SORTIE - L'Argentine en peintures

Le musée de Bellas Artes propose une exposition permanente entièrement dédiée à l'art argentin. Historique et instructive! Le Petit Journal s'est joint à l'association Buenos Aires Accueil pour la visite

Découvrir l’Argentine en peintures. El museo de Bellas Artes de Buenos Aires propose au second étage de l’établissement, campé à Recoleta face à la Plaza de Francia, une exposition de peintures sur l’Argentine. Celle-ci a le mérite de nous faire à la fois découvrir l’histoire du pays et de suivre, salle après salle, le développements des arts picturaux.

Historique
Si l’on oublie les deux pièces consacrées à l’art pré-colombien, l’exposition démarre dans les années 1850. «A partir de 1840, l’Argentine est en pleine construction, le pays demande de l’aide à la France notamment pour faire venir des architectes, des techniciens ou ingénieurs » raconte Maria Marta, guide spécialiste des arts visuels. Carlos Pelligrini, dont la mère est française, fait partie du cheptel. Mais plutôt que de se consacrer à son métier d'ingénieur, il peint et enseigne. C’est lui qui enregistre les paysages d la Buenos Aies d’antan, le Cabildo, la Plaza de mayo… Un autre français, Jean Leon Pallière, s’investit lui dans la peinture « costumbrista », celle qui décrit les mœurs, notamment celle de la campagne. Il a à son actif l’idylle créole (idilio criollo) qui dépeint avec précision les coutumes et les vêtements de la pampa.

Une salle consacrée aux Gauchos
La salle des portraits évoque le temps du général Rosas. Sa fille Manuelita a été peinte par le fils du général Pueyrredón, déportée par Rosas lui-même. Le fils n'en garde pas rancune et réalise un beau portrait.
La peinture évolue toujours sous l’influence française. Les peintres s’inspirent de la rue et entrent chez les ouvriers. La peinture argentine reste sous infusion de l’Europe dans les techniques. L’influence de Renoir, de Van Gogh est évidente. Mais le sujets sont argentins. Par exemple, une salle est consacrée aux portraits que Quiros a réalisé pour réhabiliter le Gaucho, mis à mal pour avoir soutenu le général Rosas. Les hommes sont robustes et leur regard honnête.

Les Argentins inventent
Bientôt, l’Argentine va se détacher de l’Europe. La peinture Luis Felipe Noé propose une vision chaotique dans un style propre, à la frontière du figuratif et de l’abstrait. Berní répond à Dalí dans des atmosphères oniriques, où la solitude et le vide ne remplissent pas les intérieurs confortables. L’Argentine invente avec notamment Gyula Kosice et la cinétique. L’eau, le gaz, le néon deviennent des œuvres d’art. La dictature n’éteint pas l’élan créateur d’argentins qui portent aux arts visuels et à la culture un intérêt prononcé.{mxc}
Caroline Béhague (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) le 8 mai 2008

Lien Buenos Aires Accueil
 
Buenos Aires
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine