Cambodge

SOK AN – Anne Lemaistre : « Grâce à lui, les décisions du Patrimoine mondial étaient respectées »

 

Anne Lemaistre, chef du bureau de l’Unesco au Cambodge, revient sur le rôle de Sok An, qui était aussi président de l’APSARA, dans la sauvegarde du site d’Angkor.

 

Président de la Commission Nationale du Cambodge auprès de l’UNESCO, je dois dire que c’était un plaisir de travailler avec lui-même tard dans la soirée sur une multitude de dossiers.  C'était un bourreau de travail.

En tant que Président de l’APSARA (Autorité pour la protection et la gestion des sites d’Angkor), il a été le leader de la sauvegarde du site d’Angkor et, avec une constance qui l’honore. Il a assisté à toutes les sessions du Comité international de Coordination pour la Sauvegarde et le Développement d’Angkor (CIC-Angkor), depuis 2004, signe de son soutien aux actions du patrimoine. Il a juste été absent à la dernière session en janvier 2017 pour cause de maladie.

Je ne connais pas beaucoup de vice Premiers ministres qui passent deux jours entiers tous les six mois à écouter et s’intéresser et participer aux délibérations scientifiques et techniques de la conservation d’un site. C’est exemplaire !

Grâce à lui, les décisions du Patrimoine mondial étaient respectées comme par exemple, le respect de l'intégrité visuelle du site d' Angkor.  Son Excellence Sok An avait ordonné l'année dernière que tous les panneaux de boisson et de cigarettes dans le village de Sra Srang soient retirés. Les pires écueils ont été évités...

On lui doit l’inscription du temple de Preah Vihear sur la Liste du patrimoine mondial, le 7 juillet 2008 et puis plus tard la création du Comité international de Coordination pour la sauvegarde du Temple de Preah Vihear, le petit frère du Cic-Angkor.  Il a toujours fait prévaloir les négociations au profit de la paix et du patrimoine.

La restitution des chefs d’œuvre archéologiques du site de Koh Ker constitue également une victoire exceptionnelle et un mémorable succès. Cette aventure excitante n’était pas sans risque mais il a su faire confiance à tous les partenaires qui l’ont aidé : les Etats-Unis, l’ EFEO et l’ UNESCO  et il a agi avec prudence mais détermination.

Nous lui devons également la ratification du 2e protocole de la Convention de 1954 en 2013. Cela semble une démarche bureaucratique mais qui s'est très concrètement matérialisé l'année dernière par l'obtention, grâce à son Excellence Sok An, de la présidence par le Cambodge du Comité de la Convention de 1954 à partir de décembre 2016, pour un mandat d’un an.

Par son autorité et son expertise unique, il a su s’imposer comme l’une des rares figures politiques mondiales capables d’influencer et d’améliorer la préservation des sites naturels et culturels, très au-delà des frontières du Cambodge en tant que Président du Comité du Patrimoine mondial en 2013. Déjà à cette époque, il avait lancé un appel : IL FAUT SAUVEGARDER ALEP, qui résonne maintenant dans nos consciences comme un appel prémonitoire.

Il a su placer le patrimoine comme pilier de la dignité des peuples et moteur du développement durable et de dialogue pour la paix.

La préservation des sites d’Angkor et du temple de Preah Vihear restera dans les mémoires comme sa plus grande contribution à l’histoire commune.

« La Disparition de S.E Sok An est une perte immense pour la communauté mondiale attachée à la préservation du patrimoine". Son parcours nous inspire à continuer ce qu’il a commencé, car la tâche est immense. » a déclaré la Directrice générale de l'Unesco.

Anne Lemaistre (www.lepetitjournal.com/cambodge) dimanche 19 mars 2017

 

 
A la Une Cambodge
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Birmanie - Société

PORTRAIT - Ye Kyaw Myat: Tattoo bon!

Avec plus de 20 400 followers sur Facebook, Ye Kyaw Myat est une star dans le monde du tatouage à l’échelle de la Birmanie. Spécialisé dans…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire