Buenos Aires

LANGUE - Les galicismes dans la langue espagnole

Photo: Courtoisie Claudio Valle Hernandez

 

La langue castillane est riche d'emprunts au français.  En vedette : savoir vivre et... gastronomie, bien sûr !

L’introduction de mots français dans la langue espagnole date de l’Espagne médiévale. Cependant, le premier débat sur la pertinence de ces emprunts a lieu au XVIIIe siècle, débat qui reflète deux mondes qui s’affrontent à l’époque : le traditionalisme intransigeant et une nouvelle mentalité moderniste, plus ouverte à l'influence étrangère. La France est alors synonyme d’innovation dans les coutumes, le langage, les relations sociales et le bon goût.

La mode un jour, la mode toujours
A l’époque, en Espagne, tant les nobles que les paysans souhaitaient être à l’avant-garde des tendances vestimentaires. Ainsi firent leur apparition dans le lexique espagnol la redingote, la muselina et la paletina, pièces de vêtements confectionnées en tisú. Les voyages en France de jeunes Espagnols fortunés provoquèrent l'introduction en Espagne des termes de sanfasón, adieu, madama, equipajes, tupé, bucle et berlinas (voitures). D’autres mots apparaissent ainsi dans le langage de tous les jours en Espagne: afiche, bibelot, brevet, bidé, bistro, billete, blusa, bouchon, bulevar, cabaret, canapé (meuble), carnet, chic, chofer, corsé, chiffonier, crochet, dossier, formacion (politique), glamur, premier (théâtre), prêt-à-porter, sofa, suite (hôtel), tartan, tutu, vedette etc., la plupart faisant référence à l’art de vivre ou l’organisation.

À table!
La gastronomie est un autre art bien français et les Espagnols le savent bien. Une impressionnante quantité de termes espagnols sont ainsi dérivés du français culinaire et gastronomique : à la carta, brunoise, canapé (hors-d’œuvre), compota, crema, fondant, fondue, gelatina, gourmet, mayonesa, menu, restaurante, merengue, mirepoix, mousse, plató, pure, servilleta, suflé, terrina et j’en passe. Et pas besoin de s'attabler dans un restaurant cinq étoiles pour mesurer cette influence !

S.M (www.lepetitjournal.com/mexico pour Buenos Aires) jeudi 10 juin 2010

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.
A la une

ERIC-EMMANUEL SCHMITT - "J’ai découvert que j’étais français à l’étranger"

Romancier, réalisateur, dramaturge, conteur… À 54 ans, Éric-Emmanuel Schmitt est une machine naturelle à créer. À succès aussi puisque ses œuvres littéraires et théâtrales sont saluées de par le monde et reçoivent des récompenses en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et, bien sûr, en France. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman épistolaire Le poison d’amour, paru aux éditions Albin Michel, qui plonge dans le journal intime de…
France/Monde
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

SINGAPOUR - Paradis des start-up

Start up Singapour
Selon une étude menée par la Singapore Venture Capital and Private Equity Association (SVCA), Singapour serait le meilleur endroit pour créer et développer une start-up en Asie du Sud-Est .

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.