Cambodge

VOYAGES – Une escapade aux Philippines, archipel d’avenir

Plages, excursions, sorties et shopping, le tout sans croiser les hordes de touristes venus du vieux continent : les Philippines ont plus d’un atout à offrir aux expatriés du Cambodge en mal de dépaysement. L’archipel mérite un coup de projecteur en tant que destination régionale – parce qu’il n’y a pas que la Thaïlande…

L’archipel des Philippines, composé de pas moins de 7.000 îles, ne doit pas être réduit à ses paysages balnéaires. Le pays propose un vaste panorama d’activités, échantillon de ce que l’Asie du Sud-est fait de mieux en matière de tourisme. A moins de 6h de vol de Phnom Penh (escale comprise), les Philippines valent largement une escapade de quelques jours. Voici quelques pistes pour mieux la préparer.

Manille, la capitale

Le quartier Intramuros - Photo © Balazs Maar

Manille est le point de passage obligatoire pour tous les voyageurs internationaux. Si les locaux vous diront surement de ne pas vous attarder dans la capitale, qui manque à leurs yeux cruellement d’intérêt touristique, la ville possède pourtant un charme certain, tout en contraste, entre des quartiers guère rassurants et d’autres qui n’ont rien à envier a Singapour. La longue colonisation espagnole n’aura finalement laissé, sur le plan architectural, que le quartier d’Intramuros, qui se visite en quelques heures.

▪ Pour le shopping, privilégiez le quartier de Makati - qui abrite notamment le complexe Greenbelt - ou encore le tout récent Fort Bonifacio.

▪ Pour boire un verre, testez le Skye (Greenbelt) ou encore The Collective (Makati). Dans le même quartier, les Parisiens nostalgiques pourront aussi visiter la franchise locale du Buddha Bar.

▪ Dans le quartier de l’aéroport, en plein développement, le club l’Opus est l’un des endroits les plus prisés des noctambules.

▪ Le brunch dominical du Sofitel est très couru, malgré les travaux entrepris par l’hôtel, récemment endommagé par un typhon. Une bonne manière de rencontrer la communauté d’affaires (et notamment française) et de se tenir au courant des opportunités locales.

Palawan, plongée partout

Falaises calcaires, grottes, cascades et mangroves, l’île de Palawan située à l’Ouest de l’archipel constitue une réserve naturelle encore peu explorée.

▪ Le nord de l’île attire les plongeurs avec notamment la baie de Bacuit, et la ville d’El Nido, ou encore le petit archipel des Calamians. Plusieurs centaines d’espèces de poissons vous y attendent, les plus chanceux pourront croiser des raies mantas, des tortues de mer ou encore des dugongs, également appelés "vache marine".

▪ Plus au sud, les sites de plongée ne manquent pas dans la baie de Honda. A proximité, les grottes de Tabon, ou encore la rivière souterraine de Puerto Princessa valent le détour.


Boracay - Photo © Balazs Maar

Boracay, jusqu'au bout de la nuit

Des plages de sable fin où il est possible de faire la fête jusqu’au petit matin (et même plus) ? Non, vous n’êtes pas à Bali (le sable n’y est guère blanc) mais à Boracay, 300 km au Sud de Manille. Sa "White Beach" de 4 km de long (sur une île qui n’en compte que 10) trône encore à la seconde place du classement des plus belles plages au monde de Trip Advisor.

Ici aussi, les spots de plongée ne manquent pas, et les activités nautiques les plus variées vous sont régulièrement proposées. Mais à Boracay, on attend avant tout la tombée de la nuit et les fêtes qui s’ensuivent. Si nous devions ne retenir que deux lieux, ce serait l’Epic, un resto chic qui se transforme en boîte de nuit à l’heure convenue, ou encore le Summer Place, un club situé sur la plage.

 

L’île de Bohol, dépaysement total

Un tarsier - Photo © KC

Notre coup de cœur en terme de panorama est l’île de Bohol, au sud de l’archipel : sur terre comme sous mer, ses atouts ne manquent pas. Les plongeurs trouveront ici encore de quoi faire, notamment autour de la presqu’île de Panglao.

▪ Les amateurs de plage pourront se rendre en bateau sur "Virgin Island", un îlot semi-privé qui évoque à certains égards le décor du film Pirates des Caraïbes.

▪ Les "Chocolate Hills", réplique en miniature des volcans d’Auvergne, sont très surprenants. Et vous tomberez probablement sous le charme du tarsier, un des plus petits primates au monde et surtout un des plus étonnants.

▪ Les sites culturels sont nombreux avec notamment grand nombre d’églises et de chapelles, l’île étant l’une des premières à avoir été christianisée. Le visiteur trouvera grand intérêt à se joindre à une des messes publiques, la religion catholique étant un des ferments de l’identité philippine : les "I love Jésus" se retrouvent un peu de partout, des panneaux de tuk-tuk locaux aux slogans de campagne politique. Une manière spirituelle d’approcher un peu plus l’âme d’un archipel qui, au-delà des clichés qu’on lui associe souvent, gagne à être connu.

 

Comment y aller ?

Il n’existe pas de vol direct entre Phnom Penh et Manille.

Dragonair, la filiale de Cathay Pacific est la compagnie offrant le temps de parcours le plus court entre Phnom Penh et Manille (moins de 6h y compris le transit d’1h30 a Hong Kong, contre 4h de transit si vous passez par Bangkok).

Dragonair propose plus de choix avec depuis fin octobre 2012 : 10 vols chaque semaine au départ de Phnom Penh vers Hong Kong permettant des correspondances rapides à Hong Kong sur l’un des 7 vols quotidiens opérés par le Groupe vers Manille, la capitale des Philippines.

Phnom-Penh-Manille A/R = a partir de 418USD ++ (599USD ttc)

Note pour la communauté française du Cambodge

Dragon Air propose également depuis quelques semaines deux vols par jour sur Paris (tous opérés de nuit dans les deux sens), avec des correspondances optimisées avec les 10/vols par semaine depuis Phnom Penh. Transit a Hong Kong : 1h40 a 2h30 a l’aller et 50 minutes a 2h05 au retour.
Phnom-Penh-Paris A/R = a partir de 852USD ++ A/R (taxes via HKG = 449,7USD contre 544-576USD via BKK)

Un stop à Hong-Kong

Sur Manille comme sur Paris, Dragonair propose le stopover a Hong Kong (gratuit si moins de 24h sur place et 50 USD si plus de 24h sur place), permettant aux voyageurs choisissant de transiter par Hong Kong de redécouvrir le New York d’Asie, une expérience toute en contraste quand on arrive du Cambodge !

Réservations : www.dragonair.com/kh ou pnh.res@dragonair.com

ENTREPRENDRE - French is Good, osez l'Asie

S’il est un aspect bénéfique de l’expatriation, c’est bien celui de prendre de la hauteur et de porter un nouveau regard sur le pays que nous avons quitté. Quelle image de la France subsiste-t-il à l’étranger et plus particulièrement en Asie ? Quels sont nos atouts, nos forces, nos faiblesses aussi ? Comment fonctionnent ceux qui ont créé leurs activités là-bas ou encore les entreprises françaises qui veulent s’y développer ? Autant de questions…
A la une

DROIT- Que faire en cas de séparation à l'étranger ?

Que faire lorsque son couple bat de l'aile à l'étranger ? Vers quel pays se tourner ? Isabelle Rein-Lescastereyres et Rahima Nato-Kalfane, avocates spécialisées en droit international de la famille répondent à ces questions.
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

DECATHLON - Au top de sa forme en Chine !

Du matériel et des vêtements pour 60 sports en magasin, bien sûr, mais c’est avant tout la promotion du sport que la marque française souhaite développer. Interview de Pannya Khamphommala, directeur de la distribution Chine, qui nous donne les facteurs clés du succès de la marque lilloise

TRANSITION DE CARRIERE - Les 3 freins les plus fréquents pour les expatriées

Suivre son conjoint en expatriation est une occasion qui permet de prendre du recul sur sa vie et sa carrière. C’est à ce moment-là que nous nous apercevons de tous les besoins que nous avons et nous souhaitons les rééquilibrer. Accompagnant des femmes en transition de carrière depuis plus de 3 ans maintenant, voici les 3 principaux freins au passage à l’action que j’ai identifiés.
Expat - Politique
Magazine
Les trophées 2014

TROPHEES 2014 - Revivez la soirée en vidéo avec France Diplomatie et France 24

À l'initiative du petitjournal.com, les "Trophées des Français de l'étranger" ont été remis à leurs sept lauréats jeudi 6 mars au Quai d'Orsay, en présence de Mme Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l'étranger. Découvrez les reportages consacrés aux lauréats sur France 24 et la vidéo officielle de la soirée réalisée par le ministère des Affaires étrangères