SOCIETE - Les discriminations au Chili face à la justice

Un mois après la promulgation de la loi "Zamudio", visant à lutter contre les discriminations, lepetitjournal.com fait un point avec Jaime Parada porte-parole de MOVILH -mouvement chilien des minorités sexuelles et deux témoins concernés à priori par cette loi

En juillet dernier, le Chili se dotait d’une loi anti discrimination, la loi “Zamudio”, du nom de ce jeune homosexuel qui avait été mortellement agressé le 3 mars dernier dans un parc de Santiago. Après 7 ans de navette parlementaire la mort du jeune homme a accéléré l’adoption du texte. Cette loi, qui fait polémique, prévoit des amendes allant de 320 à 3.200 euros pour toutes discriminations fondées sur l’orientation sexuelle, le sexe, la religion ou le handicap.

Jaime Parada est porte-parole de MOVILH - mouvement de défense des minorités sexuelles -  et se présente comme le "bras politique des minorités sexuelles". Avec d’autres organisations  MOVILH est à l’origine de la loi anti discrimination. "Nous avons proposé ce texte il y a dix ans. Et le chemin jusqu’à sa promulgation n’a pas été facile", explique Jaime Parada. Alors que pour le porte-parole il s’agit bien "d’une avancée historique" les détracteurs sont nombreux. En tête de file l’Eglise, qui y voit là la porte ouverte à l’autorisation du mariage homosexuel.

Si la loi a finalement été adoptée, rien n’est gagné prévient Jaime Parada. “La lutte contre les discriminations doit se faire sur le long terme, cette loi est seulement un début. Elle doit s’accompagner d’un changement culturel, et ça doit passer notamment par l’éducation : au collège, à l’université, dans les familles. Un changement de mentalité ” analyse le porte-parole avant de déplorer "il n’existe pas de volonté de la part de l’Etat de mettre en place des politiques publiques visant à une meilleure cohabitation entre tous. Mais nous, nous nous battons pour cela".

Le premier usage de la "loi Zamudio"
La loi a rapidement pris du service. En effet, le 30 juillet dernier un couple de jeunes lesbiennes s’est vu refuser l’accès à un hôtel en raison de leur orientation sexuelle.  Aidé par le MOVILH Le couple offensé a donc porté l’affaire devant les tribunaux.  "La loi stipule explicitement ce qu’est une discrimination et comment la juger. Elle permet de protéger les victimes et de les encourager à porter plainte. Dans cette affaire les preuves de discrimination ne manquent pas, deux couples hétérosexuels ont accédé à une chambre alors que le couple de lesbiennes non", explique Jaime Parada.

Et si pour Jaime Parada et les militants du MOVILH le Chili manquait cruellement d’une  loi visant à lutter contre les discriminations, c’est qu’elles sont bien réelles. Juan, homosexuel de 28 ans, raconte "avec mon copain on ne marche jamais main dans la main dans la rue. Au Chili c’ est pas possible. On te regarde de travers, on t’insulte et dans les pires des cas tu peux subir des violences. Le pire c’est que personne ne dit rien, ça parait presque normal puisqu’on est homosexuel !". Des violences verbales ou physiques, des mises à l'écart qui n'existe pas seulement dans la rue explique Jaime Parada "des homosexuels sont humiliés dans les Universités par exemple aussi bien par les étudiants que par les professeurs, d’autres se voient refuser un travail en raison de leur préférence sexuelle. Et bien aujourd’hui ils peuvent faire appel à la justice, et ce n’est pas rien !"

D’autres sont plus sceptiques quant à l'importance d'une telle loi. Pablo, 25 ans, vient récemment de faire son coming-out. Pour le jeune homme "légiférer c’est admettre que les homosexuels sont différents, c’est un peu comme si on suppliait : "s’il vous plait tolérez nous malgré ce que nous sommes", alors que nous sommes comme tout le monde, moi je ne demande pas qu’on me tolère!".

Selon le rapport des Droits Humains de la diversité sexuelle seulement 7% des homosexuels qui subissent des pressions osent en parler. Alors on peut imaginer qu’avec la loi "Zamudio", "les langues se délieront, que les homosexuels, et autres minorités, n’auront plus honte de parler de ce qu’il leur arrive" espère Jaime Parada.

Florine Constant (www.lepetitjournal.com Santiago) vendredi 12 octobre 2012

Buenos Aires
A la une

ERIC TOLEDANO & OLIVIER NAKACHE - "On n´est pas des garçons pudiques"

http://www.lepetitjournal.com/madrid/communaute/150-cin-madrid/128078-adolfo-blanco-qlindustrie-espagnole-du-cinema-doit-sinspirer-de-ce-qui-se-fait-en-franceq
Après le succès planétaire d’Intouchables, le film en langue française qui a fait le plus d´entrées dans l´histoire du cinéma mondial, Eric Toledano et Olivier Nakache présentent en Espagne leur nouveau film. "Samba" est une comédie sociale, interprétée par Omar Sy, qui a déjà séduit plus de 3 millions de spectateurs en France. Sympathiques, blagueurs et extrêmement modestes, Toledano et Nakache ont répondu à nos questions à la Résidence de…
France/Monde
En direct des Amériques
Transports_Mexico
Mexico - Actualité Mexique

TRANSPORTS - Voyage au centre du Defectuoso

Tout Parisien qui se respecte se plaint. Mais le petit Paris n’est rien à côté du grand D.F. Avec une moyenne de quatre heures passées…
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Que sont devenus les anciens lauréats ?

A quelques semaines de la 3ème cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, qui se déroulera sous les dorures du Quai d’Orsay le 17 mars prochain, lepetitjournal.com vous propose de revenir sur le parcours des lauréats 2014 depuis la remise de leur trophée. DJ, entrepreneur, chercheur, judoka… Ces Français de l’étranger avaient été choisis par le jury pour leur parcours atypique et leur engagement. Un an après l’euphorie de la remise de trophées, ils font le bilan. 
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE EN THAÏLANDE - Une image de carte postale

La Thaïlande c'est LA destination touristique en Asie du Sud-Est. Bien connu pour ses plages de sable blanc, et avec une réputation sulfureuse, le royaume de Siam héberge la plus grande communauté française de la région. Mais qui sont ceux qui se sont installés au pays du sourire ? Un reportage vidéo du WProject
Expat - Politique

LOI MACRON – Qu’en pensent les députés des Français de l’étranger ?

Redoutant d'être mis en minorité à l'Assemblée, Manuel Valls a choisi hier de passer en force en utilisant l'arme du 49-3 pour faire adopter la Loi Macron. Trois députés des Français de l’étranger se sont illustrés dans les débats, souvent à contre-courant par rapport à leur camp. Voici leurs réactions 

DIPLOMATIE CULTURELLE - Alliance Française et Institut Français : qui est qui ?

Composante majeure du rayonnement français, la diplomatie culturelle peut compter entre autres sur le réseau de l’Institut Français et celui des Alliances Françaises pour la promotion et la diffusion de la langue et de la culture françaises à travers le monde. Si leur action est complémentaire, l’existence de ces deux acteurs conduit parfois à un manque de lisibilité.
Magazine
Francophonie

PHILOSOPHIE - Michel Foucault à Rio, ses conférences de 1973 (2/4)

Invité par l’université pontificale catholique de Rio du 21 au 25 mai 1973, Michel Foucault a donné une série de conférences dont l´objet était "La vérité et les formes juridiques". Suite de l'intervention du philosophe sur la confiscation du pouvoir judiciaire par l’Etat.

PAROLE DE BLOGUEURS – Berlin Gourmandise et Coralie Bakery, pour les amoureux de pâtisseries

Pendant deux années, Coralie, avec l'aide de son amie Inga, a organisé des événements gourmands dans la capitale allemande en se basant sur le modèle américain « Les Pop Up Bakery ». Entre temps, la jeune femme a appris qu'elle allait avoir un enfant et a donc décidé de mettre en « stand by » le blog Gourmandise Berlin sur lequel était diffusé ces « Pop up ». Mais pour ne pas laisser en reste les amateurs de pâtisseries à la française, Coralie a créé un nouveau blog, Coralie Bakery, sur lequel elle partage ses recettes originales et appétissantes