Bucarest

LA LECON DE ROUMAIN (65) - Nos sensations et nos besoins (2e partie)

Bun venit, dragi prieteni. Aujourd’hui nous continuons notre petite conversation sur nos sensations et nos besoins. Pourtant, cette fois-ci nous allons être beaucoup plus généreux et nous occuper aussi de l’état et des besoins des autres.

 

Lecția șaizeci și cinci

 

Dominique : Bună ziua.

Ioana : Bună dimineaţa.

Alexandru : Bună seara.

Valentina : Bună.

Bun venit, dragi prieteni. Ce mai faceţi? Comment allez-vous ? Aujourd’hui nous continuons notre petite conversation sur nos sensations et nos besoins. Pourtant, cette fois-ci nous allons être beaucoup plus généreux et nous occuper aussi de l’état et des besoins des autres. Commençons par ce que nous savons déjà :

Ioana: Îmi este foame. J’ai faim.

Îmi este foame. Îmi trebuie pâine. Il me faut du pain.

Rappelons-nous que l’expression îmi trebuie vient du verbe impersonnel a trebui – falloir.

Alexandru: Îţi este sete. Tu as soif.

Îţi este sete. Îţi trebuie apă. Il te faut de l’eau.

Valentina: Îi este somn. Il/elle a sommeil.

Îi este somn. Îi trebuie o pijama. Il lui faut un pyjama.

Ioana: Ne este cald. Nous avons chaud.

Ne este cald. Ne trebuie un evantai. Il nous faut un éventail.

Alexandru: este frig. Vous avez froid.

este frig. Vă trebuie mănuşi. Il vous faut des gants.

Valentina: Le este rău. Ils/elles se sentent mal.

Le este rău. Le trebuie un medic. Il leur faut un médecin.

 

 

Ioana: Îmi este dor. (Quelqu’un me manque.)

           Mi-e dor.

Vous connaissez déjà cette forme raccourcie.

Il existe une forme similaire pour la deuxième personne.

Alexandru: Îţi este bine. Tu te sens bien. Tu vas bien.

                  Ţi-e bine.

 

 

 

Alexandru: Bună. Ce faceţi?

Ioana: Bine. Ne este sete. Nous avons soif.

           Nu îţi este sete? Tu n’as pas soif?

Alexandru: Poftim? Pardon?

Valentina: Nu ţi-e sete? Tu n’as pas soif?

Alexandru: Ba da. (Si.)

                  Îmi este şi foame şi sete. J’ai faim et j’ai soif.

Ioana: Şi somn? Et sommeil?

Alexandru: Nu, somn nu.

Valentina: Dominique, tu ce faci? Ţi-e foame ? Ţi-e sete ? Ţi-e somn?

Dominique: Nu. NU mi-e foame, NU mi-e sete, NU mi-e cald, NU mi-e frig şi NU mi-e somn.

Je suis comme le coucou de la chanson:

Nici mi-e foame, nici mi-e sete

Je n’ai ni faim ni soif

Ci mi-e dor de codrul verde.

Je me languis de la verte forêt.

Nous écoutons le Chœur d’enfants de la Radio. Aujourd’hui, donc, une chanson traditionnelle dans une interprétation chorale. Une fois n’est pas coutume !

                           

                             LA REVEDERE !

Corul de Copii Radio – Cucule, pasăre sură (Coucou, oiseau gris)

 

Dominique-Magdalena Oprea, en partenariat avec la Radio Roumanie internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) Jeudi 9 mars 2017

 
A la Une

PR. DENIS BUICAN - « La science ne doit avoir aucune limite »

Denis Buican est biologiste, historien des sciences, philosophe et poète. Il a combattu les théories de Lyssenko enseignées et imposées sous le bloc communiste. Banni de l’université, il continue dans le domaine scientifique et sera naturalisé français après avoir fui la dictature communiste roumaine pour Paris en 1969. Il a élaboré une théorie synergique de l’évolution et une nouvelle théorie de la connaissance, la biognoséologie. Avec le…

HORS PISTE AVEC GREGORY RATEAU - Mihail

En prolongement de son livre "Hors-piste en Roumanie", Grégory Rateau a rejoint l’équipe de RRI en français pour une série de portraits inédits…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine