Bucarest

LECON DE ROUMAIN (79) - Formules de politesse

Bun venit, dragi prieteni. Bun venit, Sophie, la lecţia de limba română. Sophie est une jeune étudiante française qui fait un stage chez nous. Elle est arrivée il y a quelques semaines et elle fait ses premiers pas en roumain. Mais, étant très douée, elle fait déjà de grands progrès. Nous allons profiter de sa présence pour revenir un petit peu sur des mots et des expressions très simples, dont un étranger a le plus besoin en arrivant en Roumanie.

 

 

Aux formules de salutation que nous vous avons adressées comme d'habitude, en début de leçon, nous ajouterons aujourd'hui cinq autres, que vous ne connaissiez peut-être pas:

             Sărut mâna ! Je vous baise la main! C'est une formule très polie que les hommes adressent aux femmes. C'est d'ailleurs la plus respectueuse des formules. A la campagne, les enfants l'adressent à leurs parents et on l'utilise également pour saluer le prêtre.

Deux autres formules, assez fréquentes entre les hommes sont:

               Salut! Salut!

  et

                  Noroc! Textuellement « Bonne chance! »

  Nous ne saurions omettre le très amical et juvénile

     Servus! – une formule usitée principalement en Transylvanie et par ceux qui en proviennent.

Sophie: Servus!

Valentina: Servus!

Et puis, au lieu de La revedere (au revoir), entre amis, on dit

                  Pa !

Sophie: Pa ! Ioana : Pa, pa !   &

 

Pour demander poliment quelque chose, on utilise les expressions      

                             te rog – s'il te plaît                               vă rog – s'il vous plaît

Alexandru: Aş vrea (je voudrais) o cameră (une chambre), vă rog ! Je voudrais une chambre, svp.

Sophie:  Aş vrea o cameră, vă rog ! 

Ioana: O cameră dubă ? Une chambre double?

Sophie:  Nu, una single, vă rog ! Non, un single, s'il vous plaît.

Alexandru: Sophie ar vrea o cameră cu un pat (avec un lit), o masă (une table) şi un fotoliu (et un fauteuil), vă rog !

Sophie:   un pat, o masă, un fotoliu.

Valentina: Şi o bucătărie. (Et une cuisine.)

Sophie:  o bucătărie

Alexandru:... cu o masă  şi un scaun (une chaise).

Sophie: Două scaune ! (deux chaises)

Ioana: Şi o baie. (Et une salle de bain.)

Sophie:  ...o baie.

Alexandru: Aş vrea un săpun (un savon) şi un prosop (une serviette), vă rog !  Mulţumesc.

Sophie: săpun...  prosop... Mulţumesc.  

Valentina: Mulţumesc mult. Merci beaucoup.

                 Mulţumesc foarte mult.

On dit aussi:

Ioana: Mulţumesc frumos.

Sophie: Mulţumesc frumos.       

Alexandru: Cu plăcere. Je vous en prie.

Sophie: Cu multă plăcere.  

                                     &  

Sophie:  Aş vrea...  (Je voudrais...) Aş vrea o...

Alexandru: ...supă? (soupe)

Sophie:  ...supă? Nu!    O...

Ioana: ... cafea?  (café)

Sophie:  ... cafea? Nu!    O...

Valentina: ... ciocolată? (chocolat)

Sophie:  ... ciocolată? Nu!    O...

Alexandru: ...îngheţată? (glace)

Sophie: Îngheţată. Da, da, da. O îngheţată.

Valentina: De ciocolată? De vanilie ? De fructe?

Sophie:  De ciocolată... de vanilie... de fructe... Da, mulţumesc. 

Alexandru: Poftă bună! Bon appétit!

Sophie: Poftă bună!    

Ioana: Noapte bună! Bonne nuit.

Sophie:  Noapte bună! 

Attention à l'accent, qui peut frapper en roumain n'importe quelle syllabe – dans ce cas, la première.

Valentina: Noap/te bu/nă.   

Sophie:  Buseara. Noapte bună.

C'est ce que nous souhaite aussi Mihai Constantinescu. 

                             LA REVEDERE!

Sophie: Pa, pa !

Mihai Constantinescu Bună seara, noapte bună ! (Bonsoir, bonne nuit!)

 


Abonnez-vous à notre newsletter gratuite
Suivez-nous sur Facebook 

 

Dominique-Magdalena Oprea, en partenariat avec la Radio Roumanie internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) mercredi 21 juin 2017

 

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

 

 
A la Une

SPORT - Ouverture des Jeux de la Francophonie

Athlétisme, lutte et tennis de table. La capitale de la Cote d’ivoire accueille depuis le 21 juillet la 8ème édition des jeux de la francophonie. Ouverts aux jeunes ayant entre 18 et 35 ans, la Roumanie a présenté 57 sportifs qui auront jusqu’au 30 juillet pour tenter de décrocher chacun, une médaille d’or.

HORS PISTE AVEC GREGORY RATEAU - Mihail

En prolongement de son livre "Hors-piste en Roumanie", Grégory Rateau a rejoint l’équipe de RRI en français pour une série de portraits inédits…
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine