son réseau, la plateforme peut déjà se vanter aujourd’hui d’avoir rempli sa fonction première : satisfaire la passion de ses fondateurs, heureux de pouvoir partager les infos qu’ils guettent avec tant d’intérêt. La dernière news digitale locale qui a fait le tour de leur réseau ? L’arrivée prochaine de Google Street View Cambodge, rappelle Yohan sans hésiter. Voilà, vous n’avez plus qu’à partager !

Céline Ngi (www.lepetitjournal.com/cambodge) Mercredi 28 août 2013

 
A la Une Cambodge

DIGITAL - Adrienne Ravez, une social-geek au Cambodge

L’endorphine est une hormone produite naturellement par le corps humain afin d’agir comme un neurotransmetteur lorsque ce même corps est sujet à une activité intense. La fonction de l’endorphine ? Apporter une sensation de bien-être à l’humain. Il est possible de faire une analogie avec Endorphine Concept, la société cofondée par Adrienne Ravez il y a de cela quatre ans. En effet, le but d’Endorphine Concept est d’apporter des solutions…

MUSIQUE - CamboJam fête ses dix ans

CamboJam fête ce week end ses dix ans au Repuplic à Siem Reap. C’est l’occasion pour Rapahel Ferry, notre correspondant à Siem Reap de rencontrer…
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine