Buenos Aires

LANGUE - Du bikini au sandwich, étymologies incongrues et amusantes

Ce sont parfois leurs inventeurs qui ont laissé leurs patronymes à certains objets quotidiens. Petit tour dans nos placards et dans nos cuisines

 

Bikini ne vient pas du nom de Monsieur Bikini, mais de l’île du Pacifique des îles Marshall où la marine américaine s’est livrée au premier essai nucléaire en 1946, juste au lendemain de la 2e guerre. Presque au même moment, l’ingénieur en automobile Louis Réard lançait à la piscine Molitor le maillot de bain deux-pièces totalement révolutionnaire à l’époque, aux dimensions tellement réduites qu’il déclenchait littéralement un effet atomique chez les observateurs masculins! Le bikini passera dans toutes les langues et aura même des déclinaisons : monokini, sexykini (pour faire un jeu de mot douteux : c’est tout un arsenal de nouvelles "armes de séduction lascive").

La poubelle, quant à elle, provient bien de Monsieur Poubelle, préfet de la Seine, qui imposa en 1884 l’usage de cette boite à ordures pour les immeubles parisiens. Les débuts de la 3e république se voulaient aussi hygiénistes.

Et le sandwich? C’est John Montagu, comte de Sandwich, qui, selon un témoin de l’époque (18e siècle), aurait passé 24 heures de suite à jouer en se restaurant de tranches de bœuf insérées entre deux tranches de pain. On ignore si M. de Sandwich fut heureux au jeu, on sait en revanche quel succès phénoménal connut sa "recette"!

Passons vite sur le dahlia, fleur apportée en France par le botaniste suédois qui lui laissa son nom, et terminons avec un terme original: limoger. Limoger quelqu’un signifie le destituer et l’expression reste toujours utilisée. Elle est bien, à l’origine, dérivée de la ville de Limoges, préfecture de la Haute-Vienne et du Limousin. C’est en 1916 que le général Joffrey sanctionna des officiers en les envoyant à Limoges. D’où limoger au sens de sanctionner, relever de ses fonctions puis destituer. Proust utilisera ce terme dès 1922. Que les Limougeauds nous pardonnent de rappeler qu’à cette époque (seulement) leur ville n’était sans doute pas une destination de rêve!

Hervé SALAUN, pour l’Alliance française de Buenos Aires (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires)

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.
A la une

ERIC-EMMANUEL SCHMIDT - "J’ai découvert que j’étais français à l’étranger"

Romancier, réalisateur, dramaturge, conteur… À 54 ans, Éric-Emmanuel Schmidt est une machine naturelle à créer. À succès aussi puisque ses œuvres littéraires et théâtrales sont saluées de par le monde et reçoivent des récompenses en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et, bien sûr, en France. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman épistolaire Le poison d’amour, paru aux éditions Albin Michel, qui plonge dans le journal intime de…
France/Monde
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

SINGAPOUR - Paradis des start-up

Start up Singapour
Selon une étude menée par la Singapore Venture Capital and Private Equity Association (SVCA), Singapour serait le meilleur endroit pour créer et développer une start-up en Asie du Sud-Est .

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.