PROCES CHUT WUTTY - Selon ses proches, ''justice n’est toujours pas faite''

''Vas-y. Tue-moi'' aurait crié Chut Wutty au policier militaire In Rattana qui le menacait de mort s’il ne restituait pas sa carte mémoire pleine de photos. C’est tout ce que la justice cambodgienne dévoilera de la dispute qui a couté la vie de ces deux hommes le 26 avril dernier dans la province de Koh Kong, au Sud-Ouest du Cambodge.

Tous deux ont été abattus à côté des installations de l’entreprise d’abattage Timbergreen. Chut Wutty, l’un des personnages les plus vocaux sur le trafic illégal de bois au Cambodge, voulait montrer à deux journalistes du Cambodia Daily les activités menées par l’entreprise dans la forêt. En tant que policier militaire, In Rattana se devait d’assister les agents de sécurité de Timbergreen. Collaboration entre les autorités et les investisseurs privés sont de mise dans la région.

Le 4 octobre, la Cour municipale de Koh Kong a annoncé qu’elle ne se prononcerait pas sur les circonstances de la mort de Chut Wutty. Selon le Phnom Penh Post, le cas est clos pour la juge car ''le coupable est mort'', et il est clair qu’In Rattana a tué Chut Wutty après qu’il a prononcé ces mots. Toutefois, la mort d’In Rattana restait à élucider. Selon la dernière version officielle, c’est l’agent de sécurité de Timbergreen, Ran Boroth, qui l’aurait tué en essayant de le désarmer. Ce n’est pas l’avis de l’un des neveux de Chut Wutty qui a assuré au PetitJournal.com qu’''In Rattana agissait normalement et ne provoquait pas Wutty. Ce n’est pas lui qui l’a tué''. Il a ensuite ajouté : ''Ce n’est pas non plus Boroth qui a tué Rattana. Le cas doit être réouvert.''

Ce n’était pas non plus l’avis des autorités de Koh Kong qui ont d’abord hésité sur le fait que des balles avaient ricoché sur la voiture de Wutty, les tuant tous deux, ou que Wutty ait tiré le premier. Par la suite, on a également appris que, pris de remords après avoir tué Wutty, In Rattana aurait pu serait suicidé, avant de connaître la version qui a été défendue ce 4 octobre.

Pendant l’heure et demie qu’a duré l’audience, Ran Boroth a justifié son acte d’''homicide involontaire'' en affirmant vouloir éviter à d’autres personnes d’être tuées. Ses propos ont été corroborés par le responsable du comité d’enquête nommé par le gouvernement sur ce cas le 1er mai. Ce dernier a insisté sur le fait que Ran Boroth voulait ''protéger les journalistes''. Dans un article publié sur le site américain The Huffington Post, l’une d’elles rapporte qu’elles ont entendu des policiers militaires dire ''tue-les''. http://www.huffingtonpost.com/olesia-plokhii/cambodia-deforestation_b_1876136.html. Le verdict sera rendu le 8 octobre 2012.

Deux organisations locales ont appelé à de plus amples recherches. Le représentant de l’organisation de défense des droits de l’homme Licadho à Koh Kong, a déclaré au PetitJournal.com que ''l’audience donne une mauvaise version des faits. Justice n’est toujours pas faite''. C’est également l’avis de l’Association pour les droits de l’homme et le développement au Cambodge (Adhoc) :''Le mystère demeure et l’information apportée n’est pas suffisante pour obtenir justice''. D’après les ONG présentes parmi la dizaine de personnes qui a assisté à l’audience, seuls deux témoins ont été entendus sur les sept attendus. Elles auraient aimé voir un médecin légiste et ''l’homme masqué'' qui figure à côté de Chut Wutty sur certaines photos et qui pourrait être un témoin clé.

''Personne n’a quitté la scène du crime. Cela devrait être un jeu d’enfant à élucider. J’attends de voir. Je sais que justice sera rendue à Wutty tôt ou tard'', a conclu son neveu.

