Bucarest

LA LECON DE ROUMAIN (71) - A moi, à toi

 

Bun venit, dragi prieteni, la lecţia de limba română. Durant cette leçon nous allons nous rappeler la forme pronominale et apprendre à utiliser les formes mine et tine qui sont des accusatifs de « moi » et « toi ».

Dominique : Bunã ziua.

Ioana : Bunã dimineața.

Alexandru : Bunã seara.

Valentina : Bunã.

Bun venit, dragi prieteni. Bun venit, Alexandru.

Ioana : Mã bucur cã ești aici.

           Je me réjouis que tu sois là.

Valentina : Ne bucurãm cã ești aici. 

                  Nous nous  réjouissons que tu sois là.

Alexandru : Și eu mã bucur!

                    Moi aussi, je m’en réjouis !

Evidemment, tout le monde se réjouit, ce qui nous permet de nous rappeler un peu la forme pronominale – cette forme du verbe utilisée lorsque le sujet est en même temps l’objet d’une certaine action. Nous venons d’utiliser quelques formes du verbe pronominal

a se bucura - se réjouir

Le nom de la capitale roumaine, București, provient – indirectement – de la même racine bucur-.

Il faut dire que les verbes pronominaux du roumain et du français correspondent en général, mais pas toujours. Par exemple, en roumain, le verbe a gândi – penser – a, le plus souvent, une utilisation pronominale. C’est un verbe avec lequel nous pouvons travailler sans difficulté, parce qu’il fait partie, lui aussi, de la série des verbes

a iubi, a privi, a dori

que nous connaissons déjà.

Ioana: Eu gândesc. Eu mã gândesc.

          Je pense, je réfléchis.

Si l’objet de cette réflexion est précisé, on doit utiliser la forme pronominale. On dira donc:

Ioana : Eu mã gândesc la voi. Je pense à vous.

Alexandru: Tu gândești. Tu te gândești.

                  Tu te gândești la noi. Tu penses à nous.

Valentina: El gândește. El se gândește.

                 El se gândește la ea. Il pense à elle.

Ioana: Noi gândim. Noi ne gândim.

Noi ne gândim la Alexandru. Nous pensons à Alexandru.

Alexandru: Voi gândiți. Voi vã gândiți.

Voi vã gândiți la Valentina. Vous pensez à Valentina.

Valentina: Ei gândesc. Ei se gândesc.

Ei se gândesc la Ioana. Ils pensent à Ioana.

 

 

Alexandru :Eu mã gândesc la tine. Je pense à toi.

Ioana : Tu te gândești la mine. Tu penses à moi.

Les formes mine et tine sont des accusatifs de « moi » et « toi » – puisque le roumain a conservé les cas du latin. Ce sont les seules personnes à avoir des formes différentes pour ce cas. Apprenez-les comme telles, c’est plus simple.

« La mine » et « la tine » peuvent également signifier, «chez moi »/ «chez toi»  ou « sur moi »/ « sur toi ».

Ioana : Eu am telefonul la mine.

           J’ai le téléphone sur moi.

Alexandru : Tu ai bani la tine ? Tu as de l’argent sur toi ?                     

                   Ai bani la tine ?

Valentina : Nu, nu am bani la mine.

                  Non, je n’ai pas d’argent sur moi.

                  Am cardul. J’ai ma carte bancaire.

- card – carte bancaire

On dira, de la même façon :

Ioana : cu mine – avec moi

            Ana este cu mine. Ana est avec moi.

Valentina : cu tine – avec toi

      Noi suntem cu tine. Nous sommes avec toi.

Alexandru : de mine, despre mine – de moi.

Voi vorbiți despre mine ? Vous parlez de moi ?

Valentina : Nu, nu vorbim despre tine.

                  Non, nous ne parlons pas de toi.

                  Nu vorbim de tine.

                  Vorbim despre ascultãtori.

                  Nous parlons de nos auditeurs.

Ioana : pentru mine – pour moi

     Ai ceva pentru mine? Tu as  quelque chose pour moi ?

Alexandru : Da... Am ceva pentru tine. Este...

Valentina: Un cântec – Une chanson.

Alexandru: Este...

Valentina: Un cântec pentru tine – Une chanson pour toi

Alexandru: Este...

Valentina: Direcția 5. (Direction 5)

Alexandru: Mulțumesc, Valentina.

Valentina: Pentru... puțin! De rien!

Ioana : Mulțumesc, Alexandru.

Alexandru: Cu plãcere! Avec plaisir!

                     

                            LA REVEDERE !

 Direcția 5 – Un cântec pentru tine (cu Tina)

Une chanson pour toi (avec Tina)

 

 

Dominique-Magdalena Oprea, en partenariat avec la Radio Roumanie internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) mercredi 19 avril 2017

 
A la Une

EMPLOI - La semaine des rencontres étudiants-entreprises francophones

Entre les 25 et 27 avril 2017 a lieu l’évènement de carrière « La semaine des rencontres étudiants-entreprises francophones » dans le but de mettre en relation le monde universitaire et le monde de l’entreprise, afin de créer des partenariats durables et de promouvoir le monde professionnel auprès du public étudiant, vivier de futurs collaborateurs.
Une internationale

NON-RÉSIDENTS – Il est l’heure de faire sa déclaration de revenus

Vous résidez à l'étranger et votre domicile fiscal se situe hors de France ? Vous devez déposer une déclaration si vous continuez à percevoir des revenus de source française. La campagne 2017 de déclaration vient d’être officiellement lancée. Cette année, deux axes forts caractérisent cette campagne : la poursuite de la généralisation de la déclaration en ligne et la préparation de la mise en œuvre du prélèvement à la source.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !

TESTS D'ANGLAIS - Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate, lesquels choisir ?

Quel test d’anglais correspond à votre profil ? Quelles sont les différences majeures entre les différents tests qui existent ? Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate sont tous les six passés au crible sur des facteurs tels que le coût, le système de notation ou encore la validité. Consultez cette infographie portant sur les tests de langue anglaise afin de mieux vous y retrouver.
Expat - Politique

PRÉSIDENTIELLES – Les résultats des Français de l'étranger

Les Français de l'étranger, malgré quelques couacs, sont allés voter en nombre pour ce premier tour de la Présidentielle. Et comme souvent, ils font un choix une peu différent de celui des Français de l'Hexagone, en plaçant Emmanuel Macron très largement en tête, devant François Fillon. 
Magazine