ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES US 2012 – Quelle mobilisation au Cambodge ?

Une moyenne de 3.900 Américains, dont 1.300 enregistrés auprès de l’Ambassade des Etats-Unis, vivrait au Cambodge. Se sont-ils mobilisés pour les élections présidentielles américaines, dont on pourrait connaître l’issue à partir de ce soir mardi 6 novembre ? Paul Salvette, responsable de la communication de Republicans Abroad en Thaïlande, et Britt Farbo, présidente de Democrats Abroad au Cambodge, nous donnent leur point de vue.

Photo courtesy Ambassade des Etats-Unis au Cambodge

Cette année, sur 1.300 Américains enregistrés auprès de l’Ambassade des Etats-Unis aux Cambodge, 320 ont voté à distance par le biais de cette institution. Sean McIntosh, porte-parole de l’Ambassade américaine, indique que "trois événements ont été organisés cette année, à Siem Reap, Sihanoukville et Phnom Penh, durant lesquels les Américains étaient invités à s’enregistrer et à déposer leur vote à distance". Si d’autres ressortissants américains ont pu voter par d’autres voies, il semble que le vote des expatriés résidant au Cambodge ne pèsera pas bien lourd.

Paul Salvette, responsable de communication de Republicans Abroad en Thaïlande (il n’y a pas d’antenne du parti républicain basée au Cambodge), remarque que "malheureusement, la population des expatriés enregistre le plus faible taux de participation chez les Américains", malgré les nouveautés mises en place pour faciliter la démarche du vote à distance (vote en ligne, par fax, correspondance, etc). Britt Farbo, présidente de Democrats Abroad, rappelle cependant que "les élections sont plus serrées que par le passé. Le vote des Américains de l’étranger et des militaires peut trancher".

A l’image de ce que tendent à montrer les statistiques d’une étude réalisée sur les expatriés français (voir l’étude), la tendance politique des Américains vivant à l’étranger s’accorde le plus souvent avec leur occupation professionnelle. "Les personnes qui votent à distance sont légèrement plus républicains que la population américaine dans son ensemble. Cela s’explique par le fait que les militaires en service tendent à voter républicain, et ce sont surtout eux qui votent à distance", analyse Paul Salvette. Il ajoute qu’en Asie du Sud-Est, les membres de la communauté d’affaires sont plutôt républicains, quand les professeurs internationaux et travailleurs des ONG votent plutôt du côté démocrate. "Mais les républicains sont très ouverts d’esprit, et nous accueillons nos collègues qui font de grandes choses dans les secteurs de l’éducation et du développement", précise-t-il aussitôt.

Britt Farbo, qui à 28 ans est la plus jeune présidente de toutes les antennes de Democrats Abroad dans le monde, souligne quant à elle l’engagement des jeunes militants qu’elle a rencontrés au Cambodge : "La plupart des gens qui se sont enregistré auprès de nous ont entre 18 et 35 ans, et étaient vraiment impliqués. Je suis si fière de faire partie de cette génération, et de voir une telle passion citoyenne et tant d’engagement, si loin de chez nous." Rendez-vous donc à partir de mercredi pour découvrir qui, de Mitt Romney ou Barack Obama, ont choisi les Américains d'ici et d'ailleurs.

Céline Ngi (http://www.lepetitjournal.com/cambodge.html) Mardi 6 novembre 2012

Pour suivre les élections américaines à Phnom Penh :
Democrats Abroad organise une journée Elections Américaines mercredi 7 novembre à la MetaHouse à partir de 8h.

Cambodge

HIGH TECH - Six recommandations pour encadrer la création de votre « App »

Dans la série des nouveaux modèles d’affaires, celui du développement des applications mobiles s’est considérablement accru. Le Cambodge n’échappant pas au phénomène[1], des entreprises locales[2] se lancent dans la conception et la commercialisation d’applications mobiles et les professionnels en sont friands !
A la une
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriation, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je suis devenue malgré moi, l’ombre de mon mari, ou encore pire, « l’ombre de son ombre » comme le chantait Brel. À force de ne penser qu’aux autres et surtout à lui, je me suis oubliée en route. Je n’existe plus".
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie

LES CHRONIQUES DE SOPHIE - Le "Roi Lion", Dali et les fêtes au Québec

Sophie est une Québécoise de 13 ans qui vit depuis trois ans à São Paulo avec sa famille. Elève du lycée Pasteur, elle rêve déjà de devenir journaliste. Lepetitjournal.com lui ouvre ainsi ses colonnes pour y accueillir ses chroniques de jeune adolescente expatriée au Brésil.