Clothilde Le Coz (http://www.lepetitjournal.com/cambodge.html) Vendredi 5 octobre 2012

Cambodge

TROPHÉE HUMANITAIRE - Benoît Duchâteau-Arminjon, la folle aventure de Krousar Thmey

Depuis près de 24 ans, l’association Krousar Thmey est devenue une institution au Cambodge. L’aventure Krousar thmey est pourtant née d’un pari fou, celui d’un jeune coopérant refusant que tant d’enfants du Cambodge, réfugiés, enfants des rues, aveugles ou malentendants, demeurent des laissés pour compte et les victimes de trafics. Pour son action, Benoît Duchâteau-Arminjon a reçu au Quai d'Orsay le Trophée Humanitaire, remis par la CFE

LIONS CLUB - Aide au Cambodge

Le Lions Club a décidé d’apporter son aide au Cambodge dans la lutte contre la cécité. Le choix d’agir au Cambodge a été motivé par plusieurs…
A la une

CLAUDINE LEPAGE ET PHILIP CORDERY – “Il y a un vrai risque pour le réseau d’enseignement français à l’étranger”

La sénatrice des Français établis hors de France, Claudine Lepage, et le député des Français du Bénélux, Philip Cordery, ont présenté 50 recommandations visant à contenir les frais de scolarité dans le réseau de l’enseignement français à l’étranger. Au menu, économies, recherches de partenariats et de nouvelles sources de financement et renforcement du rôle de l’Ambassadeur.
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala
Expat
Expat - Emploi

FRANCOPHONIE – Le français, la langue morte des entreprises ?

Yves Montenay yvesmontenay.fr
À l’heure de la mondialisation, l’anglais a un statut hégémonique dans le monde de l’entreprise. Qu’en est-il du français ? Peut-il encore être considéré comme une langue de travail ? Yves Montenay, directeur de l’Institut de culture, économie et géopolitique, et ancien chef d’entreprise, estime que c’est une valeur essentielle à la santé des entreprises francophones.

COACHING - Peur de rentrer en France

Après 25 ans en Australie à travailler dans l'hôtellerie Joséphine hésite à rentrer. Le retour en France est-il simple après une si longue expatriation ? Afin de surmonter son appréhension elle fait appel à un coach. Nicolas Serres Cousiné nous fait part de cette expérience
Expat - Politique

CLAUDINE LEPAGE ET PHILIP CORDERY – “Il y a un vrai risque pour le réseau d’enseignement français à l’étranger”

La sénatrice des Français établis hors de France, Claudine Lepage, et le député des Français du Bénélux, Philip Cordery, ont présenté 50 recommandations visant à contenir les frais de scolarité dans le réseau de l’enseignement français à l’étranger. Au menu, économies, recherches de partenariats et de nouvelles sources de financement et renforcement du rôle de l’Ambassadeur.

FRANCOPHONIE - Fleur Pellerin lance la 20e édition de la semaine de la langue Française

"La langue française est langue d’accueil " c’est le thème de la 20e édition de la semaine de langue française, lancée par la ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin ce mercredi 11 mars à Paris. Avec les événements de ce début d’année, la langue française devient un outil stratégique d’unification et de tolérance pour les francophones.
Magazine
Francophonie

JEAN-FRANÇOIS BLAREL - La francophonie: un partenariat gagnant pour tous les participants

Le 20 mars est traditionnellement la date lors de laquelle un peu partout dans le monde on fête la francophonie. Alors qu´au Portugal un certain nombre de changements sont en cours au sein des structures françaises, Lepetitjournal.com a voulu interroger l´ambassadeur de France, M. Jean-François Blarel sur l´importance de cette célébration et sur le poids de la présence française dans le pays.

REPORTAGE - A São Paulo, Zaz est la nouvelle star du Brésil

"Maravilhoso", "empolgamente", "genial", "top"… Les superlatifs résonnent après le concert de Zaz dimanche dernier à l’auditorium Ibirapuera – Oscar Niemeyer du parc Ibirapuera de São Paulo. Mais que diable les Brésiliens ont-ils pour l’artiste française ? Retour sur cette soirée musicale pleine de bonne humeur et de messages d’espoir !