ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES US 2012 – Quelle mobilisation au Cambodge ?

Une moyenne de 3.900 Américains, dont 1.300 enregistrés auprès de l’Ambassade des Etats-Unis, vivrait au Cambodge. Se sont-ils mobilisés pour les élections présidentielles américaines, dont on pourrait connaître l’issue à partir de ce soir mardi 6 novembre ? Paul Salvette, responsable de la communication de Republicans Abroad en Thaïlande, et Britt Farbo, présidente de Democrats Abroad au Cambodge, nous donnent leur point de vue.

Photo courtesy Ambassade des Etats-Unis au Cambodge

Cette année, sur 1.300 Américains enregistrés auprès de l’Ambassade des Etats-Unis aux Cambodge, 320 ont voté à distance par le biais de cette institution. Sean McIntosh, porte-parole de l’Ambassade américaine, indique que "trois événements ont été organisés cette année, à Siem Reap, Sihanoukville et Phnom Penh, durant lesquels les Américains étaient invités à s’enregistrer et à déposer leur vote à distance". Si d’autres ressortissants américains ont pu voter par d’autres voies, il semble que le vote des expatriés résidant au Cambodge ne pèsera pas bien lourd.

Paul Salvette, responsable de communication de Republicans Abroad en Thaïlande (il n’y a pas d’antenne du parti républicain basée au Cambodge), remarque que "malheureusement, la population des expatriés enregistre le plus faible taux de participation chez les Américains", malgré les nouveautés mises en place pour faciliter la démarche du vote à distance (vote en ligne, par fax, correspondance, etc). Britt Farbo, présidente de Democrats Abroad, rappelle cependant que "les élections sont plus serrées que par le passé. Le vote des Américains de l’étranger et des militaires peut trancher".

A l’image de ce que tendent à montrer les statistiques d’une étude réalisée sur les expatriés français (voir l’étude), la tendance politique des Américains vivant à l’étranger s’accorde le plus souvent avec leur occupation professionnelle. "Les personnes qui votent à distance sont légèrement plus républicains que la population américaine dans son ensemble. Cela s’explique par le fait que les militaires en service tendent à voter républicain, et ce sont surtout eux qui votent à distance", analyse Paul Salvette. Il ajoute qu’en Asie du Sud-Est, les membres de la communauté d’affaires sont plutôt républicains, quand les professeurs internationaux et travailleurs des ONG votent plutôt du côté démocrate. "Mais les républicains sont très ouverts d’esprit, et nous accueillons nos collègues qui font de grandes choses dans les secteurs de l’éducation et du développement", précise-t-il aussitôt.

Britt Farbo, qui à 28 ans est la plus jeune présidente de toutes les antennes de Democrats Abroad dans le monde, souligne quant à elle l’engagement des jeunes militants qu’elle a rencontrés au Cambodge : "La plupart des gens qui se sont enregistré auprès de nous ont entre 18 et 35 ans, et étaient vraiment impliqués. Je suis si fière de faire partie de cette génération, et de voir une telle passion citoyenne et tant d’engagement, si loin de chez nous." Rendez-vous donc à partir de mercredi pour découvrir qui, de Mitt Romney ou Barack Obama, ont choisi les Américains d'ici et d'ailleurs.

Céline Ngi (http://www.lepetitjournal.com/cambodge.html) Mardi 6 novembre 2012

Pour suivre les élections américaines à Phnom Penh :
Democrats Abroad organise une journée Elections Américaines mercredi 7 novembre à la MetaHouse à partir de 8h.

 
A la Une Cambodge
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine