Buenos Aires

LANGUE - La grammaire, c’est glamour !

 

Quel mot plus british que glamour? Le glamour c’est le charme sophistiqué, l’élégance des stars sur papier glacé. Et pourtant, le terme glamour vient de loin, et même de très loin, puisqu’il vient du mot grammaire !


Le terme glamour apparait au 18e siècle en Ecosse et est largement repris par des écrivains comme Walter Scott avec le sens de magie, enchantement, charme. Il provient de l’anglais grammar, venu lui-même du français grammaire, plus exactement de l’ancien français gramarye, qui désigne un livre de magie, un grimoire, de la même racine que grammaire.

La grammaire, à l’origine étude philologique d’une langue, a vu son sens s’étendre à tout savoir intellectuel, jusqu’à la magie et l’astrologie. La grammaire était donc, pour les initiés, une science occulte, et le grimoire, recueil de recettes pour charmer et ensorceler, donnera en anglais le sens de charme, et notamment de charme féminin.

Et finalement, la grammaire avec ses règles ne relève-t-elle pas parfois de formules magiques et incantatoires qui pourraient presque envoûter les étudiants par leur complexité? En fait, depuis la nuit des temps, la grammaire a - littéralement - fait couler beaucoup d'encre. Les grammairiens ont toujours essayé de dévoiler les mécanismes occultes ou opaques du fonctionnement des langues. Et nous voilà, au 21e siècle, toujours ensorcelés par leurs mystères.

La grammaire glamour? Quelle idée charmante !

Carolina CHIGHIZOLA et Hervé SALAUN pour l’Alliance française de Buenos Aires (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires)

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.
A la une

ERIC-EMMANUEL SCHMIDT - "J’ai découvert que j’étais français à l’étranger"

Romancier, réalisateur, dramaturge, conteur… À 54 ans, Éric-Emmanuel Schmidt est une machine naturelle à créer. À succès aussi puisque ses œuvres littéraires et théâtrales sont saluées de par le monde et reçoivent des récompenses en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et, bien sûr, en France. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman épistolaire Le poison d’amour, paru aux éditions Albin Michel, qui plonge dans le journal intime de…
France/Monde
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

SINGAPOUR - Paradis des start-up

Start up Singapour
Selon une étude menée par la Singapore Venture Capital and Private Equity Association (SVCA), Singapour serait le meilleur endroit pour créer et développer une start-up en Asie du Sud-Est .

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.