LEGISLATIVES 2012 – Eric Bourguignon, candidat Front de Gauche dans la 7ème circonscription


En juin, les Français établis hors de France éliront pour la première fois 11 députés dans 11 circonscriptions et seront désormais représentés au Sénat et à l'Assemblée nationale. Dans notre circonscription, la 7eme Europe centrale et orientale, un sixième candidat se présente. Eric Bourguignon a répondu à nos questions

Eric Bourguigon, candidat Front de Gauche dans la 7ème circonscription

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous résumer votre parcours et nous préciser quelles ont été vos motivations pour entrer en politique?

Eric Bourguignon : Je suis un ancien syndicaliste (UNEF comme étudiant, FSU quand j’étais surveillant pour payer mes études). Depuis 20 ans j’ai participé à de nombreuses manifestations et mobilisations contre le racisme, contre l´intolérance et contre les extrêmes-droites en Europe. J’ai lutté pour le PACS, les droits des femmes et aussi les droits des homosexuels. J´ai manifesté contre les transports nucléaires et pour le développement du ferroutage. Je fais partie de cette gauche européenne qui souhaite créer des emplois verts et durables, à haute valeur ajoutée - y compris dans l’industrie - sans se soumettre aux marchés financiers ou à un ancien modèle productiviste. Mes idées de gauche se sont enrichies de ma vie à l’étranger (près de 5 ans en Grande-Bretagne et plus de 6 ans en Allemagne), et de mon expérience professionnelle dans le milieu scientifique européen, ou franco-allemand. Faire de la politique à l’étranger est un excellent moyen pour mieux s’y intégrer, servir ses compatriotes et une vision sociale et durable de l’Europe. J’ai manifesté le 1er mai dernier à Munich auprès des salariés et chômeurs de Bavière pour de meilleurs salaires, des places d´apprentissage à l’allemande débouchant sur des CDI pour les jeunes ainsi formés (je suis contre un apprentissage européen sur le modèle français proposé par les candidats de droite), contre les contrats de travail précaires (ex: Leiharbeit, Werkverträge), et contre les plans d’austérité et de licenciements (Nokia-Siemens, Müller-Brot, Schlecker, ou encore First-Solar...).

Etre député de la 7eme circonscription qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Un symbole très fort. 67 ans après la fin de la seconde-guerre mondiale, on peut presque partout en Europe exercer ses droits politiques, toutefois parfois avec des limitations fortes, comme aujourd’hui en Hongrie. Il est possible de se faire élire depuis l’Allemagne pour l’Assemblée Nationale à Paris. L’exercice de la Démocratie est possible, mais subit partout en Europe des restrictions et des attaques, par exemple à l’échelon municipal, quand les villes sous les restrictions libérales se voient retirer leurs pouvoirs décisionnels par des administrateurs non élus. Je ne serai pas un « ambassadeur bis » ou un « super ambassadeur », mais bien un député du Front de Gauche présent à Paris pour le travail parlementaire en commission (ex: Affaires Etrangères et commission étudiant les textes européens, voire pour créer une Commission « Français de l´Etranger »), puis serai présent de manière réaliste toutes les 2-3 semaines systématiquement dans la 7ème circonscription en tournée de 3-4 jours sur plusieurs villes et pays, à tour de rôle.
Promettre a) montre une méconnaissance de l’organisation du travail parlementaire, et b) signifierait passer son temps en avion, ce qui est contre mon engagement écologique. Une journée entière par semaine sera consacrée à la « Députation Skype » pour rencontrer rapidement les résidents qui ont besoin de leur député avec une équipe décentralisée à construire et présente dans chaque pays. Je répondrai aux sollicitations, quelle que soit la couleur politique des résidents qui auront besoin d’une aide. J’irai sur « les lieux de Mémoire », pour soutenir les projets éducatifs européens de long-terme, et les commémorations, comme à Dachau le 29 avril dernier, pour le 67ème anniversaire de la Libération du camp.

Quelles sont vos priorités parmi les problématiques concernant les Français vivant à l’étranger (emploi, fiscalité, éducation, culture, représentation, administration…)

En aucune façon je ne soutiendrai une politique d’austérité de gauche. Dans ce cadre, nous ferons pression sur le Gouvernement issu de cette séquence électorale, pour mener une politique vraiment sociale et écologique.
Les propositions principales du Front de Gauche pour les Français de l’Etranger sont résumées ici.
Avec l’Allemagne, il faut ajouter le difficile et douloureux dossier des divorces dans les couples franco-allemands, qui a été laissé au bord du chemin par la droite sous la dernière législature. Certains de nos compatriotes en Allemagne souffrent et les frustrations s’accumulent. Il faut d’urgence faciliter l’accès à une aide juridique spécialisée dans les consulats en Allemagne sur ce sujet précis. Des moyens financiers sont à dégager pour protéger juridiquement nos compatriotes, et faciliter les consultations avec des avocats spécialisés sur le sujet, pour ne pas les laisser à la merci de tribunaux de la famille allemands, forgés dans un autre siècle. Dans le même temps, il faut entreprendre un chantier de longue haleine d’harmonisation du Droit de la Famille et des Successions en Europe. Il faut lancer un programme de formation de juges spécialisés dans les deux pays.    

Quels sont vos liens avec l’Allemagne et quel est votre projet pour les Français établis dans ce pays ?

Une histoire d’amour. J’ai rencontré ma compagne allemande en 1995, alors qu’elle était étudiante à Poitiers, venant de Marburg (Hesse). C’est avec elle que j’ai découvert ce pays et l’Autriche, et commencé à apprendre l’allemand. Mon enfant est Français et Allemand, et va au Kindergarten franco-allemand. Mon amour pour l’Allemagne n’est pas aveugle. A l´occasion du renouvellement du Traité de l´Elysée en 2013, il faudra inscrire la relation franco-allemande dans la durée, lui donner une nouvelle dynamique, avec un nouveau contrat bilatéral de 30 ans, le projet d´une génération.
Les pistes: a) Ouvrir la relation franco-allemande vers l’extérieur, par exemple vers l’Europe Centrale; b) se servir de cette relation privilégiée comme modèle pour nos relations extérieures bilatérales avec d´autres pays; c) renforcer l’apprentissage de la langue française, respectivement allemande, dans chaque pays avec des créations de professeurs de langue (1000 au moins de chaque côté à diviser par le nombre de régions ou Länder); d) ouvrir trois grands chantiers scientifiques et technologiques de 30 ans (ex: énergies renouvelables, santé et autonomie, transports rapides terrestres). Le français comme langue étrangère est en recul en Allemagne, et l´allemand en France. Nous ne pouvons être les seuls dans cet effort linguistique, qui affaiblit notre dynamique culturelle et la construction européenne. Les festivités de 2012 devront associer au maximum les Français et les Allemands vivant dans les deux pays.

Avez-vous des propositions concrètes concernant les Français vivant à Cologne et en Rhénanie du Nord-Westphalie ?

En NRW, les Français ne sont pas si loin de Lille, Paris et Bruxelles. Le prix du trajet en train - Thalys (TGV) ou pas - pour se rendre en France seul est trop élevé! A partir de deux, de nombreux compatriotes prennent la voiture et traversent la Belgique. Les échanges culturels et commerciaux entre Köln, Aix et Paris en font les frais. Ces liaisons sont victimes de leur succès, et il faut dès maintenant prévoir les infrastructures qui dans 10 ou 15 ans permettront une mobilité verte, peu chère au plus grand nombre. Cette vision régionale de long-terme est liée avec le grand chantier scientifique et technologique franco-allemand à ouvrir sur les transports rapides terrestres (voire point 4).
Ceux qui élèvent leurs enfants en NRW, attachent de l'importance au bilinguisme, et tout le monde n'habite pas forcément Düsseldorf: Il y a quelques écoles primaires et lycées allemands qui le pratiquent, mais la qualité des enseignants et les effectifs des classes ne sont pas toujours là. Par ailleurs, tous les petits Français (ou francophones, on est à une heure de Liège) ne fréquentent pas nécessairement un "Gymnasium"! Il y a en a aussi à la "Realschule", voir à la "Hauptschule" et ceux là, s'ils ont la chance d'avoir un cours de français, se font parfois taper sur les doigts, parce qu'ils en savent plus que les enseignants et n'emploient pas le vocabulaire attendu: on leur met des mauvaises notes et ils se désintéressent du français! Là encore des créations de postes d´enseignants de français sont à négocier directement avec les Länder et le Bund, sur 30 ans, pour la prochaine génération, dans la réciprocité.

Propos recueillis par Magali Hamon (www.lepetitjournal.com/cologne) Mercredi 16 mai 2012

Site de Eric Bourguignon: http://eric-bourguignon.fr/

Tous les candidats, toutes les informations sur la 7eme circonscription et les législatives avec lepetitjournal.com

sur notre site: www.lepetitjournal.com/elections-2012

sur Facebook : www.facebook.com/EXPAT2012

sur Twitter : www.twitter.com/EXPAT2012

A relire : interviews des cinq premiers candidats: Ronan Le Gleut (UMP), Pierre-Yves Le Borgn' (PS), Nicolas Jeanneté (Ares), Jean-Claude Wambre (indépendant), et Bruno Pludermacher (Cap 21)

 

 

 



Budapest

PROJET CROHN – Un tour d’Europe en vélo pour lutter contre la maladie

Julie Bontemps, aventurière de longue date, est partie d’Orléans à la mi-mai pour parcourir l’Europe sur son vélo. Cap à l’Est pour la jeune Française qui dédie son voyage à la lutte contre la maladie de Crohn dont souffre son petit frère. Le 30 juin, elle sera à Budapest, accueillie par un groupe de personnes touchées par la cause. 

PRIX HUNGARICA 2014/15 - Remise du Prix

L’Association des Amis de l’Institut hongrois est heureuse d’annoncer que, lors d’une cérémonie qui s’est tenue le mercredi 11 mars au soir à…
Une internationale

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent "oui"

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine