Cambodge

INSTITUTION – Le Conseil de Promotion de la Francophonie officiellement né

La place de la Francophonie dans le monde évolue et les institutions s’adaptent pour gagner en efficacité et remplir leurs missions. Ainsi est né, le 7 mars dernier, le Conseil de Promotion de la Francophonie au Cambodge, pays signataire de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Sous l’impulsion du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et avec le soutien de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) par le biais du BRAP (Bureau Régional pour l’Asie et le Pacifique), le Conseil de Promotion de la Francophonie a été lancé le 26 février 2016. Il existe désormais officiellement depuis deux semaines.

Une soixante de participants dont les représentants des institutions gouvernementales et parlementaires, des établissements de l’enseignement supérieur, de la société civile, du monde des affaires, de la presse, diplomatique et des instances francophones, sont devenus les premiers membres de ce conseil.

Le but du Conseil de Promotion de la Francophonie est de promouvoir la langue française au Cambodge (établissements supérieurs, fonction publique, société civile, monde des affaires, réseaux diplomatiques, etc.)  de favoriser le développement des partenariats entre les acteurs de la Francophonie (universitaires, des affaires, etc.) de fluidifier les tâches des différentes instances afin disposer d’une information actualisée visant à soutenir et mieux faire connaître l’action de la Francophonie.

Le Conseil de Promotion de la Francophonie est sous la présidence de Chivv Yseang, sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères et de la Coopération internationale, qui est également le correspondant national au Cambodge de la Francophonie.

La rédaction (www.lepetitjournal.com/cambodge) mardi 21 mars 2017

 
A la Une Cambodge
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine