NANAeNADA - Un brin de folie au cœur du cabaret français

NANAeNADA, le groupe de la chanteuse française, sortira son prochain album dans quelques semaines. L’occasion pour le petitjournal.com de rencontrer Myriam Henne-Adda, plus connue sous le nom de son personnage de scène , Nana. Chanteuse et actrice, Myriam est devenue maîtresse dans l’art du Nanaisme : le cabaret français revisité par Nana.

Paris, New-York, Buenos Aires
Du haut de ses 10 ans, Myriam voulait être médecin comme son grand-père. Encouragée par un professeur de chant tombé amoureux de sa voix, la jeune artiste n’a jamais cessé de chanter. Ses talents de comédienne l’amèneront à pousser les portes du monde du spectacle et de l’audiovisuel à Paris et New York avant de se lancer, il y a 5 ans, sur la scène argentine. Lorsqu’elle pose les pieds à Buenos Aires, Myriam n’a pour seul bagage que son talent et sa volonté, qu’elle emploie à la création d’un style de cabaret français revisité sous un nouveau jour, kitsch et enfantin.

Nana ou "Madame sans gêne"

Au fil de ses concerts et des réactions du public, Myriam crée le personnage attachant de Nana, une femme-enfant innocente et sensuelle, qu’elle se plait à mettre en scène à chacun de ses shows. "Une Madame sans gêne, naïve et un peu fofolle", selon Myriam Henne-Adda.

Telle une poupée russe, Nana se vêtit et se dévêtit de costumes farfelus sous l’œil amusé du spectateur. L’artiste qui interprète ses propres chansons en français, anglais et espagnol, explique que c’est le public argentin lui même qui l’a poussée à théâtraliser son show : "Je tente de lui faire comprendre les paroles et les jeux de mots français de mes chansons, de le faire voyager dans l’univers du personnage".

Photo Nicolas Foong

"Chimichurry", une cumbia française
Le registre de Nana invite le spectateur à voyager dans le temps et dans l’espace sur l’air du Tango stupéfiant ou de rythmes plus entrainants de rocks alternatifs modernes. C’est sans compter son single, Chimichurry, une cumbia française qui semble tout droit sortie de Bollywood.

"J’aime les voix populaires, authentiques, je suis pour laisser la voix libre", confie celle qui s’amuse à faire jouer ses cordes vocales au fil de ses chansons, passant d’une voix cassée de cabaret à d’impressionnantes vocalises. Pour celle qui s’est rompu les cordes vocales il y a quelques années, "notre voix ne nous appartient pas, elle est un lien entre les autres et nous-mêmes c’est pour ça qu’elle doit être spontanée", confie t-elle.

Photo Laurent Thurin-Nal

Dans l’ombre de Nana
Lorsqu’elle quitte les projecteurs, paillettes et froufrous, Nana redevient Myriam, cette jeune femme discrète, voire timide qui n’a que peu à voir avec son personnage de scène. Car au-delà de la voix et de la douceur qui émane de Nana et de Myriam, ces deux femmes sont finalement bien différentes. Amoureuse des choses simples, si vous ne croisez pas Myriam au détour d’une ruelle de Palermo chico paseando (se promenant), cherchez la peut-être du côté de la voie ferrée qu’elle traverse régulièrement, sorte de réminiscence de ses voyages en train, ou encore à l’ombre des shows, dans le patio d’un charmant café secret qu’elle garde secret.

À découvrir d'urgence, Zaz réinterprétée par Nana, version cumbia:

Daphné de Vautibault (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) Jeudi 20 septembre 2012

Le groupe, qui sortira son premier disque dans quelques semaines, sera prochainement en concert dans le cadre de Viví Francia, la semaine française en Argentine :

Le 20/09 à 21h à LA OREJA NEGRA, Uriarte 1271

Le 22/09 à minuit au NOTORIOUS, Callao 966

Le 23/09 à 19h, à l’Auditorium de RADIO NACIONAL, Maipu 555.

Pour en savoir plus, visitez la page My Space de l’artiste.

 
Buenos Aires

RESERVE ECOLOGIQUE - La Costanera et son bol d'air frais

Cette réserve artificielle de 353 hectares située à l’Est de Buenos Aires, met à disposition une mosaïque d’écosystèmes aquatiques et terrestres qui permet aux visiteurs d’étudier mais aussi de décompresser grâce à ces paysages étonnants. Chaque année, cet espace reçoit un million de visiteurs.
Une internationale

Idée cadeau Saint Valentin : offrez (lui) la Bleu Blanc Box

La Saint Valentin approche à grands pas et comme chaque année, on a envie de faire plaisir à l’être aimé… Idée cadeau romantique : offrez-vous, offrez-lui une Box! La Bleu Blanc Box, coffret cadeau rempli de surprises “Made in France”, s’invite ce mois-ci dans le coeur de tous les amoureux de la France sous la thématique de l’Amour…et ravit tous les expatriés en manque de produits bien de chez nous.
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine