Cambodge

DIPLOMATIE - Eva Nguyen-Binh proposée par la France pour prendre la succession de notre ambassadeur

 

François Hollande a nommé lors du conseil des ministres du 8 février, soit quelques semaines seulement avant la fin de son mandat, 28 futurs ambassadeurs qui prendront leurs fonctions sous le mandat de son successeur. Le Cambodge est concerné par cette rotation puisque notre ambassadeur actuel Mr. Jean-Claude Poimboeuf devrait quitter ses fonctions fin mai.

 

Même s'il est habituel que le président sortant place ses proches avant son départ, ces nominations bousculent les usages de notre ministère des Affaires étrangères et font grincer bien des dents : 28, c'est beaucoup, surtout quand dans la liste se trouvent des postes diplomatiques comme Berlin, Moscou, Pékin, Tokyo, Washington et ... notre royaume enchanté préféré.

Notre futur ambassadeur serait donc une ambassadrice, Eva Nguyen-Binh, actuelle conseillère de coopération et d’action culturelle auprès de l'ambassade de France au Vietnam. C'est du moins ce qui devrait se confirmer si la demande d'agrément déposée par le gouvernement français auprès de ses homologues cambodgiens était acceptée. Eva Nguyen-Binh apporterait à notre ambassade une belle expérience internationale puisqu'elle a été en poste en Inde, au Portugal et au Vietnam. Elle est diplômée de Science Po et de la School of Foreign Service de l'université de Georgetown. Elle a intégré le ministère des Affaires étrangères en 1994 où elle a occupé à partir de 2009 la fonction de cheffe adjointe du service des programmes et du réseau à la direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats. Elle a une excellente connaissance de l'Asie du sud-est et une expérience approfondie du fonctionnement et des rouages d'une ambassade, mais aussi du secteur privé puisqu'elle a travaillé au département des relations internationales de Michelin pendant 3 ans.

D'après une source proche du dossier, la demande d'agrément d’Eva Nguyen-Binh suit son cours et devrait être approuvée dans les prochains jours par le ministère des Affaires étrangères cambodgien. Souhaitons la bienvenue à notre future ambassadrice qui pourrait être parmi nous dès le mois d'août prochain.

 

La rédaction (www.lepetitjournal.com/cambodge) lundi 27 mars 2017

 

 
A la Une Cambodge
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine