LEGISLATIVES 2012 - Hyacinthe Müller, candidat indépendant dans la 7e circonscription

Les Français établis hors de France éliront les 3 et 17 juin pour la première fois 11 députés dans 11 circonscriptions et seront désormais représentés au Sénat et à l'Assemblée nationale. Dans notre circonscription, la 7ème Europe centrale et orientale, voici les réponses à nos questions de Hyacinthe Müller, candidat indépendant

Hyacinthe Müller, candidat indépendnat pour les législatives 2012 dans la 7ème circonscription des Français de l'étranger (DR)

lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous résumer votre parcours et nous préciser quelles ont été vos motivations pour entrer en politique?

Hyacinthe Müller : Dès mon enfance, c’est la diversité! Né en région parisienne, de père allemand et de mère française, j’ai été «expatrié» à Ulm à l’âge de 5 ans, après avoir vécu successivement dans différentes régions de France et en Belgique. Tout est cosmopolite autour de moi!
Mon parcours est atypique: je suis étudiant en musique au Conservatoire Supérieur de Musique de Trossingen et en Sciences Economiques à l’Université de Mannheim, deux filières opposées que je compte mener à bien.
Je suis profondément «amoureux» de la France, mais déçu de certaines évolutions. Je suis convaincu qu’il n’est jamais trop tard, que la France, l’Europe, le monde ont besoin des forces conjuguées de chacun pour construire un avenir meilleur.
La participation de toutes les générations est nécessaire pour bâtir le monde de demain. Sur ce point, je sais que je peux compter sur l’expérience de ma suppléante, Raphaële Deliancourt.
J’éprouve le besoin d’agir maintenant. Je n’aimerais pas que mes enfants me reprochent plus tard de n’avoir rien fait, si ce n’est un monceau de dettes, et de ne leur laisser qu’une planète en ruines!
Il faut avoir une vision, adopter une ligne de conduite adéquate, marcher dans la direction que l’on s’est fixé. Les idées viennent, évoluent, se précisent.

Etre député de la 7ème circonscription qu'est-ce que cela représente pour vous?

Une grande responsabilité! Les Français de l’étranger ont un rôle primordial à jouer pour la France et pour l’évolution générale: économie, éducation, culture, innovation,... Ils doivent faire entendre leur voix.
Tout est cosmopolite autour de nous. C’est comme un vent d’air frais que les Français de l’étranger devraient insuffler à la France, partiellement asphyxiée à l’heure actuelle. Par une réaction de boomerang, les Français d’Europe recevront tous les avantages en retour.

Quelles sont vos priorités parmi les problématiques concernant les Français vivant à l'étranger (emploi, fiscalité, éducation, culture, représentation, administration…)?
Mon programme est fondé sur plusieurs grands axes:
⁃    Un Etat exemplaire,
⁃    l'égalité des chances pour tous,
⁃    l'innovation,
⁃    la recherche et l'éducation,
⁃    politique pour une économie créative et compétitive orientée vers l’export.

Concrètement, je m'engage à supprimer les privilèges et avantages de la classe politique, à réduire le nombre d'élus, à diminuer de 30% les indemnités parlementaires.
Les économies générées devront être utilisées pour la promotion de l'égalité des chances. Il est impératif de créer un emprunt-bourse d'études, sur le modèle du Bafög allemand. Cet emprunt sera accessible à tous les étudiants français dans le monde.
Je soutiendrai les réformes structurelles dont la France a besoin pour s'orienter vers l'export. Nous, les Français d'Europe, seront les premiers bénéficiaires, car nos compétences internationales, à commencer par notre flexibilité linguistique et notre ouverture culturelle, nous placent en tête de classement sur le marché du travail des postes internationaux.
Je souhaite renforcer l'offre des établissements scolaires francophones à l'étranger ou, selon les cas, favoriser une coopération avec les établissements scolaires locaux. Les frais de scolarité doivent être pris en charge par l'Etat pour tous les enfants français.
Les démarches administratives doivent être simplifiées pour les Français d’Europe: consulat virtuel, portail d’emplois francophones sur internet, harmonisation de la législation européenne de la famille, des retraites,…
Je serais à l'écoute des Français d'Europe. Ils pourront me contacter à tout moment et je viendrai à leur rencontre une fois par mois dans une ville de la circonscription pour être au plus près de leurs préoccupations.

Quels sont vos liens avec l'Allemagne et quel est votre projet pour les Français établis dans ce pays?
L’Allemagne, c’est tout d’abord le pays d’origine de mon père !
Je vis en Allemagne depuis l’été 1994. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé «parachuté» en milieu complètement germanique au jardin d’enfants, sans parler un mot d’allemand. En plus, la plupart parlaient le dialecte souabe! Ce n’était pas toujours facile au début, mais, à Noël, nous savions parler allemand ma sœur et moi! Et, devinez qui était les premiers du lycée au bac en allemand? Des Français à plusieurs reprises! En fait, tout est possible. C’est ce que j'aimerais dire aux expatriés.
L'Allemagne a su se relever des différentes crises au cours de son histoire, la France en a tout autant les capacités. Ici, il y a des entreprises high-tech isolées en pleine campagne. Le simple citoyen, quel que soit son âge, peut avoir une "initiative" et faire valoir son projet. J’avais un camarade de classe qui, âgé de 11 ans, a convaincu la municipalité de construire un pont sur une rivière afin de faciliter le passage quotidien de ses habitants.
J'aimerais convaincre les Français de laisser libre cours à leur créativité, d’être entreprenants, d’oser, sans tuer le projet dans l’œuf! J’ai envie de dire aux Français: "allez-y, foncez, vous avez tout pour réussir!"

Propos recueillis par Christophe Quirion (www.lepetitjournal.com/varsovie) Lundi 28 mai 2012{jcomments on}

Le site de Hyacinthe Müller: http://www.facebook.com/HyacintheMuller2012 ou https://twitter.com/#!/HyacintheMULLER

Tous les candidats, toutes les informations sur la 7eme circonscription et les législatives avec lepetitjournal.com

sur notre site: www.lepetitjournal.com/elections-2012

sur Facebook : www.facebook.com/EXPAT2012

sur Twitter : www.twitter.com/EXPAT2012

A relire: interviews des dix premiers candidats: Ronan Le Gleut (UMP), Pierre-Yves Le Borgn' (PS), Nicolas Jeanneté (Centre, Ares), Jean-Claude Wambre (indépendant), Bruno Pludermacher (Cap21), Sylvie-Olympe Moreau (PRG), Eric Bourguignon (FG), Isabelle Robin (Pirate) Denis Matton (PDL) et Jacques Réginer (indépendant)

Budapest

PRIX HUNGARICA 2014/15 - Remise du Prix

L’Association des Amis de l’Institut hongrois est heureuse d’annoncer que, lors d’une cérémonie qui s’est tenue le mercredi 11 mars au soir à l’Institut Hongrois de Paris et en présence du nouvel ambassadeur de Hongrie en France, S.E. Monsieur Georges Károlyi, deux accessits de 2000 € chacun ont été remis par Monsieur Laurent Catenos, directeur de la coordination PECO et Allemagne chez EDF, sponsor du Prix Hungarica, à Mario Adobati et Hélène…

MINIVERSUM - La Hongrie miniature

Ouvert depuis le 16 mai dernier, Miniversum vous immerge au cœur de la Hongrie miniature. De Budapest à Sopron en passant par Nagycenk.
A la une

FORMATION - Les écoles hôtelières suisses s'accrochent pour rester les meilleures

Cela ressemble à un repas dans un restaurant de luxe, avec une vue spectaculaire sur les Alpes et des serveurs en tenue amidonnée versant un grand cru et détaillant aux convives un menu complexe. Mais il n'en est rien. Les serveurs, les convives en tenue habillée et même l'équipe en cuisine élaborant des assiettes soignées sont en fait des étudiants de l'une des célèbres écoles hôtelières de Suisse.
France/Monde
En direct d'Europe
Turin - actualité italie

25 AVRIL – La Libération, 70 ans après

Le 25 avril est l’un des jours fériés du calendrier italien. Il commémore la libération de Milan et de Turin le 25 avril 1945, une date qui…
Expat
Expat - Emploi

LAOS - Repenser l'idée d'entreprendre

S'installer au Laos, c'est choisir sa qualité de vie, et un engagement humain. Cette dimension est en effet essentielle dans le pays, car on vient pas ici pour faire fortune. La responsabilité sociétale de ceux qui s'y sont installés ne laisse pas de place au doute sur les raisons qui leur ont fait choisir ce pays! Un reportage vidéo du W Project (équipe sociale et solidaire)

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 
Expat - Politique

ENRICO LETTA – L’ancien Premier ministre italien s'expatrie à Paris

Enrico Letta, prédécesseur de Matteo Renzi à la tête du Conseil des ministres a annoncé sa démission de la Chambre des députés italienne. Il s’apprête à quitter Rome et l’Italie pour Paris afin de prendre la tête de l’Ecole d’affaires internationales de Sciences Po, qui forme de futurs hommes d’affaires à l'international.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala