DIPLOMATIE - Relations tendues entre la Roumanie et la Hongrie

Le président du Parlement hongrois László Kövér est en visite en ce moment en Roumanie, malgré le fait qu'il ne soit pas "le bienvenu". Décryptage des récentes tensions entre la Roumanie et la Hongrie

Photo : D.R.

László Kövér, le président du Parlement hongrois, a insisté pour effectuer sa visite en Roumanie, en tant que personne privée, citoyen européen et président d'honneur du Parti civique hongrois (PCM). Il est donc arrivé hier après-midi en Transylvanie pour sa visite non officielle de quelques jours, pendant laquelle il s'impliquera dans la campagne du PCM. Pourtant, les présidents du Sénat et de la Chambre des députés – respectivement Vasile Blaga et Roberta Anastase – avaient adressé une lettre à László Kövér lui demandant de repousser sa visite "à n'importe quelle date après les élections municipales", jugeant que c'était "extrêmement nécessaire, afin que se déroule le processus électoral sans aucune pression". De son côté, László Borbély (UDMR, parti historique de la minorité hongroise), le président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des députés, va même plus loin : "C'est une mauvaise décision car même si László Kövér vient en visite privée, ce n’est pas n’importe qui, c'est le président du Parlement hongrois. Cette visite est une ingérence dans notre campagne électorale car nous avons maintenant deux partis, le PCM et l'UDMR, en lutte pour les municipales."

L'inhumation du poète József Nyirő en cause dans ces tensions
Ceci étant, selon certains analystes, la véritable cause de ces tensions est ailleurs. A la fin du mois de mai, la Hongrie s'est vu refuser le droit d'inhumer en Transylvanie l'urne contenant les cendres du poète hongrois József Nyirő. Selon le document remis par le ministère des Affaires étrangères, les motifs invoqués pour ce refus seraient liés aux "activités politiques du poète qui, entre 1941 et 1945, indiquent une attitude tendancieuse vers l'extrême droite, l'antisémitisme, et une collaboration avec le régime fasciste". A la suite de cette décision, le président du Parlement hongrois s'était dit "surpris de ce comportement inamical et non civilisé de la Roumanie, de refuser à Nyirő le droit de reposer sur sa terre natale". Ses propos avaient indigné l'ensemble de la classe politique et des excuses avaient été demandées aux autorités hongroises par le ministre de l'Intérieur. Pourtant, László Kövér a annoncé à son arrivée en Roumanie qu'il n'était pas ici "pour discuter de l'inhumation du poète (…) Je suis convaincu qu'après les élections, les choses se calmeront et les relations entre la Roumanie et la Hongrie reviendront au beau fixe, comme avant", a-t-il assuré. Julia Beurq (www.lepetitjournal.com/Bucarest) mercredi 6 juin 2012

Budapest

PROJET CROHN – Un tour d’Europe en vélo pour lutter contre la maladie

Julie Bontemps, aventurière de longue date, est partie d’Orléans à la mi-mai pour parcourir l’Europe sur son vélo. Cap à l’Est pour la jeune Française qui dédie son voyage à la lutte contre la maladie de Crohn dont souffre son petit frère. Le 30 juin, elle sera à Budapest, accueillie par un groupe de personnes touchées par la cause. 

PRIX HUNGARICA 2014/15 - Remise du Prix

L’Association des Amis de l’Institut hongrois est heureuse d’annoncer que, lors d’une cérémonie qui s’est tenue le mercredi 11 mars au soir à…
Une internationale

MALADIE DES OS DE VERRE – Aidez Beth à faire le tour du monde !

Beth est une jeune Australienne de 12 ans atteinte de la maladie des os de verre. Avant l’entrée au lycée, sa mère Katie a souhaité qu’elle puisse vivre la grande aventure de sa vie en partant à la découverte du monde. L'hébergement représente un gros budget lors d'un tel voyage mais vous pouvez les aider grâce au home-sitting en les invitant chez vous !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine