ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES US 2012 – Quelle mobilisation au Cambodge ?

Une moyenne de 3.900 Américains, dont 1.300 enregistrés auprès de l’Ambassade des Etats-Unis, vivrait au Cambodge. Se sont-ils mobilisés pour les élections présidentielles américaines, dont on pourrait connaître l’issue à partir de ce soir mardi 6 novembre ? Paul Salvette, responsable de la communication de Republicans Abroad en Thaïlande, et Britt Farbo, présidente de Democrats Abroad au Cambodge, nous donnent leur point de vue.

Photo courtesy Ambassade des Etats-Unis au Cambodge

Cette année, sur 1.300 Américains enregistrés auprès de l’Ambassade des Etats-Unis aux Cambodge, 320 ont voté à distance par le biais de cette institution. Sean McIntosh, porte-parole de l’Ambassade américaine, indique que "trois événements ont été organisés cette année, à Siem Reap, Sihanoukville et Phnom Penh, durant lesquels les Américains étaient invités à s’enregistrer et à déposer leur vote à distance". Si d’autres ressortissants américains ont pu voter par d’autres voies, il semble que le vote des expatriés résidant au Cambodge ne pèsera pas bien lourd.

Paul Salvette, responsable de communication de Republicans Abroad en Thaïlande (il n’y a pas d’antenne du parti républicain basée au Cambodge), remarque que "malheureusement, la population des expatriés enregistre le plus faible taux de participation chez les Américains", malgré les nouveautés mises en place pour faciliter la démarche du vote à distance (vote en ligne, par fax, correspondance, etc). Britt Farbo, présidente de Democrats Abroad, rappelle cependant que "les élections sont plus serrées que par le passé. Le vote des Américains de l’étranger et des militaires peut trancher".

A l’image de ce que tendent à montrer les statistiques d’une étude réalisée sur les expatriés français (voir l’étude), la tendance politique des Américains vivant à l’étranger s’accorde le plus souvent avec leur occupation professionnelle. "Les personnes qui votent à distance sont légèrement plus républicains que la population américaine dans son ensemble. Cela s’explique par le fait que les militaires en service tendent à voter républicain, et ce sont surtout eux qui votent à distance", analyse Paul Salvette. Il ajoute qu’en Asie du Sud-Est, les membres de la communauté d’affaires sont plutôt républicains, quand les professeurs internationaux et travailleurs des ONG votent plutôt du côté démocrate. "Mais les républicains sont très ouverts d’esprit, et nous accueillons nos collègues qui font de grandes choses dans les secteurs de l’éducation et du développement", précise-t-il aussitôt.

Britt Farbo, qui à 28 ans est la plus jeune présidente de toutes les antennes de Democrats Abroad dans le monde, souligne quant à elle l’engagement des jeunes militants qu’elle a rencontrés au Cambodge : "La plupart des gens qui se sont enregistré auprès de nous ont entre 18 et 35 ans, et étaient vraiment impliqués. Je suis si fière de faire partie de cette génération, et de voir une telle passion citoyenne et tant d’engagement, si loin de chez nous." Rendez-vous donc à partir de mercredi pour découvrir qui, de Mitt Romney ou Barack Obama, ont choisi les Américains d'ici et d'ailleurs.

Céline Ngi (http://www.lepetitjournal.com/cambodge.html) Mardi 6 novembre 2012

Pour suivre les élections américaines à Phnom Penh :
Democrats Abroad organise une journée Elections Américaines mercredi 7 novembre à la MetaHouse à partir de 8h.

Cambodge

CAMBODGE - Un potentiel incroyable !

Pol Pot et ses Khmers rouges ont laissé de profondes cicatrices dans le royaume du Cambodge. Mais l'ancien protectorat français fait aujourd'hui…
Une internationale

ALEXANDRE JARDIN - "La France n’a jamais été inventée par des trouillards mais par des fous furieux"

Le grand public connaît Alexandre Jardin le romancier – "Bille en tête" en 1986, "Le Zèbre" en 1988 – et Alexandre Jardin le réalisateur – "Fanfan" en 1993, "Oui" en 1996. Depuis quelques semaines, il a vu débouler sur la toile et dans les médias le Alexandre Jardin mobilisateur et créateur d’initiatives pour relancer son pays, avec notamment son association Bleu Blanc Zèbre. À l’occasion de la sortie de son livre "Laissez-nous faire ! On a déjà…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Melbourne - Actualité

ALLIANCE FRANCAISE - Au revoir Saliha !

Depuis septembre 2011, Saliha Lefèvre occupe le poste de directrice de l’Alliance Française. Il y a quelques jours, elle annonçait que sa…
Expat
Expat - Emploi

MALAISE D'UNE EXPAT - "Et moi dans tout ça?"

Rentrée 2005: Anne rencontre John à la cafétéria de La Sorbonne. Le coup de foudre est immédiat. Et réciproque. Elle étudie la sémantique. Il finit son doctorat en communication grâce à un programme d’échange entre la célèbre université parisienne et Columbia University à New York, dont il est originaire. Hiver 2012: Une limousine rutilante se gare en face d’un immeuble bourgeois de l’Upper West Side de New York. Anne et ses deux fils viennent rejoindre John, embauché deux mois plus tôt comme directeur du marketing d’une agence de publicité sur Madison Avenue.

PORTRAIT D’EXPAT - Arrivés avec 5 valises et quelques économies

Il en faut du culot pour tout plaquer et partir à l'étranger. C'est pourtant ce qu'on fait Line et Samuel, la bonne trentaine et deux enfants. Un jour ils sont venus s’installer à Saigon, se donnant deux ans pour trouver leur projet de vie ou rentrer. Aujourd’hui, ne leur parlez plus de retourner vivre en France !
Expat - Politique

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat

FRANCOIS HOLLANDE – Sa visite au Pavillon de la France sur Expo 2015

Dimanche 21 juin, François Hollande s’est rendu sur le site d’Expo 2015 pour l’inauguration officielle du Pavillon de la France et la signature avec Matteo Renzi de la Charte de Milan sur le droit à l’alimentation. Un déplacement initialement placé sous le signe de l’environnement à 150 jours de la COP 21 et de la candidature de Paris à l’Exposition universelle de 2025. Mais les relations entre la France et l’Italie ont davantage porté sur la question des migrants, au coeur des relations bilatérales du moment.
Magazine