Budapest

BUDAPEST 2024 – La ville candidate dévoile son logo

 

Alors qu’elle est candidate à l’organisation des Jeux Olympiques d’été de 2024, la capitale hongroise place ses pions doucement après avoir dévoilé son logo.


Budapest ne laisse rien au hasard
C’est officiel ! Budapest 2024 a maintenant un logo, en plus d’un compte twitter, instagram, facebook… La ville candidate a décidé de tout mettre de son côté pour enrichir une candidature déjà jugée sérieuse. De quoi faire de l’ombre à Paris ou Los Angeles ? Et pourquoi pas. L’humilité et la simplicité de la candidature hongroise a de quoi charmer. 

Un outsider qui se renforce
Si Budapest mise d’ailleurs sur la spécificité de son statut plus modeste, elle n’en oublie pas moins d’avancer, étape par étape. En dévoilant son logo en dernier, elle a su mobiliser l’intérêt et l’impatience des observateurs, elle vise maintenant plus loin. Fin avril, son équipe de campagne était renforcée avec l’arrivée d’un directeur de communication réputé, Ivan Rosza ancien de Magyar Telekom. Coup de poker réussi également, Budapest a été l’une des seules villes à obtenir son stand lors de la convention Sport/Accord de Lausanne fin avril. Néanmoins, le comité ne veut pas s’emballer. Pour Rosza, il s’agit encore d’user de discrétion et de ne pas voir se trop grand. Son prochain objectif ? Récupérer l’aval des Hongrois et leur adhésion au projet. Selon un sondage de la fin d’année, ça n’est pas si mal parti ! « 2 Hongrois sur 3 seraient favorables au projet, et, cela a probablement dû augmenter depuis » lance t-il optimiste.

En plus du logo dédié, Budapest 2024 a dévoilé une première vidéo :

Philippe Creusat (www.lepetitjournal.com/budapest) jeudi 5 mai 2016 

 

 
Budapest

Budapest au fil des saisons

Ca ressemble à quoi, de vivre à Budapest ? Difficile de donner une réponse commune à cette question, tant les expériences diffèrent entre individu.…
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine